Tout se jouera lors de la dernière journée

Alors qu'il avait l'opportunité de se sauver en s'imposant lors de son ultime sortie à d'Ornano, le Stade Malherbe - en s'inclinant contre Rennes - est toujours sous la menace de la relégation. 17e avant la dernière journée après le succès de Dijon aux dépens de Nancy, les hommes de Patrice Garande auront besoin d'un exploit au Parc des Princes pour se sauver ou d'une défaite cumulée de Bastia et Lorient. Des Corses qui se rendront à Marseille alors que les Merlus recevront Bordeaux en clôturent de ce championnat.

Victime, au minimum, d'une élongation dans les arrêts de jeu, Damien Da Silva - averti et de toute façon suspendu lors de la dernière journée - a vraisemblablement vu sa saison prendre fin prématurément
Victime, au minimum, d'une élongation dans les arrêts de jeu, Damien Da Silva - averti et de toute façon suspendu lors de la dernière journée - a vraisemblablement vu sa saison prendre fin prématurément

LE CONTEXTE

C'est l'heure de finir le travail pour les Caennais

En s'imposant le week-end dernier à Toulouse (1-0), les partenaires de Julien Féret s'étaient offert une opportunité de finir le travail à domicile. Une victoire aux dépens de Rennes conjuguée dans le même temps à un résultat favorable de l'un de leurs concurrents directs dans la course contre la relégation (succès de Bastia ou Nancy face à Lorient et Dijon, nul entre Dijon et Nancy) et les Caennais validaient leur maintien à une journée du terme du championnat.

"Les supporters, le stade, le club, tout le monde va rendre hommage à Nico"

"Il faut déjà gagner ce match. C'est un rendez-vous hyper important. On ne doit se préoccuper que de nous", mettait en garde Patrice Garande qui n'entendait pas, forcément, se tenir au courant des scores sur les autres terrains. "Après, en fonction des résultats, ça peut être acquis dès demain (ce dimanche). C'est un avantage par rapport à certains de nos adversaires qui sont dans l'obligation de gagner pour espérer. Mais il n'y a rien de fait".

Si elle pouvait permettre au Stade Malherbe de renouveler son bail en première division, une victoire constituait également le plus beau des hommages à Nicolas Seube. Après 16 années de bons et loyaux services en Normandie, l'emblématique n°2 des "Bleu et Rouge" a décidé de tirer sa révérence au terme de cette saison. Blessé, "Ce héros" était malheureusement obligé de suivre les débats des tribunes. "Les supporters, le stade, le club, tout le monde va lui rendre hommage et c'est mérité. C'est tellement rare aujourd'hui qu'un joueur reste aussi longtemps dans un club".

LES COMPOSITIONS

Frédéric Guilbert titulaire dans un 3-5-2

Confronté à la blessure de Steed Malbranque à l'issue de l'ultime séance de samedi matin (coup sur la cheville) ; une absence qui s'ajoute à une longue liste de forfaits (Alaeddine Yahia, adducteurs, Jordan Adéoti, cuisse droite, Nicolas Seube, ischio-jambiers, Jeff Louis, genou, Hervé Bazile, en phase de reprise), Patrice Garande était contraint - même s'il restait fidèle à un schéma en 3-5-2 (5-3-2 sans le ballon) - une nouvelle fois de changer sa composition.

Julien Féret en sentinelle devant la défense

Opéré d'une épaule le 11 avril qu'il s'était luxé trois jours plus tôt, Frédéric Guilbert - qui avait repris l'entraînement collectif cette semaine - réintègrait le onze de départ caennais. Egalement de retour, Romain Genevois (touché à la cuisse droite le 15 avril face à Metz) s'asseyait sur le banc au coup d'envoi. Après avoir dépanné en piston droit face à Toulouse le week-end dernier, Jonathan Delaplace retrouvait un poste plus familier, au milieu de terrain. Reculant d'un cran dans le coeur du jeu, le capitaine Julien Féret était aligné en sentinelle devant la défense.

Chez les Rennais, aucune surprise à signaler dans les choix du coach Christian Gourcuff. Dans un 4-4-2, pouvant se transformer en 4-2-3-1 avec la présence de son fils, Yoann Gourcuff, en soutien de l'avant-centre Giovanni Sio, Firmin Mubele - l'homme en fort côté breton avec trois buts sur les six dernières journées - se positionnait dans le couloir droit. Victime de douleurs au dos, Wesley Saïd avait été remplacé samedi par Adrien Hunou dans les "18" .

