Bandeau de mise en avant

J6. Il n'a pas manqué grand-chose au Stade Malherbe

Malgré une excellente réaction dans la dernière demi-heure matérialisée par la réduction du score de Yann Karamoh, le premier but chez les professionnels du jeune attaquant caennais, les hommes de Patrice Garande se sont inclinés face au SCO ; leur troisième défaite en autant de matches à l'extérieur cette saison. Un déplacement à Angers que les "Bleu et Rouge" ne sont pas prêts d'oublier avec un départ en avion décalé de trois heures le matin et un retour en bus en Normandie en plein milieu de la nuit.

Pour sa sixième apparition en Ligue 1, Yann Karamoh, auteur d'une excellente rentrée dans la dernière demi-heure, a inscrit son premier but chez les professionnels.
Pour sa sixième apparition en Ligue 1, Yann Karamoh, auteur d'une excellente rentrée dans la dernière demi-heure, a inscrit son premier but chez les professionnels.

Le contexte

Arrivé en avion, reparti en bus !

Jamais le Stade Malherbe n'aura mis aussi longtemps pour parcourir 250 km. Alors qu'elle devait s'envoler à 10 h 30 de l'aéroport de Carpiquet, la délégation "Bleu et Rouge" a décollé avec près de trois heures de retard ! En provenance de Troyes où il avait pris le départ à 4 heures du matin, l'avion (l'ESTAC l'avait utilisé pour effectuer l'aller-retour à Nîmes pour sa rencontre de L2 la veille) n'a pas pu se poser ; la faute au brouillard.

"Ce n'est pas l'idéal, mais On ne va pas prendre ça comme excuse"

Dérouté sur Rennes, l'appareil s'est, ensuite, posé à Deauville après une première tentative d'atterrissage avortée à Caen. Un changement d'équipage plus tard (respect du temps de repos des pilotes oblige), les hommes de Patrice Garande ont finalement pris la direction d'Angers au départ de Carpiquet ; arrivant à leur hôtel sous les coups de 14 h 20 pour enchaîner déjeuner-sieste-collation-causerie en un temps express.

"Ce n'est pas l'idéal, mais on ne va pas prendre ça comme excuse", balayait Patrice Garande dont la formation replongeait dans le bain cinq jours après la lourde défaite contre le PSG. "Par rapport au match de Paris, je pense que c'est bien de pouvoir enchaîner. Maintenant, nous ne le saurons véritablement qu'après. Nous aurons une première réponse demain soir (mercredi) et une autre samedi (à Bordeaux)".

Les compositions

Retour du 4-1-4-1 avec Imorou et Diomandé titulaires

Patrice Garande l'avait annoncé en conférence de presse d'avant-match : un retour aux bases sur le plan tactique avec la mise en place d'un 4-1-4-1 (4-3-3 avec le ballon). "Pas besoin de compliquer des choses qui doivent être simples. Nous allons essayer d'exister à travers ce que nous avons montré sur les quatre premières journées", prévenait le patron technique du SMC.

"Exister à travers ce que nous avons montré sur les 4res journées"

Nicolas Seube laissé au repos à cause de douleurs aux ischios-jambiers et au genou, Ismaël Diomandé, auteur d'une bonne rentrée à la mi-temps contre le PSG, fêtait sa première titularisation cette saison ; l'international ivoirien prenant place en position de sentinelle. Plus apparu dans le onze de départ depuis la 2e journée et un déplacement à Lyon, Emmanuel Imorou qui a notamment été touché au mollet retrouvait son poste de latéral gauche ; Vincent Bessat remontant d'un cran.

Du côté du SCO, aucune surprise à signaler dans la composition de Stéphane Moulin avec un dispositif similaire à son homologue normand (4-1-4-1). Par rapport à l'équipe angevine qui s'est imposée, samedi, à Bordeaux, un seul changement à signaler avec le retour de suspension de Billy Ketkeophomphone dans le couloir droit de l'animation offensive angevine ; Pierrick Capelle s'asseyant sur le banc au coup d'envoi.

