Hazebrouck (R1) - SM Caen : l'interview d'avant-match

Avec une demie perdue à d'Ornano contre Quevilly (CFA) en 2012 sous les couleurs rennaises et une finale deux ans plus tard - toujours avec le club breton - à laquelle il n'avait pas participé (le Stade Rennais s'était incliné face à Guingamp), Julien Féret a connu son lot de déceptions en Coupe de France. Même s'il reconnaît que la saveur particulière de cette compétition opère toujours, le capitaine du Stade Malherbe refuse de se projeter trop loin.

Vous débutez votre aventure en Coupe de France par un déplacement à Hazebrouck, un club de Régional 1…

"C'est un match qu'il faut prendre au sérieux comme celui de la saison dernière face à Sainte-Geneviève (victoire 3-0). Il faut respecter cette équipe. Il faudra s'adapter aux conditions climatiques, au terrain, à cette équipe qu'on ne connaît pas même si on va avoir des renseignements sur elle. Après, on ne prépare pas ce rendez-vous de la même manière qu'elle, car pour nous derrière, beaucoup de matches vont s'enchaîner".

"On a eu un mois de décembre assez difficile. Janvier va être important"

Appréciez-vous de retrouver cette ambiance amateur spécifique à ces premiers tours de Coupe de France ?

"C'est bien de disputer ce genre de matches. Ça fait du bien de passer par ces ambiances toujours particulières. C'est le charme de la Coupe. Pendant la première partie de saison, ces équipes de niveau inférieur se battent pour jouer ces 32e contre des équipes de Ligue 1. L'essence même de cette compétition, c'est de voir des équipes de niveau inférieur essayer de faire tomber des professionnels. Il ne faut pas oublier que tous les joueurs du Stade Malherbe ont débuté dans des petits clubs".

Est-ce que le parcours d'un club comme Angers lors de l'exercice précédent qui avait atteint la finale (défaite 1-0 contre le PSG) peut vous donner des idées ?

"Au départ, on ne peut pas dire : "La Coupe de France est un objectif" ou "Je veux me qualifier pour la finale". Peu importe l'adversaire, chaque tour est difficile. Après, il y a toujours des histoires en Coupe de France. Et forcément, chaque club a envie d'en vivre une au moins une fois. La Coupe vous procure des sensations différentes du championnat. C'est un parfum particulier. Maintenant, pour nous, l'objectif, c'est de se qualifier pour voir le prochain tour. Plus on ira loin, plus cela deviendra intéressant pour le club, pour nos supporters".

Ce 32e de finale marque le coup d'envoi d'un mois de janvier copieux pour le Stade Malherbe avec potentiellement six rencontres dont cinq en l'espace de 15 jours…

"En janvier, tout se mêle un peu. Les terrains sont difficilement jouables. Ça va être encore plus vrai samedi. On peut y ajouter le mercato qui change parfois le cours des choses dans certains clubs. Ce n'est pas une période facile. En ce début d'année 2018, on a besoin de bien repartir. Même si on a pris 24 points lors de cette première partie de saison, on a eu un mois de décembre assez difficile. Janvier va être important".

  • Coupe de France. 32e de finale - Hazebrouck (R1) / SM Caen (L1), samedi 6 janvier à 18 heures au stade Auguste-Damette.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

19 jan 2018

Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Marseille
Homme clé de l'animation offensive du Stade Malherbe, Ronny Rodelin (28 ans) n'a jamais semblé aussi fort et régulier que cette saison. "Ronny a la...
En savoir

18 jan 2018

N'ayant écopé que d'un match de suspension suite à son expulsion contre Lille, Rémy Vercoutre retrouvera ses cages contre Marseille.
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Marseille
Expulsé de manière sévère contre Lille le week-end dernier, Rémy Vercoutre - qui passait ce jeudi soir devant la commission de discipline - a écopé d...
En savoir
Touché à une cuisse lors de son échauffement avant d'entrer contre Strasbourg, mardi soir, Konstantinos Mitroglou a pourtant été convoqué dans le groupe marseillais.
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Marseille
Pour ce déplacement en Normandie, Rudi Garcia a convoqué un groupe de 19 éléments dans lequel il enregistre les retours de suspension de Jorge...
En savoir