La relève caennaise en phase d'apprentissage

Avec un onze de départ considérablement rajeuni, notamment au retour des vestiaires, le Stade Malherbe s'est incliné en amical contre Quevilly-Rouen (L2) 2-0 ; deux buts inscrits en seconde période. En dépit de cette défaite qui reste totalement anecdotique, Patrice Garande a pu donner du temps à des joueurs qui en manquaient (Jonathan Delaplace, Stef Peeters, Christian Kouakou) et lancer pour la première fois dans le grand bain avec le groupe pro trois jeunes du centre de formation : Léon Valentin, Yoël Armougom et Jessy Deminguet.

Comme Yoël Armougom et Jessy Deminguet, Léon Valentin a disputé les 90'. Après une première période comme latéral droit, le jeune caennais (19 ans) a basculé en charnière centrale en seconde période.
Comme Yoël Armougom et Jessy Deminguet, Léon Valentin a disputé les 90'. Après une première période comme latéral droit, le jeune caennais (19 ans) a basculé en charnière centrale en seconde période.

Le contexte

Donner du temps de jeu à des joueurs qui en manquent

Afin de meubler cette trêve internationale, les "Bleu et Rouge" affrontaient - en amical - leur voisin normand de Quevilly-Rouen, ce vendredi soir, au stade Heurtematte, à Dives-sur-Mer. "L'idée est de donner du temps de jeu à des garçons qui n'en ont pas trop eu", indiquait Patrice Garande. N'ayant, respectivement, plus foulé une pelouse de Ligue 1 depuis le 9 et le 16 septembre à cause de blessures, Stef Peeters (problème à une rotule) et Christain Kouakou (entorse de la cheville gauche) appartenaient à cette catégorie.

"Mathieu (Duhamel) fait partie des garçons qui nous ont permis d'être en Ligue 1"

"Certains ont besoin de faire 1 h 30, d'autres qui ont beaucoup donné, seulement 45'. On va équilibrer tout ça", précisait le patron technique du Stade Malherbe. Trois pensionnaires du centre de formation - qui évoluent habituellement en National 3 - figuraient également dans le groupe : Léon Valentin (défenseur), Yoël Armougom (latéral gauche) et Jessy Deminguet (milieu relayeur). "Ils vont prendre conscience de la différence entre le CFA et le niveau supérieur. C'est l'opportunité de voir où ils en sont".

Une confrontation contre QRM qui offrait l'occasion aux supporters "Bleu et Rouge" de recroiser Mathieu Duhamel. Deuxième meilleur goleador de l'histoire du club caennais avec 46 réalisations (à égalité avec Fabrice Divert à égalité et derrière Cyrille Watier avec 61 buts), l'avant-centre normand - qui a porté le maillot du SMC entre juillet 2012 et janvier 2015 - défend depuis cet été les couleurs de Quevilly-Rouen. "Ça me fait plaisir de le revoir. J'ai beaucoup de considération pour lui", soulignait Patrice Garande. "Il fait partie des garçons qui nous ont permis d'être là aujourd'hui (en Ligue 1)".

Les compos

Rémy Vercoutre laissé au repos, Brice Samba dans les cages caennaises

Pour cette rencontre amicale, Patrice Garande avait finalement emmené tous ses éléments disponibles. Ayant ressenti une petite douleur aux adducteurs, Frédéric Guilbert était préservé alors que Florian Le Joncour - touché à un genou jeudi matin à l'entraînement - n'avait pas effectué non plus ce court déplacement. Largement sollicité depuis le coup d'envoi du championnat, Julien Féret et Damien Da Silva sont, eux, restés sur le banc. Rémy Vercoutre également laissé au repos, Brice Samba gardait les cages du Stade Malherbe.

Ressentant une petite douleur aux adducteurs, Frédéric Guilbert a été préservé

Dans un schéma en 4-3-3, cinq joueurs ont disputé les 90' : Jonathan Delaplace, Stef Peeters et les trois jeunes du centre de formation : Léon Valentin (en arrière droit puis en charnière centrale au retour des vestiaires), Yoël Armougom (en tant que latéral gauche) et Jessy Deminguet (en milieu offensif). A la mi-temps, l'entraîneur malherbiste a procédé à cinq changements avec les rentrées de Mouhamadou Dabo, Valentin Voisin, Jordan Leborgne, Ronny Rodelin et Hervé Bazile en lieu et place de Romain Genevois, Ismaël Diomandé, Christian Kouakou, Vincent Bessat et Jordan Nkololo.

Du côté de QRM, Emmanuel Da Costa -  à une semaine du retour à Diochon (les partenaires de Stanislas Oliveira avaient été contraints de délocaliser en ce début de saison leurs matches à domicile au MMArena du Mans ;  le temps que les travaux d'homologation de leur stade soient réalisés) - procédait à une large revue d'effectif en utilisant 19 éléments différents. En seconde période, le coach des "Jaune et Rouge" alignait une composition complétement différent en opérant huit changements dans sept à la pause.

