Bandeau de mise en avant

Les mêmes maux provoquent...

...les mêmes conséquences. Comme le week-end dernier lors de la 1re journée, le Stade Malherbe - qui a pourtant affiché un bien meilleur visage qu'à Montpellier il y a une semaine - s'est incliné sur la plus courte des marges (1-0). Un but stéphanois signé de l'ex-Caennais Romain Hamouma (67') qui est intervenu à la suite d'une nouvelle perte de balle dans le cœur du jeu. Avec deux défaites en autant de sorties, les partenaires de Julien Féret se retrouvent en queue de classement en compagnie, entre autres, de Nice, Metz, Amiens et Nantes.

Sur un centre de Julien Féret au début de la seconde période, Ivan Santini - alors que le score était toujours de 0-0 - a vu sa tête s'écraser sur le montant gauche de Stéphane Ruffier, le gardien de l'ASSE.
Sur un centre de Julien Féret au début de la seconde période, Ivan Santini - alors que le score était toujours de 0-0 - a vu sa tête s'écraser sur le montant gauche de Stéphane Ruffier, le gardien de l'ASSE.

Le contexte

L'heure des retrouvailles avec d'Ornano

Après s'être inclinés en ouverture de la Ligue 1 à Montpellier (1-0), les Caennais lançaient leur championnat devant leur public en recevant les "Verts". Une formation stéphanoise qui a beaucoup changé durant l'été avec, entre autres, la nomination d'Oscar Garcia sur son banc ; le technicien espagnol ayant succédé à Christophe Galtier resté sept ans et demi sur le banc de l'ASSE. "On va affronter un Saint-Etienne différent", confirme Patrice Garande. "Par rapport à la saison dernière, ce coach mise beaucoup sur la possession avec la volonté de repartir systématiquement de derrière".

"L'idée, c'est de ne pas laisser notre adversaire dans un confort"

Vainqueurs 1-0 de Nice à Geoffroy-Guichard il y a une semaine, les coéquipiers de Loïc Perrin se sont surtout signalés par le pressing imposé aux Aiglons, notamment en première période. "Si on est pressé, il faudra s'en sortir avec de la mobilité et de la qualité technique", annonce un entraîneur normand voulant que son équipe impose sa loi à domicile. "L'idée, ce n'est pas de faire un pressing tout terrain, mais de ne pas laisser l'adversaire dans un confort. Il faut constamment avancer sur lui".

Des partenaires de Julien Féret qui partaient à la reconquête de d'Ornano après une phase retour délicate lors de l'exercice précédent du point de vue des résultats (deux succès pour huit défaites dont six consécutives en fin de saison). "C'est du passé. On attaque une nouvelle saison. On ne se pose pas cette question", balaye d'un revers de la main le patron technique du SMC. "Bien sûr qu'il y a une attente. Et c'est normal et légitime, mais on est concentré sur notre jeu".

Les compositions

Avec Damien Da Silva comme seul changement dans le onze de départ

Par rapport à la 1re journée à La Mosson, Patrice Garande - qui reconduisait un dispositif en 4-3-3 (4-1-4-1 sans le ballon) - n'opérait qu'un seul changement dans sa composition avec le retour de suspension de Damien Da Silva. Pour son 100e match en Ligue 1 ; tous sous le maillot "Bleu et Rouge", le n°28 du Stade Malherbe formait la charnière centrale en compagnie d'Alexander Djiku. Conséquence, Romain Genevois sortait du onze de départ.

"Dans mon effectif, Durel (Avounou) est le plus apte à jouer en sentinelle"

Privé, entre autres, de Baïssame Sankoh (élongation à la cuisse droite), en attente d'un renfort dans cette position et alors qu'Ismaël Diomandé avait été laissé à disposition de la réserve, le coach normand reconduisait sa confiance au jeune Durel Avonou (19 ans) dans le rôle de sentinelle devant la défense. "Dans mon effectif actuel, c'est le joueur le plus apte à occuper ce poste", indiquait le technicien caennais. "C'est un rôle où il faut faire contrôle-passe tout en essayant d'orienter le jeu vers l'avant".

Malgré l'arrivée de trois recrues cette semaine (Gabriel Silva et Hernani étaient remplaçants alors qu'Alexandros Katranis ne figurait même pas dans les "18"), Oscar Garcia, lui, reconduisait la même équipe que face à Nice il y a une semaine. Dans un schéma également en 4-3-3, l'ex-entraîneur du Red Bull Salzbourg alignait un trio d'attaque composé d'Oussama Tannane, Jonathan Bamba et Romain Hamouma sans véritable avant-centre ; Robert Beric et Loïs Diony étant laissés sur le banc au coup d'envoi.

