Pour Malherbe, le maintien, c'est maintenant !

Leur destin plus que jamais entre leurs pieds après leur succès à Toulouse lors de la journée précédente, les hommes de Patrice Garande - pour valider leur maintien - doivent l'emporter aux dépens de Rennes tout en comptant sur un résultat favorable de leurs concurrents directs ; Bastia - Lorient et Dijon - Nancy s'affrontant dans le même temps. Une rencontre contre les Bretons chargée en émotions dans le camp caennais avec l'hommage attendu pour Nicolas Seube.

Un mois après sa blessure à la cuisse droite, Romain Genevois - ici, entre Damien Da Silva, Ivan Santini, Ronny Rodelin et Vincent Bessat - réintègre le groupe caennais pour la réception du Stade Rennais.
Un mois après sa blessure à la cuisse droite, Romain Genevois - ici, entre Damien Da Silva, Ivan Santini, Ronny Rodelin et Vincent Bessat - réintègre le groupe caennais pour la réception du Stade Rennais.

Dans un passé récent, le Stade Malherbe a souvent joué son avenir en Ligue 1 (ou tout du moins une partie) lors de son ultime sortie à d'Ornano. Avec pour le club normand, des fins bien différentes (sauvé en 2011, relégué en 2009 et 2012). "Chaque saison a son histoire", rétorque Patrice Garande. "Pour se servir de cette expérience, encore faut-il avoir des joueurs qui aient participé à ces matches. Chez nous, il n'y a que Nico (Seube) et il est blessé même s'il transmet un certain nombre de choses".

"Il faut déjà gagner ce match. On ne doit se préoccuper que de nous"

Quoi qu'il en soit, en s'imposant le week-end dernier à Toulouse (1-0), les partenaires de Julien Féret se sont offert une opportunité de finir le travail à domicile. Une victoire aux dépens de Rennes conjuguée dans le même temps à un résultat favorable de l'un de leurs concurrents directs dans la course contre la relégation (succès de Bastia ou Nancy face à Lorient et Dijon, nul entre Dijon et Nancy) et les Caennais valideront leur maintien à une journée du terme du championnat.

"Il faut déjà gagner ce match. C'est un rendez-vous hyper important. On ne doit se préoccuper que de nous", met en garde le patron technique du SMC qui n'entend pas, forcément, se tenir au courant des scores sur les autres terrains. "Après, en fonction des résultats, ça peut être acquis dès demain (ce dimanche). C'est un avantage par rapport à certains de nos adversaires qui sont dans l'obligation de gagner pour espérer. Mais il n'y a rien de fait".

YAHIA ET MALBRANQUE FORFAITS, GUILBERT ET GENEVOIS DE RETOUR

Pour remplir leur objectif, les "Bleu et Rouge" peuvent s'appuyer sur la qualité de leur prestation face au Téfécé. "Il faut remettre les mêmes ingrédients avec cette efficacité sur les plans défensif et offensif", indique le coach normand. "A Toulouse, on n'a rien donné. On n'a pas fait de cadeaux comme contre Marseille. Quand on avance, qu'on est agressif, qu'on a tous cette mentalité défensive à la récupération du ballon, comme de par hasard, on a cette réussite, ce p'tit coup de pouce".

"Contre Rennes, Il faudra être plus équilibré que jamais"

Référence à ce sauvetage quasiment sur sa ligne de Damien Da Silva et à cet arrêt du visage de Rémy Vercoutre sur une reprise à bout portant d'Andy Delort. Mais alors que son équipe lui a donné entière satisfaction il y a une semaine, Patrice Garande est contraint de changer ses plans. En plus d'Alaeddine Yahia, sorti au bout de 20' au Stadium à cause d'une blessure aux adducteurs, Steed Malbranque a déclaré forfait à l'issue de l'ultime séance de samedi matin ; la faute à un coup reçu sur une cheville.

"A Toulouse, on avait trouvé un équilibre avec ce milieu à trois (Steed Malbranque, Jean-Victor Makengo et Julien Féret). Il va falloir retrouver la même chose, mais dans une autre configuration, car contre Rennes, il faudra être plus que jamais équilibré, dans tous les secteurs", prévient l'entraîneur caennais qui enregistre, à l'inverse, les retours dans son groupe des défenseurs Frédéric Guilbert et Romain Genevois. "Ce sont des armes supplémentaires. Ça fait longtemps qu'ils n'ont pas joué, mais il faut faire avec".

