Bandeau de mise en avant

Ce Stade Malherbe, c'est du costaud !

Malgré le forfait de dernière minute de Damien Da Silva ; le défenseur franco-portugais se blessant pendant l'échauffement aux adducteurs, le Stade Malherbe - grâce, entre autres, à la quatrième réalisation cette saison d'Ivan Santini - a décroché sa septième victoire en championnat aux dépens des Girondins de Bordeaux (1-0). Avec ce succès ; le sixième par un but d'écart, le club normand - qui a signé par ailleurs un sixième clean sheet - conserve sa sixième place au classement avec 22 points après 14 journées.

Critiqué ces derniers temps par certains observateurs pour son manque d'efficacité, Ivan Santini - ici, félicité par ses coéquipiers - a apporté la meilleure des réponses en inscrivant son quatrième but cette saison.
Critiqué ces derniers temps par certains observateurs pour son manque d'efficacité, Ivan Santini - ici, félicité par ses coéquipiers - a apporté la meilleure des réponses en inscrivant son quatrième but cette saison.

Le contexte

Mieux exploiter les nombreux centres

Face au Gym lors de la journée précédente, le Stade Malherbe a centré à 38 reprises. Un nombre impressionnant ! Problème, comme le pointait Patrice Garande : "seuls cinq sont arrivés". "On doit progresser dans la qualité de nos centres et dans notre présence dans la surface (de réparation)", confirmait le patron technique du SMC. "La réussite dans ce domaine, elle dépend de la synchronisation entre le centreur et le joueur lancé. Il ne faut pas se présenter trop tôt, ni trop tard. L'important, c'est que toutes les zones soient occupées. Contre Nice, beaucoup de ballons ont été renvoyés par l'adversaire aux 16,50 mètres et on n'était pas à la retombée pour les récupérer ou pour frapper".

"Si on n'avance pas sur Bordeaux, on risque de se retrouver en difficulté"

Toutefois, malgré un déchet conséquent jusqu'à présent, le coach caennais appelle sa formation à persévérer. "Il ne faut pas jouer petit bras", prévenait Patrice Garande prenant comme exemple Romain Genevois. "Contre Nice, Romain a dû centrer une douzaine de fois. Tous n'ont pas débouché sur une situation dangereuse, mais moi, je lui dis bravo d'avoir fait le 12e, car c'est là-dessus qu'on égalise. C'est ça qui est important. On se crée des situations, on joue vers l'avant, on essaye d'être le plus haut possible. Il faut garder cet état d'esprit".

Les centres, une arme qui ne sera pas de trop face à un redoutable adversaire girondin. "Certes, cette équipe a traversé une période un peu compliquée (elle reste sur six rencontres sans victoire avec deux nuls pour quatre défaites), mais leur dernier match contre Marseille a été très costaud (1-1 avec une égalisation de l'OM à la 94'). Les Bordelais possèdent trois joueurs devant qui vont à 2 000 à l'heure (Malcom, Nicolas De Préville et François Kamano). Avec Malcom, ils ont un joueur capable de faire des différences à lui seul", redoutait l'entraîneur normand. "Comme contre Nice, si on n'avance pas constamment sur eux, on risque de se retrouver en difficulté".

Les compositions

Youssef Aït Bennasser titulaire, Damien Da Silva forfait de dernière minute

Alors qu'il s'interrogeait en conférence de presse d'avant-match sur la possibilité de lui faire fouler la pelouse de d'Ornano, ce samedi soir, Patrice Garande - fidèle à son 4-4-2 - décidait de titulariser Youssef Aït Bennasser dans l'entrejeu caennais aux côtés du capitaine Julien Féret. Touché aux ischio-jambiers le 28 octobre ; une blessure qui l'avait contraint à sortir à la mi-temps de la rencontre contre Troyes, l'international marocain renouait avec la compétition. Le technicien du SMC qui devait composer, par contre, avec un forfait de dernière minute. Et de taille ! Blessé à l'échauffement, Damien Da Silva était contraint de renoncer.

