Ce Stade Malherbe a quelque chose en plus

En infériorité numérique depuis deux minutes après l'expulsion d'Adama Mbengue (79'), les hommes de Patrice Garande - qui avaient ouvert la marque dès les premières instants sur un penalty d'Ivan Santini avant de se faire rejoindre juste avant la pause - ont arraché la victoire aux dépens de Dijon ; leur troisième consécutive en championnat. En attendant les résultats de dimanche, le club normand  - crédité de neuf points au bout de cinq journées - monte provisoirement à la quatrième place du classement.

Tout le collectif "Bleu et Rouge" (Damien Da Silva, Stef Peeters, Julien Féret...) hurle sa joie après le deuxième but caennais synonyme de troisième victoire consécutive en Ligue 1.
Tout le collectif "Bleu et Rouge" (Damien Da Silva, Stef Peeters, Julien Féret...) hurle sa joie après le deuxième but caennais synonyme de troisième victoire consécutive en Ligue 1.

Le contexte

Un mois de septembre pour s'installer dans la première partie du classement

En accueillant Dijon, le Stade Malherbe - qui avait dominé Lille (2-0) puis Metz (1-0) avant la trêve internationale - avait la possibilité d'enchaîner une troisième victoire consécutive en Ligue 1 pour la première fois depuis... septembre-octobre 2015 (2-0 contre le Gazélec Ajaccio, 1-0 aux dépens de Saint-Etienne et 1-0 face à Reims). Reste à savoir si cette coupure avait brisé l'élan des hommes de Patrice Garande. "Je n'ai pas l'impression que ça va casser notre dynamique", estimait le patron technique du SMC. "On a qu'une seule envie, c'est d'enchaîner".

"Pas l'impression que cette coupure va casser notre dynamique"

Malgré un effectif largement remanié en attaque durant l'été (avec les départs notamment de Loïs Diony et Pierre Lees-Melou), le DFCO - crédité de quatre points avant cette 5e journée - n'a rien perdu de sa force de frappe. "Cette équipe dispose d'un potentiel offensif très intéressant", confirmait le coach caennais. "Maintenant, la priorité d'Olivier Dall'Oglio (l'entraîneur bourguignon) est d'encaisser moins de buts (dix en quatre sorties). Il est à la recherche de cet équilibre, mais je ne crois pas que les Dijonnais vont venir pour bétonner. Ce n'est pas dans leur philosophie".

Avec le club bourguignon, les partenaires de Julien Féret entamaient une série de trois rencontres (avec un déplacement à Nantes et la réception d'Amiens) qui pouvait leur permettre de conforter leur place dans la première moitié du classement. "Si on veut s'installer dans ce championnat, il ne faut pas se le cacher, on va avoir un mois de septembre important", prévenait le coach caennais. "Ça nous permettrait de nous mettre dans une configuration très positive pour la suite. En général, quand on commence de cette manière, cela génère de la confiance".

Les compositions

Baptême du feu pour Jan Repas sous le maillot "Bleu et Rouge"

Disposant d'un groupe quasiment au complet pour la première fois de la saison (seuls Mouhamadou Dabo, Ismaël Diomandé et Jeff Louis se trouvent encore à l'infirmerie), Patrice Garande restait fidèle à son 4-4-2 instauré depuis la 3e journée à Lille. Retenus avec leur sélection respective une bonne partie de la trêve internationale, Youssef Aït Bennasser (Maroc), Ivan Santini (Croatie) et Jan Repas (Slovénie) figuraient bel et bien dans le onze de départ caennais. "C'est très bien d'avoir des internationaux. Ça signifie qu'on a de bons joueurs", rappelait le technicien normand.

Première apparition dans le groupe pour Baïssama Sankoh

Aligné dans le couloir droit, Jan Repas - la dernière recrue du mercato malherbiste - fêtait sa première apparition sous le maillot "Bleu et Rouge". "Comme il a joué avec la Slovénie lundi, on lui a aménagé un programme, mais Jan est en pleine forme", se montrait rassurant l'entraîneur du SMC en conférence de presse d'avant-match. A noter la première apparition dans le groupe caennais de Baïssama Sankoh (arrivé cet été en provenance de Guingamp), totalement rétabli de son élongation derrière la cuisse droite qui l'a privé de compétition au mois d'août.

Du côté dijonnais, Olivier Dall'Oglio - privé des services de Wesley Lautoa (fracture du péroné), Cédric Varrault (opération du nez), Mehdi Abeid (genou) et Chang-Hoon Kwon (cheville) - réservait une demi-surprise dans sa composition avec la présence sur le banc au coup d'envoi de Frédéric Sammaritano. L'attaque bourguignonne - point fort du DFCO - était conduite par la doublette Benjamin Jeannot-Julio Tavarès soutenue par Wesley Saïd et Naïm Sliti.

