Bandeau de mise en avant

Le jeune latéral gauche a signé un contrat de trois ans avec le SMC

Arrivé en Normandie en septembre 2016 en provenance de son île natale de La Réunion, Yoël Armougom a signé son premier contrat professionnel avec le Stade Malherbe. Comptant une demi-douzaine d'apparitions avec l'équipe première cette saison, ce jeune latéral gauche (19 ans) s'est engagé jusqu'en 2021 avec le club caennais.

Membre quasi-permanent du groupe professionnel depuis le mois d'octobre, Yoël Armougom en deviendra un élément à part entière la saison prochaine. Ce lundi après-midi, l'arrière gauche a paraphé son premier contrat professionnel d'une durée de trois saisons avec le Stade Malherbe. "Quand on voit le nombre de joueurs qui passent par les centres de formation et le peu qui signent pros... Déjà que ce n'est pas facile pour les jeunes d'ici, alors pour ceux qui viennent des DOM-TOM", souligne le Réunionnais dont le parcours fait la fierté de sa famille.

Ayant découvert le football au FC Saint-Denis, Yoël Armougom a posé ses valises à Caen en septembre 2016 grâce, entre autres, aux recommandations de Serge Courant. Après avoir évolué pendant six mois sous convention amateur, ce fan de Lionel Messi avait signé un contrat stagiaire d'une durée d'un an et demi en janvier 2017. "J'ai su m'adapter. Au climat tout d'abord, car ce ne sont pas exactement les mêmes températures (sourire). Mais ça va, je ne suis pas trop frileux. Il y a eu aussi l'hygiène de vie. Ce n'est pas la même chose qu'à La Réunion. Il faut faire des sacrifices".

Adama Mbengue et Raphaël Guerreiro comme source d'inspiration

Après avoir connu son baptême du feu dans le grand monde en 16e de finale de la Coupe de la Ligue (où il figurait dans le onze de départ) le 24 octobre, Yoël Armougom a effectué six apparitions toutes compétitions confondues pour deux titularisations dont une en Ligue 1 (à Dijon fin février). "Quand j'ai débuté à Lorient, ce qui m'a le plus impressionné, c'est le rythme. Par rapport au CFA, il faut être plus concentré et répondre de suite présent dans les duels. Le placement fait aussi une grande différence", témoigne celui qui a débloqué son compteur but en 32e de finale de la Coupe de France à Hazebrouck.

Pour Alain Cavéglia, cette signature est une suite logique "par rapport à sa progression et à tout ce qu'il montre à l'entraînement". "Yoël possède des qualités de centre et de vitesse. Il prend très bien son couloir. Bien sûr, il doit encore s'améliorer sur certains gestes défensifs", ajoute le directeur sportif du SMC. Ce que confirme l'intéressé : "J'ai un bon exemple à suivre à Caen avec Adama (Mbengue). Je lui demande des conseils". Autre source d'inspiration, un certain Raphaël Guerreiro issu également du centre de formation du Stade Malherbe. "J'aime son profil. On m'a beaucoup parlé de lui. C'est un bosseur". On ne peut lui souhaiter que d'emprunter la même voie.

Yoël Armougom

  • Né le 5 juin 1998 (19 ans) à Saint-Denis de La Réunion.
  • Latéral gauche. 1,73 m pour 71 kg.
  • Au SM Caen depuis septembre 2016.
  • Cette saison : 6 matches (240') dont deux titularisations ; 1 but.
  • Sous contrat jusqu'en 2021.

 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

23 mai 2018

Groupe pro
Vous avez jusqu'au samedi 31 mai minuit pour élire le joueur malherbiste du mois de mai 2018. Pour ce faire, il vous suffit de vous...
En savoir
Pas de Mondial russe pour l'avant-centre caennais Ivan Santini. Le sélectionneur Zlatko Dalic ne l'a pas retenu dans son groupe de 23 joueurs.
Groupe pro
Alors qu'il avait été retenu dans une liste élargie comprenant 32 éléments, Ivan Santini - meilleur buteur du Stade Malherbe pour la deuxième saison...
En savoir

22 mai 2018

Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen 0 - 0 Paris SG
De l'arrivée des joueurs à d'Ornano aux festivités d'après-match avec notamment l'hommage rendu à Rémy Vercoutre en passant par le résultat nul...
En savoir