Le Stade Malherbe aux portes du top 5

Grâce à un penalty d'Ivan Santini au retour des vestiaires (54'), les hommes de Patrice Garande - privés de Youssef Aït Bennasser, forfait à cause d'une blessure à un mollet contractée la veille du match - ont enchaîné une troisième victoire consécutive à d'Ornano en Ligue 1 ; une performance qu'ils n'avaient plus réalisée depuis deux ans. Avec ce succès ; le quatrième cette saison, le club normand - en attendant les résultats de dimanche - grimpe à la sixième place du classement, devancé seulement à la différence de buts par Lyon (5e).

Jonathan Delaplace, Julien Féret et Hervé Bazile félicitent Ivan Santini. En transformant le penalty en force, l'attaquant croate - auteur de son troisième but de la saison - a conduit le club normand sur le chemin du succès.
Jonathan Delaplace, Julien Féret et Hervé Bazile félicitent Ivan Santini. En transformant le penalty en force, l'attaquant croate - auteur de son troisième but de la saison - a conduit le club normand sur le chemin du succès.

Le contexte

Conserver son invincibilité contre les promus

Depuis son retour dans l'élite du football français à l'été 2014, le Stade Malherbe possède la particularité d'être invaincu à d'Ornano contre les promus (5V-3N). Une série que les partenaires de Julien Féret entendaient bien poursuivre avec la réception d'Amiens (14e avant cette 7e journée avec six points ; 2V-4D). Des Caennais qui avaient également la possibilité d'enchaîner une troisième victoire consécutive à domicile ; une performance qui ne leur est plus arrivée depuis deux ans (en septembre-octobre 2015).

"Ne pas tomber dans le piège d'avoir une maîtrise sans se créer grand-chose"

Battus à La Beaujoire le week-end précédent - après trois succès de rangs - malgré une domination territoriale en première période, les Normands aspiraient à reprendre leur marche en avant. "On ne doit pas tomber dans le piège d'avoir une maîtrise sans créer grand-chose comme à Nantes. Il ne faut pas oublier l'essentiel dans le foot qui consiste à poser des problèmes à l'adversaire, à se procurer des occasions, à marquer des buts", mettait en garde un Patrice Garande qui se méfiait particulièrement des Picards.

"Je n'oublie pas qu'ils en ont mis trois à Nice", rappelait le coach caennais. "Les Amiénois ont connu un début de championnat difficile (avec trois revers), mais ils n'ont pas paniqué. Ils sont restés fidèles à leurs principes. Comme l'a déclaré son entraîneur (Christophe Pelissier), son équipe a pris la mesure de la Ligue 1. On sent chez ce club une forme de tranquillité. La façon dont ils sont montés (avec un but inscrit à la 95' de la 38e et dernière journée) leur sert encore aujourd'hui".

Les compositions

Youssef Aït Bennasser forfait, Jonathan Delaplace titulaire

Déjà privé des services d'Alexander Djiku (opéré jeudi d'un tendon d'Achille), Stef Peeters (problème à une rotule) et Christian Kouakou (entorse de la cheville gauche), Patrice Garande enregistrait un coup dur avec le forfait de Youssef Aït Bennasser ; touché à un mollet vendredi matin lors de l'ultime séance. Malgré l'absence de l'international marocain, le patron technique du SMC conservait son 4-4-2 en titularisant Jonathan Delaplace dans le cœur du jeu.

Malgré l'absence d'Aït Bennasser, Patrice garande reste fidèle au 4-4-2

Suspendu face à Nantes il y a une semaine après son expulsion contre Dijon, Adama Mbengue effectuait son retour dans le onze de départ caennais. Idem pour Hervé Bazile, rentré en cours de jeu à La Beaujoire. L'ailier franco-haïtien se positionnait à droite de l'animation offensive du Stade Malherbe ; Jan Repas s'installant de nouveau à gauche. "Sur ce côté, je pense que cela facilite ses automatismes. Ça lui permet de mieux exister dans le match. Il percute plus. Jan apporte un peu de folie dans notre animation", soulignait le coach normand.

Chez les Picards, l'entraîneur Christophe Pelissier - s'il conservait un système en 4-2-3-1 - présentait une équipe avec un profil plus défensif qu'à l'accoutumée avec la présence au coup d'envoi de Danilo Avelar et Issa Cissokko, respectivement comme arrière droit et gauche. Habituellement latéral, Oualid El Hajjam remontait d'un cran pour contrecarrer le côté gauche caennais. Seuls trois éléments à vocation offensive démarraient cette rencontre : Gaël Kakuta, Harrison Manzala et Moussa Konaté.