POUR RENDRE LE PLUS BEAU DES HOMMAGES À NICOLAS SEUBE

Si elle pourrait permettre au Stade Malherbe de renouveler son bail en première division, une victoire constituerait également le plus beau des hommages à Nicolas Seube. Après 16 années de bons et loyaux services en Normandie, l'emblématique n°2 des "Bleu et Rouge" a décidé de tirer sa révérence au terme de cette saison. "En marge du match, il y a un événement avec la fin de carrière de Nico. Maintenant, il ne faut pas tout mélanger", commente le coach du SMC.

"Nico (Seube) est très actif dans la préparation de ce match"

"Les supporters, le stade, le club, tout le monde va lui rendre hommage et c'est mérité. C'est tellement rare aujourd'hui qu'un joueur reste aussi longtemps dans un club", poursuit Patrice Garande. "Si on a le bonheur d'assurer notre place en Ligue 1 demain soir (dimanche), ça s'ajoutera à ce qu'il va ressentir. C'est un moment exceptionnel, qu'il doit vivre pleinement. C'est sûr qu'il va être un peu touché".

Victime d'une élongation aux ischio-jambiers de la cuisse gauche contre l'OM il y a deux semaines, "Ce héros" sera malheureusement obligé de suivre les débats des tribunes. "Même s'il ne participe pas en tant que joueur, Nico est très actif dans la préparation de ce match. Nico va également transmettre à ses coéquipiers cette appartenance au club", souhaite le technicien caennais qui fera jouer Nicolas Seube face au PSG si cette rencontre n'a plus aucun intérêt sportif. Dans le cas contraire, aucun risque ne sera pris dans l'optique d'un éventuel barrage.

  • L1. J37 - SM Caen (16e) / Rennes (10e), dimanche 14 mai à 21 heures au stade Michel-d'Ornano.

Arbitrage de M. Benoît Millot.

  • Le groupe caennais : Rémy Vercoutre (g), Matthieu Dreyer (g) - Frédéric Guilbert, Romain Genevois, Damien Da Silva, Syam Ben Youssef, Durel Avounou, Emmanuel Imorou, Vincent Bessat - Ismaël Diomandé, Jonathan Delaplace, Jean-Victor Makengo, Julien Féret - Yann Karamoh, Ronny Rodelin, Ivan Santini, Pape Sané, Jordan Tell.
  • Le groupe rennais : Benoît Costil (g), Raïs M'Bolhi (g) - Romain Danzé (cap), Edson Mexer, Ramy Bensebaini, Joris Gnagnon, Afonso, Pedro Mendes, Ludovic Baal - Gelson Fernandes, Benjamin André, Sanjin Prcic, Yoann Gourcuff, Nicolas Janvier - Firmin Mubele, Adrien Hunou, Adama Diakhaby, Giovanni Sio.
Partager cet article sur :

À lire également

22 sep 2017

Pour la troisième fois consécutive, Ivan Santini a été convoqué en équipe nationale de Croatie.
Groupe pro
Pour la troisième fois consécutive, Ivan Santini (28 ans) a été convoqué en équipe nationale de Croatie. Avec la selection au maillot à damiers, l'...
En savoir
Suspendu le week-end dernier à Nantes après son expulsion contre Dijon, Adama Mbengue réintègre le groupe de Patrice Garande.
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Amiens SC
Le retour de suspension du latéral gauche sénégalais, l'opposition contre la réserve d'Avranches pour les joueurs en manque de temps de jeu, les...
En savoir
Désormais entraîneur adjoint à Amiens, Romain Poyet (36 ans) a porté le maillot "Bleu et Rouge" pendant 18 mois (août 2012 - janvier 2014), marquant cinq buts en 36 apparitions.
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Amiens SC
En plus de Mathieu Bodmer* (touché à un mollet, il ne figurera pas dans le groupe du coach Christophe Pelissier), Amiens compte un deuxième ex-...
En savoir