Le film du match

Le premier but chez les "pros" de Karamoh n'a pas suffi

  • 12'. Alors qu'ils avaient plutôt bien entamé cette rencontre, les Caennais se font punir sur la première incursion dangereuse du SCO. Sur une remise de la tête de Cheikh N'Doye en pleine surface de réparation, consécutive à un centre venu de la droite de Karl Toko Ekambi, Billy Ketkeophomphone fusille Rémy Vercoutre d'une volée à 15 mètres des cages adverses. Angers 1-0 SM Caen
  • 14'. La réaction du SMC ne tarde pas à intervenir. Décalé par Julien Féret, le centre de Vincent Bessat trouve Ivan Santini dont la tête croisée passe au-dessus de la transversale de Mathieu Michel.
  • 21'. Après avoir failli surprendre l'arrière-garde normande quatre minutes plus tôt (17'), Famara Diedhiou, lancé dans la profondeur par Ketkeophomphone, rentre sur son pied droit avant d'armer une frappe boxée des deux poings par Vercoutre.
  • 32'. Suite à une perte de balle au milieu de terrain, Toko Ekambi, à la conclusion d'une contre-attaque angevine, voit son tir croisé contré par un tacle de Damien Da Silva ; un n°28 du Stade Malherbe auteur d'un retour à vitesse grand V.
  • 44'. Cette première période se conclut sur une fausse note pour les locaux avec la sortie sur blessure de Ketkeophomphone qui se blesse tout seul au genou droit. Le n°14 des "Noir et Blanc" pourrait souffrir d'une rupture des ligaments croisés.
  • 46'. Un corner de Bessat est coupé au premier poteau par Santini dont la tête échoue dans le petit filet de Michel.
  • 54'. Sur un coup de pied arrêté, une spécialité maison, les hommes de Stéphane Moulin doublent la mise. Sur un coup franc de Thomas Mangani, le ballon rebondi sur l'arrière du crâne de Damien Da Silva à la lutte, entre autres, avec N'Doye et trompe son propre gardien. Angers 2-0 SM Caen
  • 62'. Une nouvelle tête, cette fois-ci signée Diedhou, consécutive à un centre rentrant de Pierrick Capelle, frôle le montant gauche des cages caennaises.
  • 71'. Alors qu'il n'était pas parvenu à maîtriser une ouverture de Féret deux minutes plus tôt, Yann Karamoh, qui a remplacé Bessat, relance le club normand dans ce match en réduisant le score. Sur un centre en retrait de Ronny Rodelin, le Réunionnais déposant Vincent Manceau au passage, le jeune attaquant normand (18 ans), après un relais de Jonathan Delaplace (involontaire ?), ne laisse aucune chance au portier angevin d'une frappe puissante au premier poteau. Angers 2-1 SM Caen
  • 79'. Sur un nouveau rush dans les 16,50 mètres de Rodelin, Pape Sané est à deux doigts de pousser au fond des filets le centre au cordeau du n°12 du SMC relâché par Michel.

La réaction

P. Garande : "une configuration qu'Angers adore"

"Je suis déçu pour mes joueurs, car ils ont fait un bon match. Nous avons montré un visage plus conforme à ce que nous attendons avec beaucoup de situations dangereuses. Notre animation offensive a été intéressante. Nous avions la maîtrise au début du match jusqu'à l'action amenant l'ouverture du score. A 1-0, nous nous sommes retrouvés dans une configuration de match qu'Angers adore. A la fin, nous aurions mérité de revenir. Après, nous avons encore des choses à régler derrière".

Angers - SM Caen 2-1

Stade Jean-Bouin. 10 504 spectateurs.

Mi-temps : 1-0.

Arbitrage de François Letexier.

Buts : Ketkeophomphone (12'), Da Silva (csc, 54') pour Angers ; Karamoh (71') pour Caen.

Avertissement : Féret (30') à Caen.

  • Angers : Mathieu Michel (g) - Vincent Manceau, Matéo Pavlovic, Romain Thomas, Yoann Andreu - Baptiste Santamaria - Billy Ketkeophomphone (Pierrick Capelle, 46'), Cheikh N'Doye (cap), Thomas Mangani (Férébory Doré, 83'), Karl Toko Ekambi (Nicolas Pepe, 83') - Famara Diedhou. Remplaçants : Denis Petric (g) - Pablo Martinez, Medhi Jean-Tahrat, Dickson Nwakaeme. Entraîneur : Stéphane Moulin.
  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Romain Genevois, Alaeddine Yahia, Damien Da Silva, Emmanuel Imorou - Ismaël Diomandé (Jordan Adéoti, 74') - Ronny Rodelin, Jonathan Delaplace, Julien Féret (cap), Vincent Bessat (Yann Karamoh, 59') - Ivan Santini (Pape Sané, 66'). Remplaçants : Matthieu Dreyer (g) - Syam Ben Youssef, Jean-Victor Makengo, Jordan Leborgne. Entraîneur : Patrice Garande.
    Partager cet article sur :

    À lire également

    18 oct 2018

    Yacine Bammou a fait part de son plaisir d'évoluer au Stade Malherbe Caen depuis le début de saison face aux journalistes ce midi
    Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - EA Guingamp
    Comme avant chaque match depuis le début de la saison, Fabien Mercadal s'est présenté devant la presse deux jours en amont de la rencontre pour...
    En savoir
    Lors de la série sans défaite à d'Ornano en 2014, le Stade Malherbe Caen s'était imposé en fin de rencontre face à l'AJ Auxerre
    Groupe pro
    5 matchs et près de 5 mois et demi sans défaite à d'Ornano pour le Stade Malherbe Caen. Depuis la réception de l'AS Monaco le 6 mai 2018 et un revers...
    En savoir
    Hakim Ben El Hadj avait arbitré la rencontre face au FC Nantes et exlu Paul Baysse après un second carton jaune
    Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - EA Guingamp
    Hakim Ben El Hadj sera au sifflet samedi pour la réception de l'En Avant Guingamp au Stade Michel d'Ornano. Il s'agit de la deuxième fois cette...
    En savoir