"Sur une frappe à l'échauffement, Damien (Da Silva) a ressenti une pointe à l'adducteur"

"Sur une frappe, Damien a senti une pointe au niveau de l'adducteur. Au départ, on avait décidé de prendre le risque qu'il joue, car quand il pouvait sprinter dans l'axe. Mais les médecins m'ont averti d'un risque qu'il sorte rapidement", expliquait le coach normand. Prévu initialement sur le banc, Frédéric Guilbert - de retour de suspension - réintégrait le onze de départ ; Romain Genevois - qui devait débuter à droite - glissant en charnière centrale. Patrice Garande qui enregistrait un nouveau coup dur après un peu plus d'une demi-heure de jeu avec la sortie de Vincent Bessat, touché au mollet droit. Le n°11 des "Bleu et Rouge" était remplacé par Jordan Nkololo.

Du côté bordelais, Jocelyn Gourvennec ne réservait aucune surprise au coup d'envoi dans son traditionnel 4-3-3. N'ayant pas effectué le voyage, Igor Lewczuk (touché à un genou et à une cheville) était remplacé en charnière centrale par le Serbe Vukasin Jovanovic, suspendu face à l'OM. Diminué par une sinusite cette semaine, Youssouf Sabaly tenait, bel et bien, sa place d'arrière droit. Formé au Stade Malherbe, le gardien Benoît Costil gardait les cages girondines. A la pause, l'entraîneur girondin changeait ses plans en instaurant un 4-4-2 avec la sortie de Youssouf Sankharé et la rentrée d'Alexandre Mendy en avant-centre.

Le film du match

Ivan Santini a apporté la meilleure des réponses

  • 7'. Sur un centre de François Kamano, décalé côté gauche par Younousse Sankharé, Malcom tente une talonnade détournée par Alexander Djiku avant d'être poussée en corner par Rémy Vercoutre. Sur le coup de pied de coin qui suit, le gardien du Stade Malherbe se détend de tout son long sur une tête en arrière de François Kamano.
  • 9'. La tête quasiment à bout portant de Vukasin Jovanovic, consécutive à un coup franc de Malcom, est repoussée par un Rémy Vercoutre parfaitement sur ses appuis.
  • 15'. Passant en revue Malcom sur le côté gauche à la limite de la surface de réparation, Adama Mbengue déclenche un centre-tir qui termine dans le petit filet extérieur de Benoît Costil.
  • 23'. Après un relais avec Ivan Santini à la limite des 16,50 mètres, Ronny Rodelin adresse un centre au second poteau catapulté dans les filets girondins par une tête croisée de I'avant-centre croate. Le quatrième but cette saison du n°26 des "Bleu et Rouge". SM Caen 1-0 Bordeaux
  • 35'. Un centre tendu de François Kamano, légèrement dévié par Romain Genevois, passe devant les cages caennaises sans qu'aucun adversaire ne coupe la trajectoire du ballon. Dans la foulée, Nicolas De Préville tente sa chance avec une frappe enroulée du gauche à l'angle de la surface de la réparation. Sans plus de succès.
  • 39'. Des 30 mètres, Adama Mbengue arme un tir de son pied gauche qui vient s'écraser sur le sommet de la transversale de Benoît Costil.
  • 46'. Débordant côté droit, Nicolas De Préville adresse un centre à ras de terre repris en pleine course par François Kamano, mais la tentative du Guinéen heurte la barre de Rémy Vercoutre.
  • 52'. Suite à une ouverture de Julien Féret dans le dos de Jérémy Toulalan, Christian Kouakou - parti dans la profondeur - se présente seul devant Benoît Costil, mais sa frappe du droit n'attrape pas le cadre.
  • 57'. Sur une magnifique contre-attaque, les hommes de Patrice Garande sont à deux doigts de réaliser le break. Après une récupération de Julien Féret à 35 mètres de ses cages, Youssef Aït Bennasser remonte tout le terrain, prend un relais côté gauche avec Ronny Rodelin, feinte le tir avant d'adresser un petit ballon piqué que son coéquipier réunionnais ne peut dévier dans les filets pour une poignée de millimètres.
  • 76'. Après une déviation de l'intérieur du pied de Ronny Rodelin dans la course de Julien Féret, le capitaine du SMC se remet sur son pied droit avant de déclencher sur la ligne des 16,50 mètres, mais sa frappe est détournée en corner par Benoît Costil.
  • 91'. Sur un ultime centre de Nicolas De Préville, Alexandre Mendy - rentré à la pause à la place de Younousse Sankharé - croit égaliser, mais l'attaquant bordelais est justement signalé hors-jeu par le corps arbitral.

