Guingamp - SM Caen : l'interview d'avant-match

Mercredi soir, à Metz, en l'absence de Julien Féret, il portait le brassard de capitaine. Comme au Parc des Princes en fin d'année 2017. Preuve, s'il en était encore besoin, de l'importance que Damien Da Silva (29 ans) tient dans le collectif caennais. Pilier de l'arrière-garde du Stade Malherbe où il multiplie les prestations de haut niveau, le défenseur central s'est aussi se muer, de temps en temps, en buteur à l'image de son doublé le week-end dernier contre Nantes. Alors qu'un alléchant quart de finale de Coupe de France se profile face à Lyon, Damien Da Silva reste focalisé pour le moment sur le championnat.

Damien, vous faites partie des joueurs qui ont enchaîné 90' contre Nantes dimanche plus 120 à Metz mercredi soir. Comment vous sentez-vous physiquement ?

"Forcément, il y a des séquelles physiques au niveau des jambes. Maintenant, on a bien récupéré. On ne fait quasiment que ça. On ne sort pas beaucoup de chez nous. La qualification fait aussi oublier les douleurs et la fatigue. On était heureux de ce dénouement (victoire à l'issue de la séance de tirs au but). L'important, c'est d'être en forme demain (ce samedi) à 20 heures. Je suis confiant".

"dans ce genre de matches, le mental prime sur le physique"

Au Roudourou, vous allez disputer votre huitième rencontre depuis le 6 janvier, soit un match tous les quatre jours et demi…

"J'adore ce rythme. Certes, on s'entraîne un peu moins, mais nous, les joueurs, ce qu'on aime, ce sont les matches, la compétition. Notre calendrier chargé ? C'est une bonne chose. On a de beaux challenges à relever dans cette deuxième partie de saison. Tant mieux pour nous et tant mieux pour le club".

Compte tenu de votre calendrier, Patrice Garande, votre entraîneur, s'attend à ce que Guingamp - qui n'a pas joué cette semaine, car éliminé en Coupe de France - vous impose un pressing dès les premiers instants…

"Je ne pense pas que le physique soit la clé de ce match. Certains joueurs qui n'ont pas joué à Metz vont revenir et nous apporter beaucoup de fraîcheur. Le coach a instauré un roulement qui fonctionne plutôt bien. Si Guingamp veut nous imposer un défi physique, on sera capable de le relever. De toute façon, dans ce genre de matches, le mental prime sur le physique".

Alors que vous n'aviez jamais remporté une rencontre après avoir concédé l'ouverture du score lors de la phase aller, vous venez de renverser deux fois de suite des scénarios défavorables (victoire contre Nantes après avoir encaissé le premier but, qualification en Coupe de France alors qu'ils étaient menés 2-1 pendant la prolongation)…

"Ça prouve qu'on est capable de revenir dans les matches. Même quand c'est compliqué comme à Metz où on a fini à dix. On a des ressources mentales. Dans un match, tout est possible. En première partie de saison, on pouvait avoir l'impression qu'on baissait la tête à chaque fois qu'on encaissait un but".

"Ma meilleure saison ? C'est l'une de mes plus abouties"

Personnellement, est-ce que vous réalisez la meilleure saison de votre carrière ?

"C'est l'une de mes plus abouties. Comme je dis toujours, le plus important pour un défenseur central, c'est la régularité. Et quand on est moins bien, on essaye de tout faire pour que ça se voit le moins possible. Il faut faire son match, être sérieux".

Un petit mot sur la Coupe de France et ce tirage au sort qui vous a réservé la réception de Lyon en quart de finale (jeudi 1er mars à 21 heures)….

"Brièvement, car il y a trois matches très importants qui arrivent (Guingamp, Rennes et Dijon). Je suis content de recevoir. C'est très bien pour nos supporters. En plus, c'est une bonne équipe en face. Lyon ? On y a juste pensé le temps du tirage. Maintenant, le meilleur moyen de jouer la coupe à fond, c'est de prendre le maximum de points d'ici-là. On a gros un challenge à relever en championnat où rien n'est acquis. Avec la coupe, on s'est accordé un bonus".

  • L1. J25 - Guingamp (9e) / SM Caen (11e), samedi 10 février à 20 heures au stade de Roudourou.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

19 fév 2018

Le Stade Malherbe de Youssef Aït Bennasser se rendra au stade Raymond-Kopa pour défier le SCO de Pierrick Capelle samedi 17 mars. Coup d'envoi à 20 heures.
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : Angers - SM Caen
Pour le compte de la 30e journée de Ligue 1 Conforama, le Stade Malherbe se rendra au stade Raymond-Kopa pour défier Angers SCO samedi...
En savoir
Pour la 12e fois en 19 journées, les U17 de Matthieu Ballon n'ont pas encaissé de but. ©Photo d'archives
Groupe pro
Frustration et déception. Voici les sentiments qui animaient les U17 nationaux du Stade Malherbe sur le trajet retour de leur déplacement au Camp des...
En savoir
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen 2 - 2 Rennes
L'ouverture du score d'Enzo Crivelli qui a signé son premier but sous le maillot "Bleu et Rouge", l'égalisation de la tête de Damien Da Silva, les...
En savoir