Fin de série à d'Ornano pour le Stade Malherbe

Alors qu'ils restaient sur trois succès consécutifs à domicile, les hommes de Patrice Garande - privés d'Ivan Santini, forfait à cause d'une blessure au genou droit - se sont inclinés contre le SCO (0-2) ; une formation angevine qui décidément ne réussit pas aux Caennais depuis trois saisons (1N-4D en championnat). Après ce revers et en attendant les résultats de dimanche, le club normand redescend à la huitième place avec 15 points.

Remplaçant Ivan Santini, Jordan Nkololo - pour sa deuxième apparition de la saison - a manqué d'efficacité sur les deux occasions qu'il a obtenues à la demi-heure de jeu.
Remplaçant Ivan Santini, Jordan Nkololo - pour sa deuxième apparition de la saison - a manqué d'efficacité sur les deux occasions qu'il a obtenues à la demi-heure de jeu.

Le contexte

Solide défensivement, le SMC doit améliorer son animation offensive

Avant cette 9e journée, le Stade Malherbe possédait l'arrière-garde de Ligue 1 la plus imperméable avec seulement quatre buts encaissés. Pour franchir encore un cap, le collectif normand - auteur de sept réalisations, mais seulement deux dans le jeu (trois sur coups de pied arrêtés dont deux penalties et deux CSC) - devait améliorer son animation offensive. "C'est une évidence pour tout le monde qu'on affiche une maîtrise technique supérieure par rapport à la saison dernière, mais derrière, on n'arrive pas à être plus efficace. On doit marquer plus de buts", reconnaissait Patrice Garande.

"rééquilibrer nos attaques, car notre jeu penche trop à gauche"

"Mais ça demande beaucoup de temps. C'est plus facile de mettre en place quelques chose sur le plan défensif. Offensivement, on doit créer des automatismes, répéter les mouvements, comprendre le jeu de ses partenaires", énumérait le patron technique du SMC en conférence de presse d'avant-match. "Il faut bosser sur des déplacements coordonnés, la participation des latéraux et les renversements de jeu qu'on utilise pas assez. On doit aussi rééquilibrer nos attaques, car notre jeu penche trop à gauche".

Un travail que le coach caennais n'a pas pu spécialement approfondir cette semaine avec le retour tardif de certains internationaux ; des éléments qui sont rentrés en Normandie avec des degrés de fatigue diverses. "La véritable préparation de cette rencontre a commencé vendredi", indiquait Patrice Garande. "D'habitude, les joueurs aiment bien avoir des repères la veille des matches en effectuant la même séance pour engranger de la confiance. Mais cette fois-ci, je leur ai expliqué que ça serait un peu différent, car il fallait mettre en place deux-trois choses".

Les compositions

Touché au genou droit, Ivan Santini contraint de déclarer forfait

Victime d'une distension du ligament interne du genou droit jeudi à l'entraînement, Ivan Santini - qui n'avait pas manqué une seule minute depuis le coup d'envoi du championnat et aucun rendez-vous à d'Ornano depuis son arrivée à l'été 2016 - était contraint de déclarer forfait. "Ça ne sert à rien de se lamenter sur l'absence d'Ivan même si tout le monde connaît l'importance de ce joueur dans ce système", commentait Patrice Garande. "Sur son pied droit, il n'était qu'à 10% au niveau de ses frappes. Même dans ses rotations, il avait mal. On a mis en place un protocole pour qu'il reprenne l'entraînement collectif mercredi".

Première titularisation pour Jordan Nkololo en L1 depuis avril 2016

Pour remplacer l'avant-centre croate, le technicien caennais - qui avait anticipé une absence de son n°26 en convoquant 19 éléments - optait pour Jordan Nkololo. La première titularisation pour l'international congolais (prêté à Laval en L2 lors de la seconde partie de saison dernière) depuis le 16 avril 2016 ! Hormis ce changement obligatoire, l'entraîneur du Stade Malherbe - dans son, désormais, traditionnel 4-4-2 - conservait les mêmes hommes qu'à l'occasion du déplacement à Rennes avant la trêve internationale.

Du côté du SCO, le coach Stéphane Moulin - privé des services de son défenseur central Mateo Pavlovic et de sa sentinelle Baptiste Santamaria (tous les deux suspendus) - proposait, lui aussi et pour la première fois de la saison, un schéma en 4-4-2 avec, notamment, Pierrick Capelle et Flavien Tait pour animer les couloirs ainsi que la paire d'attaquants Enzo Crivelli - Karl Toko Ekambi. En attente d'un heureux événement, le gardien Alexandre Letellier était suppléé dans les cages angevines par Mathieu Michel.

