Vincent Bessat : "Nico (Seube) nous a mis en garde"

Face au Téfécé, Vincent Bessat a signé sa sixième passe décisive sur le but d'Ivan Santini. Meilleur spécialiste caennais dans cet exercice, le n°11 du Stade Malherbe - l'un des éléments les plus utilisés par Patrice Garande cette saison - sera encore l'un des principaux atouts du collectif normand dans sa quête de maintien face à Rennes. Un ex-Nantais qui profite - comme l'ensemble de ses coéquipiers - de l'expérience de Nicolas Seube dans cette course contre la relégation.

Cette saison, Vincent Bessat a participé à 35 des 36 premières journées de championnat dont 30 comme titulaires.
Cette saison, Vincent Bessat a participé à 35 des 36 premières journées de championnat dont 30 comme titulaires.

Une victoire contre Rennes conjuguée à un résultat favorable de l'un de vos concurrents directs* et le Stade Malherbe validerait son maintien…

"Il faut avant tout se concentrer sur soi. C'est ce qu'on a essayé de faire le week-end dernier à Toulouse. A un moment, on en était venu à une situation où on regardait trop les autres. On s'était un peu oublié. Si personne ne nous dit rien, on sera concentré sur notre match. On n'a pas le droit aux téléphones portables dans le vestiaire… Si on gagne demain (ce dimanche), le maintien sera sans doute acquis. Ces trois points nous mettraient, je pense, à l'abri des barrages et d'une descente. De toute façon, tu ne joues pas ton maintien à Paris, en te disant que tu vas aller gagner là-bas".

"Si on gagne, le maintien sera sans doute acquis"

Ce maintien mettrait fin à une saison qui été pénible pour vous, les joueurs…

"Surtout pour nous… Cette saison a été très éprouvante au niveau psychologique. Il n'y a eu que des hauts et des bas. C'est le résumé. On a couru après des points pour se mettre à l'abri sans y arriver forcément. Maintenant, on a cette opportunité. J'espère que sur ce coup, ça va passer. Au sein du club, des gens sont derrière nous. Ils attendent énormément de nous. On leur montre à chaque match qu'on ne lâche pas. Il faudra faire un trait sur cette saison, en tirer les enseignements et continuer à construire ce club".

Un succès constituerait aussi le plus beau des hommages pour Nicolas Seube qui prendra sa retraite à l'issue de cette saison après 16 années à avoir défendu le maillot "Bleu et Rouge"…

"On a à cœur de bien finir les choses pour pouvoir lui offrir la meilleure fête possible. Même s'il a ce petit pépin physique (élongation aux ischio-jambiers de la cuisse gauche), il est avec nous. Il était au déplacement à Toulouse. Il sera encore là demain (ce dimanche). Il nous soutient en permanence. Juste après notre victoire samedi dernier, il nous a mis en garde. Il y a quelques années (en 2005), Caen s'était déjà imposé à Toulouse, mais devait gagner à Istres pour se maintenir et il ne l'avait pas fait. Il nous a dit de bien garder la tête froide, de ne surtout pas s'enflammer ou de se prendre pour d'autres parce qu'on avait gagné un match".

*En cas de victoire aux dépens de Rennes, le Stade Malherbe sera maintenu en Ligue 1 si :

- Cas de figure n°1 : Bastia bat Lorient

- Cas de figure n°2 : Nancy bat Dijon

- Cas de figure n°3 : Dijon et Nancy font match nul

Partager cet article sur :

À lire également

26 mai 2017

Retenu à plusieurs reprises dans le groupe de Patrice Garande en Ligue 1, Durel Avounou - ici, sur le banc caennais, avec Pape Sané, Romain Genevois et Jordan Tell - a été convoqué en équipe nationale du Congo.
Groupe pro
Durel Avounou figure parmi une pré-sélection de 43 joueurs retenus par Sébastien Migné, le sélectionneur du Congo. Avec les Diables Rouges, le...
En savoir
Avec les Aigles de Carthage, Syam Ben Youssef affrontera l'Egypte dans le cadre de la 1re journée des éliminatoires de la CAN 2019.
Groupe pro
Syam Ben Youssef a été convoqué par Nabil Maaloul, le nouveau sélectionneur de la Tunisie. Avec les Aigles de Carthage, le défenseur du Stade...
En savoir

25 mai 2017

Qui de Yann Karamoh, Ivan Santini, Julien Féret ou l'un de leurs coéquipiers a marqué le plus beau but du Stade Malherbe cette saison en Ligue 1. A vous de voter jusqu'au 31 mai.
Groupe pro
Le double une-deux de Julien Féret avec Nicolas Seube et Ronny Rodelin contre Bastia, le contrôle derrière la jambe d'appui enchaîné avec la frappe...
En savoir