Le film du match

Romain Hamouma crucifie son ancien club

  • 9'. Excellente entame du Stade Malherbe qui se procure plusieurs situations dangereuses dans les dix premières minutes à l'image de ce corner d'Hervé Bazile sur lequel Stéphane Ruffier se détend (6') ou de ce centre de Ronny Rodelin coupé par Ivan Santini.
  • 14'. Profitant de la fausse piste de Saidy Janko dans le couloir droit, Romain Hamouma rentre à l'intérieur avant d'adresser un centre qu'Oussama Tannane reprend de la tête. Son "coup de boule" est détourné du bout des gants par Rémy Vecoutre sur sa transversale. Le gardien caennais qui réalise - dans un second temps - un arrêt réflexe d'une manchette sur une nouvelle tentative du Néerlandais ; celle-ci à bout portant.
  • 30'. Sur un excellent mouvement collectif impliquant Durel Avounou, Julien Féret et Ivan Santini, Vincent Bessat - des 25 mètres - arme de son pied gauche une frappe flottante que Stéphane Ruffier a toutes les peines du monde à repousser.
  • 38'. Suite à une passe de Jonathan Bamba dans le dos de la défense normande, Rémy Vercoutre réalise une double sortie énorme ; tout d'abord dans les pieds d'Oussama Tannane puis dans ceux de Romain Hamouma.
  • 43'. Récupérant le "cuir" dans les pieds de Romain Hamouma, Julien Féret s'infiltre dans la défense de l'ASSE, se remet sur son pied droit avant de déclencher un tir à l'entrée de la surface ; une tentative contrée par un défenseur stéphanois.
  • 52'. Après un corner d'Hervé Bazile que l'arrière-garde stéphanoise n'a pas réussi à dégager, Julien Féret - d'un magnifique contrôle orienté - se joue d'Assane Dioussé avant de centrer pour Ivan Santini dont le "coup de boule" s'écrase sur le montant gauche de Stéphane Ruffier.
  • 61'. Sur un centre Christian Kouakou, tout juste rentré sur le pré à la place d'Hervé Bazile, Ivan Santini n'appuie pas assez sa tête décroisée.
  • 67'. Une perte de balle dans le camp des "Verts" a de lourdes conséquences pour le Stade Malherbe. Lancé dans la profondeur par Jonathan Bamba, Romain Hamouma - se présentant seul face à Rémy Vercoutre - ouvre le score en glissant le ballon entre les jambes du portier caennais. SM Caen 0-1 Saint-Etienne
  • 72'. Sur un coup franc de Vincent Bessat, consécutif à une faute de Ronaël Pierre-Gabriel sur Christian Kouakou, la déviation du bout du crâne d'Alexander Djiku passe à une poignée de millimètres des cages de Stéphane Ruffier.
  • 85'. Une nouvelle tête d'Ivan Santini, consécutive à un centre venu de la droite de Frédéric Guilbert, termine dans les gants de Stéphane Ruffier.

La réaction

"Si on joue tous les matches comme ça..."

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Sur ce match, on méritait mieux. Ça ne ressemble pas du tout à la prestation qu'on a fait à Montpellier. On a mis beaucoup de dynamisme, beaucoup d'entrain, de la qualité dans le jeu. En un mot, on a joué. On a pressé cette équipe de Saint-Etienne. On s'est créé des occasions. On a retrouvé sur le terrain ce qu'on a travaillé depuis le début avec cette volonté de jouer le plus haut possible, de gêner l'adversaire avec techniquement beaucoup moins de déchet. On a perdu, mais le contenu me laisse penser que si on joue tous les matches comme ça... Après, on sait qu'au milieu, on manque un peu de poids, d'agressivité dans les duels. Et on a été puni sur l'un d'eux qui aboutit à une situation de contre où on prend ce but".
  • SM CAEN - SAINT-ETIENNE 0-1

Stade Michel-d'Ornano. 17 606 spectateurs.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Stéphane Joachem.

But : Hamouma (67').

Avertissements : Delpalace (78') à Caen ; Théophile-Catherine (51') à Saint-Etienne.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Damien Da Silva, Alexander Djiku, Vincent Bessat - Durel Avounou (Stef Peeters, 72'), Jonathan Delaplace, Julien Féret (cap) - Ronny Rodelin, Ivan Santini, Hervé Bazile (Christian Kouakou, 59'). Remplaçants : Brice Samba (g) - Romain Genevois, Emmanuel Imorou, Adama Mbengue, Jordan Leborgne. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Saint-Etienne : Stéphane Ruffier (g) - Saidy Janko, Kévin Théophile-Catherine, Loïc Perrin (cap), Ronaël Pierre-Gabriel - Ole Selnaes, Bryan Dabo, Assane Dioussé (Habib Maiga, 77') - Oussama Tannane (Loïs Diony, 62'), Jonathan Bamba, Romain Hamouma (Gabriel Silva, 86'). Remplaçants : Jessy Moulin (g) - Léo Lacroix, Hernani, Robert Beric. Entraîneur : Oscar Garcia.
Partager cet article sur :

À lire également

14 aoû 2018

Groupe pro
Au terme de trois saisons pleines au Stade Malherbe, Ronny Rodelin (28 ans) prend la direction de l'EA Guingamp. 
En savoir
Stef Peeters aurait pu réduire le score à la 52ème minute sur un coup-franc à l'entrée de la surface qui a terminé sa course sur le poteau de Gianluigi Buffon
Groupe pro
Retrouvez le résumé vidéo du premier match de la saison 2018/2019 disputé dimanche soir sur la pelouse du Paris-Saint-Germain. Les buts des Champions...
En savoir
Groupe pro
Après une longue préparation faite d’intenses efforts et de sudation, il était temps pour le Stade Malherbe Caen de se jeter enfin dans le grand bain...
En savoir