Le film du match

L'entrée décisive de Christian Kouakou

  • 5'. Après une récupération dans la moitié de terrain adverse de Julien Féret et Youssef Aït Bennasser, le ballon - après une intervention de Jordan Marié - revient côté gauche dans les pieds de Vincent Bessat. Sur le centre du n°11 du Stade Malherbe, Ivan Santini est accroché dans la surface de réparation par Cédric Yambéré. L'arbitre n'hésite pas en désignant le point de penalty. D'une balle piquée (sa spécialité dans cet exercice), l'international croate se fait justice lui-même en transformant la sentence. SM Caen 1-0 Dijon
  • 9'. La réaction dijonnaise ne tarde pas à intervenir. Suite à un centre provenant de la gauche d'Oussama Hadadi et traversant tout le monde, Wesley Saïd - quasiment à l'angle des 16,50 mètres côté droit - déclenche une frappe à ras-de-terre du gauche sur laquelle Rémy Vercoutre se couche parfaitement.
  • 19'. Sur un coup franc de Julien Féret, consécutif à une faute de Wesley Saïd sur Youssef Aït Bennasser, Alexander Djiku voit sa tête fuir le cadre de Baptiste Reynet.
  • 31'. Un "coup de boule" de Julio Tavares, suite à un centre de la droite de Fouad Chafik, oblige Rémy Vercoutre à s'employer. Le gardien du Stade Malherbe s'envole pour boxer des deux poings cette tête surpuissante de l'attaquant cap-verdien.
  • 38'. A la conclusion d'une longue séquence de possession du ballon, Naïm Sliti - à l'angle gauche de la surface de réparation caennaise - décale en retrait Jordan Marié dont le tir des 20 mètres ne laisse aucune chance à un Rémy Vercoutre laissé un peu l'abandon sur cette action. SM Caen 1-1 Dijon
  • 54'. Après un cadrage-débordement d'Adama Mbengue aux dépens de Wesley Saïd, Ivan Santini coupe au premier poteau la trajectoire du centre de son coéquipier sénégalais, mais sa tête est repoussée d'un arrêt réflexe par Baptiste Reynet.
  • 57'. Trouvé dans une intervalle par Youssef Aït Bennasser, Jan Repas sert Ronny Rodelin à l'entrée des 16,50 mètres, mais l'attaquant réunionnais glisse au moment d'armer sa frappe du gauche.
  • 69'. Avec la rentrée de Stef Peeters à la place de Vincent Bessat, Patrice Garande réorganise sa formation en 4-3-3 avec Youssef Aït Bennasser en position de sentinelle. Après l'expulsion d'Adama Mbengue dix minutes plus tard, le club normand passe en 4-4-1 avec Alexander Djiku en arrière droit, Frédéric Guilbert en latéral gauche et une charnière centrale composée de Damien Da Silva et Youssef Aït Bennasser.
  • 70'. Alors que Rémy Vercoutre s'est montré vigilant sur une tentative en pivot de Benjamin Jeannot une minute auparavant (69'), Christian Kouakou est tout près de donner l'avantage au Stade Malherbe. A la conclusion d'une contre-attaque rondement menée, l'Ivoirien - après une magnifique ouverture de Stef Peeters - voit son tir croisé passé à une poignée de millimètres du montant droit des cages dijonnaises.
  • 81'. Réduit à dix depuis moins de 120 secondes après l'expulsion un brin sévère d'Adama Mbengue (79'), Christian Kouakou - suite à un excellent travail de Ronny Rodelin et un service de Julien Féret - déborde Oussama Hadadi sur le côté droit de la surface de réparation avant de centrer fort devant le but. Sous la pression d'Ivan Santini dans ses 5,50 mètres, Cédric Yambéré pousse le ballon au fond de ses propres filets. SM Caen 2-1 Dijon

La réaction

"On a réussi à faire la différence au mental"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Même si on avait fait une bonne entame, on a ensuite un peu trop reculé en première période. On a laissé beaucoup trop d'espaces à cette équipe de Dijon. A la mi-temps, on s'est dit qu'il ne fallait pas jouer aussi bas, aller les chercher plus haut comme sur nos derniers matches, ne pas avoir peur de jouer. Paradoxalement, c'est quand on prend ce carton rouge sévère qu'on arrive à faire la différence au mental. On ne peut pas dire qu'on a réalisé un grand match, mais on a montré d'autres vertus. Comme je le dis souvent aux joueurs, quand il y a cet état d'esprit-là, il y a la réussite au bout".

SM CAEN - DIJON 2-1

Stade Michel-d'Ornano. 15 328 spectateurs.

Mi-temps : 1-1.

Arbitrage de M. Thomas Léonard.

Buts : Santini (5'), Yambéré (csc, 81') pour Caen ; Marié (38') pour Dijon.

Avertissements : Bessat (65') à Caen ; Yambéré (4'), Djilobodji (67') à Dijon.

Expulsion : Mbengue (79') à Caen.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Damien Da Silva, Alexander Djiku, Adama Mbengue - Jan Repas (Christian Kouakou, 62'), Youssef Aït Bennasser, Julien Féret (cap), Vincent Bessat (Stef Peeters, 69') - Ronny Rodelin, Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Romain Genevois, Baïssama Sankoh, Durel Avounou, Jonathan Delaplace. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Dijon : Baptiste Reynet (g, cap) - Fouad Chafik, Cédric Yambéré, Papy Djilobodji, Oussama Hadadi -  Wesley Saïd (Florent Balmont, 73'), Jordan Marié (Frédéric Sammaritano, 86'), Romain Amalfitano, Naïm Sliti - Julio Tavares, Benjamin Jeannot (Dylan Bahamboula, 86'). Remplaçants : Benjamin Leroy (g) - Adam Lang, Valentin Rosier, Xeka. Entraîneur : Olivier Dall'Oglio.
Partager cet article sur :

À lire également

23 sep 2017

Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen 1 - 0 Amiens SC | Compte rendu
SM CAEN - AMIENS 1-0 Stade Michel-d'Ornano. 16 212 spectateurs. Mi-temps : 0-0. Arbitrage de M. Hakim En El Hadj. But : Santini (54')....
En savoir
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen 1 - 0 Amiens SC
A la pause, Caennais et Amiénois rentrent aux vestiaires sur un score nul et vierge (0-0) ; une première période marquée par un déchet technique très...
En savoir
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen 1 - 0 Amiens SC
SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Romain Genevois, Damien Da Silva, Adama Mbengue - Hervé Bazile, Jonathan...
En savoir