Bandeau de mise en avant

A Bordeaux, le Stade Malherbe réalise le coup parfait

Alors que l'on se dirigeait tout droit vers un match nul sur une marque vierge, le Stade Malherbe a arraché la victoire dans les dernières minutes en terre bordelaise. Après l'ouverture du score sur un penalty d'Ivan Santini consécutif à un coup de coude de Paul Baysse sur l'avant-centre croate (88'), Ronny Rodelin a doublé la mise dans les arrêts de jeu sur un tir du milieu de terrain dans des cages désertées par Benoît Costil. Avec ce succès (le premier depuis le match aller le 25 novembre !), les hommes de Patrice Garande remontent provisoirement - en attendant les résultats des rencontres de mercredi - à la 9e place avec 27 points.

Le contexte

De Bordeaux à Bordeaux pour retrouver le chemin du succès

72 heures après avoir connu une désillusion contre le LOSC à domicile (défaite 1-0) et avant de recevoir Marseille, vendredi soir, les partenaires de Julien Féret remettaient le couvert en se rendant au Matmut Atlantique. "L'avantage de jouer trois jours après, c'est qu'il faut rapidement passer à autre chose", positivait Patrice Garande en conférence de presse d'avant-match. Un enchaînement qui n'inquiétait pas le coach caennais. "Ce n'est pas un critère qui rentre en ligne de compte. Bordeaux a joué aussi samedi. On est à égalité. Et puis, on vient de reprendre. On n'en est pas à deux mois et demi de compétition".

"L'avantage de jouer trois jours après, c'est qu'il faut rapidement passer à autre chose"

A la recherche d'un succès en Ligue 1 depuis la manche aller (1-0 le 25 novembre), les "Bleu et Rouge" n'ont ensuite engrangé que deux points sur les 18 mis en jeu (2N-4D). "Ce qui a changé ? On n'est pas assez efficace", répétait l'entraîneur des "Bleu et Rouge". "Si on veut obtenir un résultat à Bordeaux, il va falloir corriger toutes les petites choses qui n'ont pas fonctionné contre Lille. On a manqué d'agressivité, de technique, de jeu vers l'avant. On a été trop pauvre dans la construction de notre jeu. On doit aussi se rééquilibrer. Nos attaques penchent trop à gauche".

Des Malherbistes qui retrouvaient une formation girondine convalescente. Après six défaites consécutives dont une élimination en 32e de finale de la Coupe de France par les Normands de Granville (N2), les hommes de Jocelyn Gourvennec ont stoppé l'hémorragie en s'imposant à Troyes lors de la dernière journée (1-0). "Cette équipe et les joueurs qui la composent ont toujours eu de la qualité", mettait en garde Patrice Garande. "Bordeaux est un gros morceau de notre championnat, une place forte du football français".

Les compositions

Baptême du feu pour Timo Stavitski, aligné d'entrée en attaque au côté d'Ivan Santini

"Ce n'est parce qu'on l'a fait signer pour le futur que Timo ne va pas jouer tout de suite". En conférence de presse il y a une dizaine de jours, Patrice Garande avait annoncé la couleur. Recruté lors de ce mercato hivernal à RoPS dans la D1 de son pays natal, Timo Stavitski (18 ans) - convoqué pour la première fois dans les "18" depuis son arrivée au début du mois de janvier - était aligné d'entrée dans le onze de départ caennais. Le jeune finlandais se positionnait en soutien de l'avant-centre Ivan Santini alors que Ronny Rodelin endossait un rôle de n°10.

Touché aux adducteurs, Youssef Aït Bennasser remplacé à la pause

Dérogeant à son traditionnel 4-4-2 avec deux offensifs dans les couloirs, le patron technique du SMC réorganisait son milieu de terrain avec l'apport de Baïssama Sankoh en sentinelle. Pour pallier la blessure d'Adama Mbengue (victime d'une pubalgie), Vincent Bessat redescendait d'un cran au poste d'arrière gauche. Suspendu suite à son expulsion contre Lille le week-end précédent Rémy Vercoutre était relayé dans les cages par sa doublure : Brice Samba pour sa première titularisation en Ligue 1. A la pause, le coach caennais était contraint de procéder à un changement. Touché aux adducteurs, Youssef Aït Bennasser était remplacé par Jonathan Delaplace.

Du côté bordelais, Jocelyn Gourvennec conservait le 4-3-3 qui avait permis à son équipe de renouer avec la victoire à Troyes (1-0), samedi soir, après six défaites toutes compétitions confondues. Par rapport à sa composition dans l'Aube, l'entraîneur girondin opérait une modification avec la titularisation de Nicolas De Préville en attaque en lieu et place de Younousse Sankharé. Arrivés durant ce mois de janvier en provenance, respectivement, de Malaga en Espagne et de Monaco (sous la forme d'un prêt), Paul Baysse et Soualiho Meïté étaient présents dès le coup d'envoi.