Le film du match

Quevilly-Rouen a fait la différence au retour des vestiaires

  • 5'. Décalé sur un tacle de Stef Peeters à l'angle gauche de la surface de réparation, Vincent Bessat adresse un centre à ras de terre dégagé in extremis dans les 5,50 mètres par un défenseur de QRM.
  • 17'. A la suite d'une interception d'Ismaël Diomandé à la limite de ses 16,50 mètres, le Stade Malherbe amorce une contre-attaque. Après un une-deux entre Jessy Deminguet et Vincent Bessat, le jeune milieu relayeur voit son centre passé devant les cages de Quevilly-Rouen sans qu'aucun partenaire ne puisse couper la trajectoire du ballon.
  • 29'. Après une première tentative de Yoël Armougom, Christian Kouakou - ayant fait le tour de son vis-à-vis - centre en direction de Jordan Nkololo dont la reprise n'est pas assez appuyée.
  • 38'. Pour une faute présumée d'Ismaël Diomandé sur Brice Tié Bi ; M. Mickaël Lesage sanctionnant visiblement un pied en avant de l'Ivoirien, les "Jaune et Rouge" bénéficient d'un penalty que Dorian Caddy expédie sur la transversale de Brice Samba !
  • 43'. Sous la pression d'un Yoël Armougom sollicité dans la profondeur, Jordan Lefort - en voulant remettre le ballon en retrait - passe à deux doigts de tromper son gardien, mais le défenseur central normand se rattrape de sa bévue en dégageant à quelques mètres de la ligne.
  • 55'. Sur un long coup franc rentrant du gaucher Hervé Bazile, Léon Valentin - de la tête - coupe la trajectoire au nez et à la barbe du gardien de QRM, mais le ballon fuit le cadre.
  • 58'. Récupérant un long centre à l'opposée de Timothée Taufflied, Aristote Madiani - très en jambes depuis son entrée en jeu à la pause - voit son ballon fort devant les cages caennaises dévié dans les filets par Dorian Caddy. SM Caen - Quevilly-Rouen 0-1
  • 64'. Accroché dans le dos par un défenseur caennais alors qu'il était parti dans la profondeur, Aristote Madiani obtient un second penalty pour Quevilly-Rouen. Cette fois-ci, Romain Basque ne laisse pas filer l'opportunité en trompant à contre-pied Brice Samba. SM Caen - Quevilly-Rouen 0-1
  • 74'. Le tir du droit à angle fermé Jordan Leborgne est repoussé en corner par Dan Delaunay, le portier des "Jaune et Rouge" en deuxième période.
  • 84'. Sur un centre de Thimothée Taufflied, Dorian Caddy - démarqué au seconde poteau - rate quasiment l'immanquable avec une tête à bout portant qui n'attrape pas le cadre.

La réaction

"Je n'ai eu quasiment que des confirmations, dans les deux sens"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Le premier objectif était de donner du temps à des joueurs. De ce point de vue-là, c'est atteint. Sinon, c'était un match très moyen. Un vrai match amical. J'aurais souhaité qu'il soit meilleur que ça. Je n'ai eu quasiment que des confirmations, dans les deux sens. J'avais envie de voir mes trois jeunes. Ils ont pu s'apercevoir de la différence entre la formation et un match comme celui-ci, même si ce n'était pas de très haut niveau. Certains ont mieux tiré leur épingle du jeu. C'est une forme d'apprentissage différente par rapport aux séances d'entraînement qu'ils peuvent faire avec nous. La qualité de notre prestation ne les a pas trop aidés. Mais ce n'est pas sur ce match-là que je vais les juger".

SM CAEN - QUEVILLY-ROUEN 0-2

Stade Heurtematte à Dives-sur-Mer.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Mickaël Lesage.

Buts : Caddy (58'), Basque (sp 64').

Avertissements : Peeters (77') à Caen ; Boujedra (54') à Quevilly-Rouen.

  • SM Caen :

►1re Mi-temps : Brice Samba (g) - Léon Valentin, Romain Genevois, Ismaël Diomandé, Yoël Armougom - Stef Peeters, Jonathan Delaplace, Jessy Deminguet - Christian Kouakou, Jordan Nkololo, Vincent Bessat (cap). Entraîneur : Patrice Garande.

►2e mi-temps : Brice Samba (g) - Mouhamadou Dabo, Léon Valentin, Valentin Voisin, Yoël Armougom - Stef Peeters, Jonathan Delaplace (cap), Jessy Deminguet - Jordan Leborgne, Ronny Rodelin, Hervé Bazile. Remplaçants : Matthieu Dreyer (g) - Damien Da Silva, Julien Féret. Entraîneur : Patrice Garande.

  • Quevilly-Rouen :

►1re mi-temps : Joan Hartock (g) - William Sery, Jacques Salze, Jordan Lefort - Jonathan Clauss, Stanislas Oliveira (cap), Anthony Rogie, Brice Tié Bi, Jordan Gobron - Dorian Caddy, Mathieu Duhamel. Entraîneur : Emmanuel Da Costa.

►2e mi-temps : Dan Delaunay (g) - Jonathan Clauss, Jacques Salse, Romain Basque, Pierre Vignaud - Stanislas Oliveira (Nicolas Barthélémy 68'), Rafik Boujedra, Michel Ramon - Timothée Taufflied, Dorian Caddy, Aristote Madiani. Entraîneur : Emmanuel Da Costa.

Partager cet article sur :

À lire également

13 déc 2017

Groupe pro | Coupe de la Ligue : Monaco 2 - 0 SM Caen
Le bon comportement de son collectif en Principauté, le manque d'efficacité de son équipe (le mal récurrent des Normands en ce moment), la...
En savoir
Mal retombé sur son genou droit, Ismaël Diomandé a été contraint de sortir à la demi-heure de jeu. Même s'il doit passer des examens en rentrant à Caen, l'international ivoirien est très incertain pour la réception de Guingamp, samedi.
Groupe pro | Coupe de la Ligue : Monaco 2 - 0 SM Caen
Monaco - SM Caen 2-0
En savoir

12 déc 2017

Groupe pro | Coupe de la Ligue : Monaco 2 - 0 SM Caen | Compte rendu
Fin de parcours pour les hommes de Patrice Garande en Coupe de la Ligue. Comme il y a deux mois en championnat, les Caennais - malgré une prestation...
En savoir