Le film du match

Tout a basculé au retour des vestiaires

  • 2'. Suite à un coup franc de Thomas Mangani quasiment collé à la ligne de touche sur le côté gauche, consécutif à une faute sur Enzo Crivelli, la déviation de l'intérieur du pied gauche de Pierrick Capelle est trop croisée.
  • 11'. Récupérant un ballon dans les pieds d'un Angevin à la limite des 16,50 mètres, Hervé Bazile renverse le jeu au second poteau en direction de Jordan Nkololo. Après un contrôle dos au but, l'attaquant caennais enchaîne avec une frappe en pivot ; une tentative captée en deux temps par Mathieu Michel, le gardien du SCO.
  • 17'. Après un jeu en triangle partant d'une touche, Vincent Manceau décale Karl Toko-Ekambi qui se présente en face-à-face avec Rémy Vercoutre, mais le portier normand remporte son duel avec l'attaquant camerounais.
  • 31'. Sur un corner joué à deux par Thomas Mangani, Romain Thomas s'élève plus haut que la défense malherbiste pour placer un "coup de boule" repoussé des deux poings sur sa ligne par Rémy Vercoutre. Dans un second temps, la volée de Pierrick Capelle à l'entrée de la surface de réparation est trop croisée.
  • 35'. En l'espace d'une minute, Jordan Nkololo se procure deux énormes opportunités. Tout d'abord, suite à une percée de Jan Repas plein axe, Ronny Rodelin le sert parfaitement, mais alors que les cages sont vides, son intérieur du pied gauche s'envole dans les travées de d'Ornano (34'). Moins de soixante secondes plus tard, sa tête plongeante - sur un centre d'Adama Mbengue - est légèrement trop croisée.
  • 49'. Sur un long ballon a priori anodin, Karl Toko-Ekambi remporte son duel épaule contre épaule aux dépens de Damien Da Silva (une action peut-être entachée d'une faute de l'attaquant camerounais sur le défenseur caennais) avant de fusiller Rémy Vercoutre. SM Caen 0-1 Angers
  • 59'. A la conclusion d'une contre-attaque d'école, Angers double la mise. Alors que les "Bleu et Rouge" bénéficiaient d'un coup franc au départ de l'action, Karl Toko-Ekambi - décidément dans tous les bons coups du SCO - décale Angelo Fulgini qui ne tremble pas au moment d'exécuter le dernier geste. SM Caen 0-2 Angers
  • 63'. Un centre venant de la gauche d'Hervé Bazile est coupé au premier poteau par Ronny Rodelin, mais la reprise du Réunionnais n'attrape pas le cadre.
  • 81'. Un coup franc rentrant de Stef Peeters, quasiment à l'angle du poteau de corner, est claqué par Mathieu Michel. Récupérant le "cuir", Julien Féret remet en retrait pour Hervé Bazile dont le tir du gauche est stoppé une nouvelle fois par l'ultime rempart angevin.
  • 87'. Sur un nouveau centre d'Hervé Bazile, Romain Thomas - en voulant tacler sous la pression de Christian Kouakou - dégage le ballon en corner du bras sans que l'arbitre ne siffle penalty.

La réaction

"Il nous a manqué trop de choses"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Je craignais beaucoup ce match après la trêve internationale. C'est vrai qu'on a deux grosses occasions en première période, mais je n'oublie pas qu'Angers s'en est procuré deux aussi que Rémy (Vercoutre) sauve. Il nous a manqué trop de choses par rapport à nos précédentes prestations pour pouvoir l'emporter. Est-ce qu'il y a faute sur Damien Da Silva sur l'ouverture du score d'Angers ? Honnêtement, je ne sais pas. Ce qui me gêne, c'est la passivité dont on a fait preuve sur cette action. La titularisation de Jordan Nkololo ? Ma première idée, c'était de ne pas bouger le reste de l'équipe et de conserver un système identique. J'avais décidé de faire jouer Ronny (Rodelin) en avant-centre et je voulais un joueur avec le même profil que Ronny quand il joue en soutien d'Ivan (Santini). Un joueur qui tourne autour de la pointe et qui décroche".

SM CAEN - ANGERS 0-2

Stade Michel-d'Ornano. 16 737 spectateurs.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Benoît Millot.

Buts : Toko-Ekambi (49'), Fulgini (59').

Avertissements : Peeters (60') à Caen ; Tahrat (14'), Tait (31'), Toko-Ekambi (58'), Fulgini (75') à Angers.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Romain Genevois, Damien Da Silva, Adama Mbengue - Hervé Bazile, Youssef Aït Bennasser (Jonathan Delaplace, 82'), Julien Féret (cap), Jan Repas (Stef Peeters, 56') - Jordan Nkololo (Christian Kouakou, 56'), Ronny Rodelin. Remplaçants : Brice Samba (g) - Baïssama Sankoh, Vincent Bessat, Jessy Deminguet. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Angers : Mathieu Michel (g) - Vincent Manceau, Ismaël Traoré (cap), Romain Thomas, Yoann Andreu - Flavien Tait (Angelo Fulgini, 54'), Mehdi Tahrat, Thomas Mangani, Pierrick Capelle (Lassana Coulibaly, 92') - Karl Toko-Ekambi, Enzo Crivelli (Baptiste Guillaume, 80'). Remplaçants : Anthony Mandrea (g) - Abdoulaye Bamba, Saliou Ciss, Gilles Sunu. Entraîneur : Stéphane Moulin.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

17 nov 2017

Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Nice
A 48 heures de recevoir une formation niçoise (15e avec 13 points) qui éprouve des difficultés à confirmer son extraordinaire parcours de la saison...
En savoir
Pour le dernier match de l'année 2017 à d'Ornano, le Stade Malherbe de Julien Féret recevra l'En Avant de Guingamp d'un certain Jérémy Sorbon samedi 16 décembre. Coup d'envoi à 20 heures.
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Guingamp
Pour le compte de la 18e journée de Ligue 1 Conforama, le Stade Malherbe recevra l'En Avant de Guingamp samedi 16 décembre au...
En savoir
Touché à une cuisse, Jan Repas - qui s'est contenté de footings cette semaine - est forfait pour les deux prochains matches du Stade Malherbe : contre Nice et face à Bordeaux.
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Nice
En conférence de presse ce vendredi midi, Patrice Garande a confirmé le forfait de Jan Repas pour la réception de l'OGC Nice, dimanche après-midi. "...
En savoir