Le Stade Malherbe donne une leçon à Bielsa

Battus lors des deux premières journées, les partenaires de Julien Féret ont ouvert leur compteur points. Et de quelle manière ! Sur la pelouse de Pierre-Mauroy, le Stade Malherbe - grâce à deux buts de Damien Da Silva et Ivan Santini - a imposé sa loi au LOSC de Marcelo Bielsa (2-0). Avec cette première victoire dans le Nord depuis 26 ans, les hommes de Patrice Garande remontent à la 13e place. Seul bémol, mais de taille, les sorties sur blessure en première période d'Hervé Bazile et Vincent Bessat ; tous les deux touchés à une cuisse.

En poussant au fond des filets une remise de la tête de Ronny Rodelin, Ivan Santini - félicité, ici, par ses partenaires - a doublé la mise pour le Stade Malherbe à 20' de la fin.
En poussant au fond des filets une remise de la tête de Ronny Rodelin, Ivan Santini - félicité, ici, par ses partenaires - a doublé la mise pour le Stade Malherbe à 20' de la fin.

Le contexte

Mettre fin à une disette longue de 26 ans dans le Nord

Ayant perdu ses deux premiers matches de championnat à Montpellier et contre Saint-Etienne, le Stade Malherbe se déplaçait sur une terre inhospitalière à l'occasion de cette 3e journée. Face au LOSC ; que ce soit à Grimonprez-Jooris, à Villeneuve-d'Ascq ou au stade Pierre-Mauroy, le club normand ne s'était plus imposé depuis 26 ans. A une époque (en 1991) que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, les buteurs caennais se nommaient Hippolyte Dangbeto et Benoît Cauet.

"On a déjà réussi deux fois contre cette philosophie à l'extérieur"

Mais en se déplaçant à Lille, la bande à Patrice Garande retrouvait - à l'opposé - un coach qui lui rappellait des bons souvenirs en la personne de Marcelo Bielsa. "On a dans un petit coin de notre tête qu'on a déjà réussi deux fois à l'extérieur contre cette philosophie", lâchait le patron technique du SMC, référence aux deux succès de son équipe aux dépens de l'OM du technicien argentin en 2015. "On sait que ça va faire du pressing partout. Il faudra déjà être prêt à répondre à ça".

Un déplacement dans le Nord qui marquait les grands débuts de Youssef Aït Bennasser sous le maillot "Bleu et Rouge". Recruté cette semaine sous la forme d'un prêt sans option d'achat en provenance de Monaco, l'international marocain vient muscler l'entrejeu caennais. "A ce poste, Youssef était notre premier choix", se félicitait le patron technique du SMC. "Il va nous apporter une touche technique, de l'agressivité, de l'impact. L'avantage avec Youssef, c'est qu'il peut jouer en sentinelle ou coupler avec un autre milieu défensif".

Les compos

En 4-4-2 avec Mbengue en latéral gauche et Rodelin en soutien de Santini

"On a toujours des réflexions sur la complémentarité des joueurs pour que l'équipe soit la plus efficace", avait annoncé Patrice Garande en conférence de presse d'avant-match. Par rapport aux deux précédentes journées, le patron technique du SMC procédait à plusieurs changements dans son onze de départ. Délaissant le 4-3-3 utilisé à Montpellier et contre Saint-Etienne pour un 4-4-2 (4-2-3-1 en phase défensive), le coach caennais offrait sa première cape en Ligue 1 à Adama Mbengue.

Sorties sur blessure d'Hervé Bazile et Vincent Bessat

Arrivé cet été, l'international sénégalais s'installait sur le côté gauche de la défense ; Vincent Bessat remontant d'un cran et Hervé Bazile basculant sur l'aile droite de l'animation offensive. Tous les deux touchés à une cuisse, ces deux joueurs sont malheureusement sortis sur blessure en première période. Dans le cœur du jeu, Patrice Garande associait Julien Féret à Youssef Aït Bennasser. Sur le front de l'attaque, Ronny Rodelin était aligné en soutien d'Ivan Santini.

A Lille, Marcelo Bielsa - privé des services de Mike Maignan (suspendu), Kévin Malcuit (contracture à une cuisse) et Thiago Mendes (lésion musculaire derrière une cuisse) - disposait sa formation en 3-3-3-1 avec, notamment, Hervé Koffi dans les cages, Yves Bissouma en piston droit et Nicolas Pépé en avant-centre. Titulaire comme avant-centre sur les deux premières journées, Nicolas De Préville s'asseyait, lui, sur le banc avant d'effectuer sa rentrée à la mi-temps.