Le film du match

Le combattant Ivan Santini, le génial Ronny Rodelin

  • 4'. Un coup de pied arrêté de Malcom dévié au premier poteau par Gaëtan Laborde est repris de la tête à la limite des 5,50 mètres par Paul Baysse. Mais la tête du défenseur central bordelais pas assez appuyée termine tranquillement dans les gants de Brice Samba.
  • 10'. Sur un coup franc obtenu après un magnifique contrôle orienté de Julien Féret mystifiant Jérémy Toulalan, Ronny Rodelin s'essaie des 30 mètres. Une tentative que Benoît Costil relâche en corner.
  • 19'. Sur une frappe en pivot à l'entrée de la surface de la réparation de Gaëtan Laborde, Brice Samba bouche parfaitement son premier poteau avec une main ferme. Trois minutes plus tard, réaction du Stade Malherbe avec cette demi-volée de Ronny Rodelin des 20 mètres légèrement trop croisée (22').
  • 32'. Après un coup franc de Malcom détourné par le mur caennais, Brice Samba - gêné dans sa sortie par un adversaire - relâche le ballon. A la récupération, Soualiho Meïté tente d'accrocher la lucarne opposée, mais son tir n'attrape pas le cadre.
  • 43'. Un corner botté rentrant par le pied droit de Nicolas De Préville est claqué par Brice Samba. Au second poteau, Soualiho Meïté remet dans le paquet, mais Baïssama Sankoh dégage cette menace.
  • 61'. Profitant d'un bon travail de Timo Stavitski taclant dans les pieds de Paul Baysse, Ivan Santini récupère un ballon dans les 16,50 mètres adverses. Dos aux cages bordelaises, l'avant-centre croate remet en retrait, mais sa passe est interceptée par Lukas Lerager alors que Julien Féret se trouvait en position idéale à l'entrée de la surface de réparation.
  • 81'. A court de solutions, les Girondins s'essayent de loin à l'image de cette frappe des 25 mètres de François Kamano qui n'inquiètent absolument pas Brice Samba.
  • 87'. Pour un coup de coude volontaire de Paul Baysse, Ivan Santini - qui s'était accroché quelques instants auparavant avec l'arrière central bordelais - obtient un penalty. Dans la bronca du Matmut Atlantique malgré une assistance plus que clairsemée, le n°26 du Stade Malherbe se fait justice en transformant la sanction en prenant à contre-pied Benoît Costil. Bordeaux 0-1 SM Caen
  • 94'. Alors que Benoît Costil est monté sur le coup franc de la dernière chance pour Bordeaux, le ballon récupéré par le club normand parvient jusqu'à Ronny Rodelin. Décalé sur le côté gauche, l'attaquant réunionnais double la mise du milieu de terrain dans des cages vides. Bordeaux 0-2 SM Caen

La réaction

"Le match a basculé sur un fait de jeu".

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "C'était important de gagner. Surtout compte tenu des échéances qui nous attendent. Le match a basculé sur un fait de jeu. Mais sur l'ensemble de la partie, je pense que c'est assez mérité. Je suis content pour les joueurs. J'ai apprécié l'attitude de mon équipe. Malgré sa victoire à Troyes, on savait que Bordeaux doutait encore. J'avais dit avant le match que ça se gagnerait au milieu. C'est pourquoi on a changé en passant à trois. Youssef (Aït Bennasser) ? Il a ressenti un problème aux adducteurs très tôt dans la première mi-temps. Ça aurait été un trop grand risque de le faire reprendre. Timo (Stavitski) ? Pour un jeune garçon qui est arrivé il y a quelques jours chez nous, qui ne parle pas un mot de Français, j'ai trouvé qu'il a fait une bonne prestation".
  • BORDEAUX - SM CAEN 0-2

Matmut Atlantique.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Stéphane Jochem.

Buts : Santini (sp 88'), Rodelin (94').

Avertissements : De Préville (2'), Toulalan (9'), Youssouf (85') à Bordeaux ; Stavitski (24'), Bessat (31'), Guilbert (51'), Djiku (67'), Sankoh (83') à Caen.

Expulsion : Baysse (87') à Bordeaux.

  • Bordeaux : Benoît Costil (g) - Youssouf Sabaly, Jules Koundé, Paul Baysse, Maxime Poundjé (Zaydou Youssouf, 84') - Jérémy Toulalan (cap), Lukas Lerager, Soualiho Meïté (Younousse Sankharé, 58') - Malcom, Nicolas De Préville (François Kamano, 67'), Gaëtan Laborde. Remplaçants : Jérôme Prior (g) - Milan Gajic, Otavio, Valentin Vada. Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.
  • SM Caen : Brice Samba (g) - Frédéric Guilbert, Damien Da Silva, Alexander Djiku, Vincent Bessat - Baïssama Sankoh, Youssef Aït Bennasser (Jonathan Delaplace, 46'), Julien Féret (cap), Ronny Rodelin - Timo Stavitski (Hervé Bazile, 71'), Ivan Santini. Remplaçants : Matthieu Dreyer (g) - Romain Genevois, Yoël Armougom, Durel Avounou, Jan Repas, Hervé Bazile. Entraîneur : Patrice Garande.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

14 aoû 2018

Stef Peeters aurait pu réduire le score à la 52ème minute sur un coup-franc à l'entrée de la surface qui a terminé sa course sur le poteau de Gianluigi Buffon
Groupe pro
Retrouvez le résumé vidéo du premier match de la saison 2018/2019 disputé dimanche soir sur la pelouse du Paris-Saint-Germain. Les buts des Champions...
En savoir
Groupe pro
Après une longue préparation faite d’intenses efforts et de sudation, il était temps pour le Stade Malherbe Caen de se jeter enfin dans le grand bain...
En savoir

13 aoû 2018

Comme la semaine dernière, le Stade Malherbe va effectuer une séance à huis-clos vendredi sur la pelouse de d'Ornano
Groupe pro
Après avoir subi le réalisme du Paris-Saint-Germain pour débuter sa saison 2018/2019, le Stade Malherbe s'apprête à préparer son premier match de la...
En savoir