Bandeau de mise en avant

Canet-en-Roussillon (N3) - SM Caen 1-1 AP 3-4 tab : le compte-rendu

Mené au bout de 13' par une formation catalane survoltée puis poussé en prolongation, le Stade Malherbe - qui avait égalisé par l'intermédiaire de Romain Genevois à la demi-heure de jeu - s'est qualifié pour le prochain tour à l'issue des tirs au but (1-1 AP 4-3 tab). Une séance au cours de laquelle Brice Samba s'est illustré en détournant deux tentatives des joueurs du Canet-en-Roussillon. Pour la première fois depuis 2014, le club normand disputera les 8e de finale de la Coupe de France. Les hommes de Patrice Garande connaîtront l'identité de leur prochain adversaire jeudi soir lors du tirage au sort (en direct sur Eurosport 2).

Le contexte

Le Stade Malherbe sur ses gardes

A la sortie d'une série de trois journées de Ligue 1 en l'espace de sept jours (Lille, Bordeaux, Marseille), le Stade Malherbe enchaînait avec les 16e de finale de la Coupe de France en se rendant au Canet-en-Roussillon, l'un des trois petits poucets de l'épreuve. Même si leurs hôtes d'un soir n'évoluaient qu'en National 3, ce rendez-vous en terre catalane réunissait tous les ingrédients du match piège pour la bande à Patrice Garande : un petit stade inhospitalier (3 400 spectateurs), une rencontre intercalée en milieu de semaine avant un déplacement très important à Saint-Etienne et un adversaire survolté par le parfum de cette "Vieille Dame".

"Le Canet pense qu'il peut réaliser un exploit. C'est certain"

"On se méfie beaucoup", ne cachait d'ailleurs pas le coach caennais en conférence de presse. "Le Canet pense qu'il peut réaliser un exploit. C'est certain. Je ne suis pas sûr que c'était le cas d'Hazebrouck en 32e". Dispensés de championnat ce week-end ; leur rencontre ayant été reportée, les locaux comptent dans leurs rangs des éléments qui ont connu le niveau professionnel à l'image de l'attaquant Jordi Delclos (avec des expériences en Ligue 2 à Arles-Avignon et en Suisse à Lausanne).

Troisième de son groupe à quatre points de la réserve du Téfécé qui occupe le fauteuil de leader, mais avec une rencontre en moins, le Canet-Roussillon FC - pour parvenir à ce stade de la compétition - a notamment éliminé l'AC Ajaccio, pensionnaire de L2, au huitième tour (2-0). "Selon tous les renseignements qu'on a récoltés, c'est la meilleure équipe de sa poule. Elle est très bien organisée et cherche à jouer en repartant de derrière. Leurs joueurs vont arriver frais (leur dernier match remonte au 13 janvier). Ça fait un peu plus d'une semaine qu'ils se préparent".

Les compos

En 4-2-3-1 avec Durel Avounou, Stef Peeters et Jan Repas

Privé des services de Damien Da Silva (suspendu), Adama Mbengue (suspendu) ainsi que de Youssef Aït Bennasser (en phase de reprise) alors qu'Alexander Djiku et Vincent Bessat avaient été laissés au repos en Normandie, Patrice Garande optait pour un 4-2-3-1. Comme annoncé devant les médias, Brice Samba gardait les cages caennaises pour ce 16e de finale. Devant l'ex-portier de l'OM, la charnière centrale était constituée de Romain Genevois et Ismaël Diomandé avec Frédéric Guilbert et Durel Avounou comme arrière droit et latéral gauche.

frédéric Guilbert capitaine du SMC pour la première fois chez les "pros"

Dans le cœur du jeu, Jonathan Delaplace enchaînait une troisième titularisation consécutive. Le milieu récupérateur était associé à Stef Peeters de retour dans le onze de départ pour la première fois de l'année 2018. Pour animer les couloirs, l'entraîneur normand faisait confiance au ticket Christian Kouakou (à droite) - Hervé Bazile (à gauche). Occupant la pointe de l'attaque, Ivan Santini était relayé à la pause - comme souvent dans les matches de coupe - par Ronny Rodelin.

Jan Repas se positionnait, lui, en soutien de l'avant-centre caennais. A noter que pour la première fois dans sa carrière chez les professionnels, Frédéric Guilbert portait le brassard de capitaine du Stade Malherbe. Du côté catalan, le coach Raphaël Girardot - qui devait composer sans une pièce maîtresse de sa défense : Adrien Mendy (touché à une cheville) - ne réservait aucune surprise dans sa composition disposée en 4-3-3.