La réaction

"On a montré beaucoup de confiance sur le plan défensif"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "On savait que contre cette équipe, il fallait faire un gros match pour obtenir un résultat. Et on l'a fait. Il y a eu deux phases. On a fourni une première période assez aboutie, même si Bordeaux s'est procuré deux-trois situations au tout début. Rémy nous a encore maintenus dans le match. Après, on a fait ce qu'il fallait pour mener au score. En seconde période, on a beaucoup subi avec leur changement de système et leur passage en 4-4-2 avec un attaquant costaud dans l'axe et De Préville qui tournait autour. Comme depuis le début, notre équipe a montré beaucoup d'abnégation, de solidarité et de confiance sur le plan défensif. Même si on a moins bien tenu le ballon, on a eu des situations de contres sur lesquelles on aurait pu marquer. Il ne faut pas oublier qu'on a subi des péripéties d'avant-match qui nous ont un peu perturbé avec la blessure de Damien Da Silva à l'échauffement. On a aussi perdu Vincent en cours de match. Mais l'équipe est animée d'un état d'esprit qui nous permet d'obtenir ces résultats".

SM CAEN - BORDEAUX 1-0

Stade Michel-d'Ornano. 15 275 spectateurs.

Mi-temps : 1-0.

Arbitrage de M. Karim Abed.

But : Santini (23').

Avertissements : Genevois (62'), Mbengue (68') à Caen ; Sabaly (45'), Pellenard (82'), Mendy (88'), Jovanovic (94') à Bordeaux.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Romain Genevois, Alexander Djiku, Adama Mbengue - Christian Kouakou (Baïssama Sankoh, 74'), Youssef Aït Bennasser (Ismaël Diomandé, 86'), Julien Féret (cap), Vincent Bessat (Jordan Nkololo, 38') - Ronny Rodelin, Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Jan Repas, Jonathan Delaplace. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Bordeaux : Benoît Costil (g) - Youssouf Sabaly, Jérémy Toulalan (cap), Vukasin Jovanovic, Théo Pellenard - Otavio (Jaroslav Plasil, 75'), Lukas Lerager, Younousse Sankharé (Alexandre Mendy, 46') - Malcom, Nicolas De Préville, François Kamano (Jonathan Cafu, 73'). Remplaçants : Jérôme Prior (g) - Milan Gajic, Valentin Vada, Zaydou Youssouf. Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

22 oct 2018

Groupe pro
C'est déjà l'heure de reprendre l'entraînement pour les joueurs du groupe professionnel ce lundi après-midi. Après le match nul concédé face à l'EA...
En savoir
Mis à part sur coup de pied arrêté, les caennais ont eu beaucoup de mal à inquiéter la défense bretonne samedi soir
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen 0 - 0 EA Guingamp
Le résumé du match SMCaen / EA Guingamp
En savoir
Fabien Mercadal a regretté le contenu proposé par ses joueurs face à une équipe de l'EA Guingamp bien regroupée
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen 0 - 0 EA Guingamp
Conférence de presse Fabien Mercadal après SMCaen / EA Guingamp   @alex_djiku "On n'a jamais trop eu l'habitude de jouer...
En savoir