Le film du match

Ivan Santini expert ès penalty

  • 8'. D'une frappe fuyante des 25 mètres passant tout près du montant droit de Régis Gurtner, Ronny Rodelin allume la première mèche. La réaction amiénoise ne tarde pas à intervenir avec ce centre dangereux d'Oualid El Hajjam, consécutif à un festival de Gaël Kakuta, qui passe devant les 5,50 mètres caennais (11').
  • 21'. Sur une relance rapide de Rémy Vercoutre, Julien Féret décale Jan Repas sur le côté gauche. Percutant face à Iva Cissokho, le milieu offensif slovène adresse un centre à ras de terre qui ne trouve pas preneur en dépit de la présence d'Ivan Santini au premier poteau.
  • 24'. Suite à un coup franc picard mal exécuté, Rémy Vercoutre dégage de nouveau rapidement en direction de Ronny Rodelin. Ayant pris la profondeur, Jonathan Delaplace profite de la déviation de la tête de son coéquipier réunionnais. Centrant en première intention, le n°6 du Stade Malherbe trouve Ivan Santini dont la tête piquée n'attrape pas le cadre.
  • 26'. Moins de 120 secondes plus tard, Ivan Santini se signale de nouveau avec un tir à angle fermé, suite à une touche d'Adama Mbengue, repoussé par le gardien amiénois.
  • 48'. Lancé sur le flanc gauche, Harison Manzala remet en retrait pour Bongami Zungu. Son centre trouve Oualid El Hajjam qui manque sa reprise alors qu'il était totalement démarqué au second poteau.
  • 52'. Sur un corner botté au second poteau par Hervé Bazile, Régis Gurtner - sous la pression de Damien Da Silva - dévisse complètement son dégagement des poings. Il faut un sauvetage en catastrophe de l'arrière-garde d'Amiens pour empêcher le Stade Malherbe d'ouvrir le score.
  • 54'. Ce n'est que partie remise. Après un troisième corner consécutif joué à deux par Julien Féret et Hervé Bazile, les hommes de Patrice Garande obtiennent un penalty pour une faute d'Oualid EL Hajjam sur Damien Da Silva. Maître dans l'exercice, Ivan Santini transforme en force la sentence en ouvrant son pied droit. SM Caen 1-0 Amiens
  • 80'. Huit minutes après une première tentative trop écrasée, Jan Repas - parti de sa position sur le côté gauche pour rentrer dans l'axe du terrain - déclenche un tir du droit des 25 mètres qui frôle la lucarne gauche de Régis Gurtner.
  • 92'. Après un renversement de Damien Da Silva, Ronny Rodelin laisse filer le ballon pour Vincent Bessat. Sur le pré depuis quelques minutes, le n°11 des "Bleu et Rouge" adresse un centre du droit - lui le pur gaucher - coupé au premier poteau par Ronny Rodelin. Il faut un arrêt de Régis Gurtner pour éviter le but du break pour le SMC.

La réaction

"Ce qu'on a vécu à Nantes nous a servi"

Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "J'ai beaucoup aimé ce match ; ce qu'on a vécu à Nantes nous a servi. On a beaucoup parlé de ce match à la mi-temps. J'ai demandé aux joueurs qu'ils prennent le temps de construire leurs actions. On a affiché une bonne maîtrise en première période. En seconde mi-temps, on a montré la volonté de continuer à aller les chercher tout en gardant un équilibre. On a vu que cette équipe d'Amiens était dangereuse à chaque fois qu'on perdait le ballon. La blessure de Romain (Genevois, sorti à la 89') ? Il a pris un coup sur le genou quand il avait la jambe en l'air. A première vue, il n'y a pas eu de torsion".

  • SM CAEN - AMIENS 1-0

Stade Michel-d'Ornano. 16 212 spectateurs.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Hakim Ben El Hadj.

But : Santini (54').

Avertissements : Delaplace (59') à Caen ; Konaté (57'), Monconduit (73') à Amiens.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Romain Genevois (Baïssama Sankoh, 89'), Damien Da Silva, Adama Mbengue - Hervé Bazile (Vincent Bessat, 85'), Jonathan Delaplace, Julien Féret (cap), Jan Repas -  Ronny Rodelin, Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Durel Avounou, Jordan Leborgne, Jessy Deminguet, Jordan Nkololo. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Amiens : Régis Gurtner (g) - Issa Cissokho, Khaled Adenon, Prince-Désir Gouano, Danilo Avelar - Bongani Zungu, Thomas Monconduit (cap) - Oualid El Hajjam (Serge Gakpé, 64'), Gaël Kakuta, Harrison Manzala (Lacina Traoré, 70') - Moussa Konaté (Emmanuel Bourgaud, 79'). Remplaçants : Jean-Christophe Bouet (g) - Babaye Dibassy, Julien Ielsch, Guy N'Gosso. Entraîneur : Christophe Pelissier.
Partager cet article sur :

À lire également

18 nov 2017

Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Nice
La suspension de Frédéric Guilbert, les indisponibilités de Jan Repas, Stef Peeters et Youssef Aït Bennasser, les retours de Vincent Bessat et...
En savoir
Pour Patrice Garande, la participation d'Ivan Santini à la Coupe du Monde 2018 en Russie dépend de son efficacité. "Pour un avant-centre, il n'y a que ça qui compte".
Groupe pro
En conférence de presse d'avant-match, Patrice Garande est revenu sur la possible participation de trois Caennais au Mondial 2018. Pendant la...
En savoir
Groupe pro
Le Stade Malherbe souhaite un joyeux anniversaire à Ronny Rodelin. Le double "R" fête aujourd'hui ses 28 ans !
En savoir