LE FILM DU MATCH

Giovanni Sio a refroidi d'Ornano

  • 9'. Sur un ballon de Yoann Gourcuff dans le dos de la défense caennaise, Firmin Mubele - parti de son côté droit - bute sur un Rémy Vercoutre, auteur d'une sortie pleine d'autorité dans les pieds de l'attaquant congolais.
  • 14'. Devancé de justesse par Joris Gnagnon dans les 5,50 mètres adverses, Jonathan Delaplace manque de peu de couper la trajectoire d'un centre de Vincent Bessat.
  • 26'. A la lutte avec Damien Da Silva, Giovanni Sio parvient à se soustraire du marquage du défenseur franco-portugais avant d'adresser un centre en retrait pour Gourcuff dont le plat du pied est capté sans difficulté par le portier normand.
  • 30'. Après un centre instantané de volée de Romain Danzé, la remise en une touche de Sio profite à Sanjin Prcic dont la demi-volée à l'entrée de la surface de réparation s'envole dans les travées de d'Ornano.
  • 54'. Avec la rentrée de Ronny Rodelin à la place de Jean-Victor Makengo, le Stade Malherbe passe en 4-1-4-1 avec Ismaël Diomandé en n°6. Tout juste sur la pelouse, l'attaquant réunionnais se signale d'une tête - malheureusement trop écrasé - sur un corner de Féret (57').
  • 64. Une tête croisée de Rodelin - consécutive à un nouveau centre de Bessat - s'écrase sur le bas de la transversale de Benoît Costil.
  • 67'. Enorme arrêt de Vercoutre sur cette tentative à bout portant de Benjamin André ; le milieu de terrain rennais profitant d'un débordement de Mubele à l'intérieur des 16,50 mètres. 
  • 68'. Sur un centre venant de la gauche de Ludovic Baal, Sio - en équilibre par dessus Syam Ben Youssef - place une tête improbable dans la lucarne gauche du portier caennais. Caen 0-1 Rennes
  • 75'. D'un tir en pivot qui n'attrape pas le cadre, Ivan Santini fait passer un frisson dans les travées de d'Ornano.
  • 92'. D'une double parade sur deux frappes de Delaplace et Santini, Costil empêche les "Bleu et Rouge" d'égaliser dans les arrêts de jeu.

LA RÉACTION

"On a joué la première période avec la trouille"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Avec les résultats des autres et la défaite de Lorient, on avait l'opportunité de rester en Ligue 1 ce soir (dimanche). Il peut se passer beaucoup de choses lors de la dernière journée. Sur ce match (contre Rennes), je ne comprends pas comment on peut faire une mi-temps comme ça. On a joué la première période avec la peur, avec la trouille. Quand on avait le ballon, il n'y avait pas de demandes, pas d'initiatives. On se cache. C'est ce qui est frustrant. En plus, j'ai encore perdu un joueur. La saison de Damien (Da Silva) est vraisemblablement finie. Les médecins ne pensent pas que c'est un claquage, mais même si une élongation, il ne pourra pas être là à Paris, ni pour les barrages".

SM CAEN - RENNES 0-1

Stade Michel-d'Ornano. 16 273 spectateurs.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Benoît Millot.

But : Sio (68'). 

Avertissements : Da Silva (66'), Diomandé (87') à Caen ; Sio (43') à Rennes.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Damien Da Silva (Romain Genevois, 92'), Syam Ben Youssef, Ismaël Diomandé - Frédéric Guilbert, Jonathan Delaplace, Julien Féret (cap), Jean-Victor Makengo (Ronny Rodelin, 54'), Vincent Bessat - Yann Karamoh, Ivan Santini. Remplaçants : Matthieu Dreyer (g) - Emmanuel Imorou, Durel Avounou, Pape Sané, Jordan Tell. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Rennes : Benoît Costil (g) - Romain Danzé (cap), Edson Mexer, Joris Gnagnon, Ramy Bensebaini - Firmin Mubele, Benjamin André (Adrien Hunou, 90'), Sanjin Prcic, Ludovic Baal (Adama Diakhaby, 85') - Yoann Gourcuff (Gelson Fernandes, 66'), Giovanni Sio. Remplaçants : Raïs M'Bolhi (g) - Afonso Figuereido, Pedro Mendes, Nicolas Janvier. Entraîneur : Christian Gourcuff.
Partager cet article sur :

À lire également

18 nov 2017

Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Nice
La suspension de Frédéric Guilbert, les indisponibilités de Jan Repas, Stef Peeters et Youssef Aït Bennasser, les retours de Vincent Bessat et...
En savoir
Pour Patrice Garande, la participation d'Ivan Santini à la Coupe du Monde 2018 en Russie dépend de son efficacité. "Pour un avant-centre, il n'y a que ça qui compte".
Groupe pro
En conférence de presse d'avant-match, Patrice Garande est revenu sur la possible participation de trois Caennais au Mondial 2018. Pendant la...
En savoir
Groupe pro
Le Stade Malherbe souhaite un joyeux anniversaire à Ronny Rodelin. Le double "R" fête aujourd'hui ses 28 ans !
En savoir