Le film du match

Brice Samba envoie le Stade Malherbe en 8e de finale

  • 5'. Après moins de cinq minutes, le Stade Malherbe est tout proche d'ouvrir le score. Décalé par Hervé Bazile côté gauche, Durel Avounou voit son centre à ras de terre à destination d'Ivan Santini relayé par Jan Repas. Face aux cages canétoises, l'avant-centre croate est contré au dernier moment par un défenseur adverse.
  • 13'. Sur un ballon dévié de la tête par Mathieu Barbier, Pierre Mahieu s'échappe dans la profondeur. Après une première tentative contrée par l'arrière-garde caennaise, le deuxième essai du n°10 des "Jaune et Bleu" termine au fond des filets. Canet-en-Roussillon 1-0 SM Caen
  • 27'. Le Canet-Roussillon FC est tout proche du break. Sur un corner de Bastien Posteraro, Mathieu Barbier - démarqué dans les 5,50 mètres normands - expédie sa tête à bout portant au-dessus de la transversale de Brice Samba.
  • 29'. Reprenant lancé un coup franc de Stef Peeters, Romain Genevois remet les deux équipes à égalité d'une tête croisée. Canet-en-Roussillon 1-1 SM Caen
  • 50'. Un coup de pied arrêté lointain repris d'une tête lobée par Mathieu Barbier oblige Brice Samba à claquer le ballon au-dessus de sa transversale.
  • 64'. Profitant d'une relance rapide de Brice Samba, Durel Avounou remonte une bonne partie du terrain avant de servir Hervé Bazile. Le centre de l'ailier franco-haïtien est repris de la tête au second poteau par Ronny Rodelin ; une tentative sortie d'une magnifique parade au ras de son montant par Maxime Ferry, le gardien local.
  • 68'. Coupant le centre de Pierre Mahieu au premier poteau, Damien Buxeda voit sa reprise en taclant heurter la base du montant gauche du gardien normand.
  • 83'. La tête de Ronny Rodelin, consécutive à un corner de Stef Peeters, passe juste au-dessus de la barre des cages catalanes.
  • 95'. A la conclusion d'un magnique mouvement collectif malherbiste initié par Julien Féret avec également un une-deux entre Frédéric Guilbert et Christian Kouakou, Stef Peeters voit sa frappe du gauche repoussée par un arrière canétois.
  • 112'. Après un centre en retrait de Jordan Nkololo, Stef Peeters laisse passer entre ses jambes pour Ronny Rodelin dont le tir à l'entrée des 16,50 mètres est sauvé sur sa ligne par Nicolas Staerck.
  • Tirs au but. Grâce à deux parades de Brice Samba dont l'une sur la dernière tentative catalane du Normand de naissance Pierre Pylouster et malgré l'échec de Ronny Rodelin, le Stade Malherbe se qualifie 4-3.

La réaction

"Cette équipe du Canet nous a donné beaucoup de fil à retordre"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Je voudrais tout d'abord féliciter cette équipe du Canet qui nous a donné beaucoup de fil à retordre. Elle avait bien préparé son affaire. Elle était surmotivée et elle possède de la qualité à l'image de deux-trois de ses joueurs qui ont été très bons. On savait dès le départ que cette rencontre serait compliquée. Quand il se produit des surprises sur ces tours, c'est forcément qu'il existe des manques chez les professionnels. Pourtant, on n'a pas pris ce match à la légère. On l'a bien préparé. Mais quand on n'arrive pas à faire la différence, ces tours de coupe sont toujours difficiles. On a connu beaucoup de déchet technique. Pendant la prolongation, même si on a pris l'ascendant sur le plan athlétique et physique, on n'a pas réussi à marquer. Après, les penalties, c'est un peu la loterie. Ça nous a souri. On va retenir la qualification. Je l'avais dit aux joueurs avant le match : "C'est notre seul objectif"".

CANET-EN-ROUSSILLON (N3) - SM CAEN (L1) 1-1 AP 3-4 tab

Stade Saint-Michel. Environ 3 400 spectateurs.

Mi-temps : 1-1. Fin du réglementaire : 1-1.

Arbitrage de M. Olivier Thual.

Buts : Mahieu (13') à Canet-en-Roussillon ; Genevois (29') à Caen.

Avertissements : Delclos (14'), Barbier (108') à Canet-en-Roussillon ; Peeters (49'), Genevois (71'), Nkololo (99') à Caen.

►Tirs au but 3-4

  • Canet-en-Roussillon : Gambie, Staerck, Ouadoudi réussis ; Belhadj, Pylouster échecs.
  • SM Caen : Féret, Peeters, Diomandé, Nkololo réussis ; Rodelin échecs.

►Compositions

  • Canet-en-Roussillon : Maxime Ferry (g, cap) - Mike Gambie, Nicolas Staerck, Pascal Vié, Julien Boyer (Pierre Pylouster, 81') - Toufik Ouadoudi, Jérémy Posteraro, Bastien Posteraro (Yacine Belhadj, 71') - Pierre Mahieu, Mathieu Barbier, Jordi Delclos (Damien Buxeda, 58'). Remplaçants : Damien Graves (g) - Mathieu Ferry, Laurent Carbonne, Aly Manga. Entraîneur : Raphaël Girardot.
  • SM Caen : Brice Samba (g) - Frédéric Guilbert (cap), Romain Genevois, Ismaël Diomandé, Durel Avounou - Jonathan Delaplace, Stef Peeters - Christian Kouakou (Jordan Nkololo, 62'), Jan Repas, Hervé Bazile (Julien Féret, 77') - Ivan Santini (Ronny Rodelin, 46'). Remplaçants : Rémy Vercoutre (g) - Yoël Armougom, Baïssama Sankoh. Entraîneur : Patrice Garande.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

14 aoû 2018

Groupe pro
Au terme de trois saisons pleines au Stade Malherbe, Ronny Rodelin (28 ans) prend la direction de l'EA Guingamp. 
En savoir
Stef Peeters aurait pu réduire le score à la 52ème minute sur un coup-franc à l'entrée de la surface qui a terminé sa course sur le poteau de Gianluigi Buffon
Groupe pro
Retrouvez le résumé vidéo du premier match de la saison 2018/2019 disputé dimanche soir sur la pelouse du Paris-Saint-Germain. Les buts des Champions...
En savoir
Groupe pro
Après une longue préparation faite d’intenses efforts et de sudation, il était temps pour le Stade Malherbe Caen de se jeter enfin dans le grand bain...
En savoir