Le film du match

Le Stade Malherbe ouvre son compteur buts et points

  • 5'. Sur sa première opportunité, le Stade Malherbe ouvre le score. Après un corner botté par la patte gauche d'Hervé Bazile, la tête piquée de Damien Da Silva termine au fond des filets malgré la présence de Luiz Araujo au premier poteau. Il s'agit du premier but du club normand en championnat cette saison. Lille 0-1 SM Caen
  • 16'. Frisson dans le camp normand suite à ce corner qui atterri dans les pieds d'Edgar Ié. A terre après avoir été bousculé par le défenseur du LOSC, Alexander Djiku tacle le ballon qui revient dans les pieds d'Ibrahim Amadou dont le tir est repoussé par Ivan Santini. Dans la continuité, il ne manque pas grand-chose à Hervé Bazile - qui avait contré le dégagement de Thiago Maia - pour devancer la sortie du gardien Hervé Koffi.
  • 28'. Après un coup franc rentrant de Julien Féret consécutif à une faute sur Youssef Aït Bennasser, Alexander Djiku - seul dans les 5,50 mètres lillois - n'ajuste pas sa tête.
  • 34'. Alors qu'Hervé Bazile est déjà sorti une dizaine de minutes auparavant (cuisse), Vincent Bessat est également contraint de quitter ses coéquipiers prématurément à cause d'une blessure derrière la cuisse droite.
  • 43'. Lancé dans la profondeur par Youssef Aït Bennasser après un ballon gagné par la charnière centrale caennaise, Christian Kouakou déclenche une frappe croisée du droit qui passe à une poignée de millimètres de la lucarne opposée.
  • 50'. Premier arrêt de Rémy Vercoutre dans cette rencontre avec ce tir de Fodé Ballo-Touré - décalé à l'angle de la surface de réparation côté gauche - détourné des poings.
  • 61'. Sur une nouvelle tentative à angle fermé - cette fois-ci œuvre de Nicolas Pépé - consécutive à un corner joué rapidement, le dernier rempart normand bouche parfaitement son angle.
  • 67'. Après une magnifique ouverture de Julien Féret, la volée d'Ivan Santini - presque à bout portant - est repoussée par Hervé Koffi ; un gardien lillois tout heureux de voir le ballon lui retomber dessus.
  • 69'. A la conclusion d'un magnifique mouvement collectif initié par Ronny Rodelin, Ivan Santini double la mise pour le Stade Malherbe. Sur un centre venant de la droite de Frédéric Guilbert, le "coup de boule" de Ronny Rodelin est poussé au fond des cages par l'avant-centre croate, à l'affût au second poteau. Lille 0-2 SM Caen
  • 83'. Sur un centre d'Anwar El Ghazi, la tête de Nicolas De Préville frôle la lucarne droite de Rémy Vercoutre.

La réaction

"Quand Julien (Féret) a des jambes comme ça..."

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Je suis d'abord content pour les joueurs qui avaient déjà fourni une très belle prestation contre Saint-Etienne et qui auraient mérité mieux. En venant ici, on ne voulait pas subir. Notre idée directrice était de passer sans arrêt d'un 4-4-2 à un 4-2-3-1 avec un Ronny (Rodelin) très proche d'Ivan (Santini). Dès la récupération, on voulait trouver Ronny entre les lignes. Au milieu, on a formé un couple avec Youssef (Aït Bennasser) et Julien (Féret). On avait deux joueurs techniques qui nous ont permis de ressortir le ballon. Et comme toujours, quand Julien a des jambes et il en a depuis le début de saison, l'équipe tourne bien. Malgré les pépins qu'on a eus, on a dégagé de la sérénité. Pour les blessés, à mon avis, Vincent (Bessat) s'est claqué. Hervé, ça semble moins grave".
  • LILLE - SM CAEN 0-2

Stade Pierre-Mauroy. 28 740 spectateurs.

Mi-temps : 0-1.

Arbitrage de M. Karim Abed.

Buts : Da Silva (5'), Santini (69').

Avertissements : Pépé (63') à Lille ; Da Silva (37'), Guilbert (79') à Caen.

  • Lille : Hervé Koffi (g) - Junior Alonso, Ibrahim Amadou (cap), Edgar Ié - Yves Bissouma, Thiago Maia (Imad Faraj, 59'), Fodé Ballo-Touré (Ezequiel Ponce, 70') - Anwar El Ghazi, Yassine Benzia, Luiz Araujo (Nicolas De Préville, 46') -  Nicolas Pépé. Remplaçants : Adam Jakubech (g) - Scotty Sadzoute, Rominigue Kouamé, Xeka. Entraîneur : Marcelo Bielsa.
  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Damien Da Silva, Alexander Djiku, Adama Mbengue - Youssef Aït Bennasser, Julien Féret (cap) - Hervé Bazile (Christian Kouakou, 24'), Ronny Rodelin (Jonathan Delaplace, 80'), Vincent Bessat (Durel Avounou, 36') - Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Romain Genevois, Emmanuel Imorou, Stef Peeters. Entraîneur : Patrice Garande.
Partager cet article sur :

À lire également

18 nov 2017

Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Nice
La suspension de Frédéric Guilbert, les indisponibilités de Jan Repas, Stef Peeters et Youssef Aït Bennasser, les retours de Vincent Bessat et...
En savoir
Pour Patrice Garande, la participation d'Ivan Santini à la Coupe du Monde 2018 en Russie dépend de son efficacité. "Pour un avant-centre, il n'y a que ça qui compte".
Groupe pro
En conférence de presse d'avant-match, Patrice Garande est revenu sur la possible participation de trois Caennais au Mondial 2018. Pendant la...
En savoir
Groupe pro
Le Stade Malherbe souhaite un joyeux anniversaire à Ronny Rodelin. Le double "R" fête aujourd'hui ses 28 ans !
En savoir