Lorient - SM Caen 0-1 : le compte rendu

Bousculé par séquences par une équipe lorientaise très offensive, le Stade Malherbe - avec un onze de départ remanié avec les titularisations, notamment, de Brice Samba, Ismaël Diomandé et Yoël Armougom - a fait preuve de solidarité, de solidité et d'un état d'esprit irréprochable pour renouer avec la victoire après deux défaites consécutives en championnat. Le premier but de la saison de Christian Kouakou sur la première passe décisive de Stef Peeters a permis au club normand de décrocher son billet pour les 8e de finale de la Coupe de la Ligue.

Le contexte

Une parenthèse coupe entre deux journées de championnat

72 heures après un déplacement en Principauté et quatre jours avant de recevoir Troyes, le Stade Malherbe ouvrait la parenthèse de la Coupe de la Ligue sur la pelouse du Moustoir pour le compte des 16e de finale. "On doit tenir compte des impondérables qu'on a avec les blessures et des joueurs qui ne peuvent pas enchaîner trois rencontres en une semaine, mais en coupe, la seule chose qui compte : c'est la qualification. Même si on n'a pas trop brillé ces dernières années, on n'a jamais fait l'impasse", rappelait Patrice Garande en conférence de presse d'avant-match.

"La coupe peut générer tous les petits manques qu'on a actuellement"

Alors qu'ils restaient sur deux défaites consécutives en championnat, les Caennais comptaient sur ce rendez-vous pour se relancer. "Cette rencontre peut nous aider à retrouver tout ce qu'on a perdu depuis deux matches. La coupe peut générer tous les petits manques qu'on a actuellement. A Monaco, je n'ai pas senti une équipe qui avait la volonté de s'imposer dès les premiers ballons", indiquait le patron technique du SMC. "Il faut qu'on revienne à plus de simplicité avec le ballon".

Pour leur entrée en lice dans cette compétition, le club normand retrouvait les Merlus (cinquièmes de L2 après 12 journées) ; une formation avec laquelle il avait lutté la saison passée pour le maintien jusqu'à la dernière minute de la 38e journée. Malgré sa relégation, le FC Lorient est "une équipe qui possède un effectif de Ligue 1 avec un entraîneur qui débute dans ce métier (Mickaël Landreau), mais avec une grosse expérience dans le football", dixit le coach des "Bleu et Rouge".

Les compositions

Avec Yoël Armougom en arrière gauche et Brice Samba dans les cages

Privé des services de Romain Genevois (cuisse droite), Adama Mbengue (coup reçu à Monaco) ; deux forfaits qui s'ajoutaient à ceux déjà connus de Vincent Bessat (surcharge sur un mollet) et Alexander Djiku (en phase de reprise après son opération d'un tendon d'Achille), Patrice Garande procédait à huit changements dans son onze de départ par rapport à l'équipe qui avait débuté sur le Rocher trois jours plus tôt : Frédéric Guilbert, Jan Repas et Ronny Rodelin (promu capitaine) étant les seuls rescapés.

un milieu en losange avec Delaplace en sentinelle et Repas en meneur de jeu

S'il conservait un schéma en 4-4-2, le technicien normand modifiait l'animation de son milieu en le disposant en losange avec Jonathan Delaplace en sentinelle, Jan Repas en meneur de jeu derrière un duo d'attaquant composé de Christian Kouakou et Ronny Rodelin ; Jordan Nkololo et Stef Peeters étant alignés en piston sur les côtés. Retenu pour la première fois dans les "18" pour une rencontre officielle, le jeune Yoël Armougom (19 ans) connaissait son baptême du feu chez les professionnels en étant titularisé comme arrière gauche. Dans les cages, Brice Samba relayait Rémy Vercoutre.

Chez les Lorientais, Mickaël Landreau - qui devait, notamment, composer avec la suspension de l'arrière Ibrahima Conte ainsi que les blessures de Gaëtan Courtet et Sylvain Marveaux - changeait l'axe de sa défense en alignant Lindsay Rose et Felipe Saad (touché aux ischio-jambiers, l'ex-Caennais a été remplacé à la 37' par Zargo Touré). Proposant un 4-3-3, l'entraîneur breton avait laissé Majeed Waris sur le banc au coup d'envoi ; Faïz Selemani et Jimmy Cabot occupant les couloirs avec un Denis Bouanga en position d'avant-centre. Fabien Lemoine, Mattéo Guendouzi et Gaël Danic formant le trio au milieu de terrain.

Le film du match

Le premier but de la saison de Christian Kouakou offre la qualification au SMC

  • 11'. Après une première alerte 120 secondes plus tôt sur une frappe de Faïz Selemani captée par Brice Samba (9'), le Stade Malherbe se cause une grosse frayeur avec ce tir au premier poteau de Denis Bouanga, consécutif à un centre venant de la gauche de Gaël Danic et à un contrôle acrobatique de Jimmy Cabot. Mais la tentative de l'attaquant lorientais passe à côté du montant droit du gardien caennais.
  • 13'. Sur une contre-attaque initiée par Jan Repas, il faut une intervention en extension de Felipe Saad pour empêcher Ronny Rodelin de reprendre le ballon au second poteau suite à une ouverture de Stef Peeters.
  • 24'. Débordant côté droit malgré la présence de Stef Peeters sur ses talons, Jimmy Cabot adresse un centre en retrait pour Steven Moreira dont la frappe s'envole dans les travées du Moustoir. Une minute plus tard, un nouveau centre dangereux de Denis Bouanga est intercepté par un Brice Samba vigilant (25').
  • 32'. Alors qu'il s'est vu refuser l'ouverture du score une dizaine de minutes auparavant pour un hors-jeu justement signalé par le corps arbitral (21'), Christian Kouakou voit son tir des 25 mètres s'écraser sur la transversale de Danijel Petkovic. Toutefois, pas de regret pour l'attaquant ivoirien du SMC qui avait été sanctionné d'une main sur son duel précédent.
  • 44'. Christian Kouakou est finalement récompensé de sa bonne prestation lors de ces 45' initiales. Sur une merveille de service de Stef Peeters, le n°13 du SMC - parfaitement aligné avec l'axe central des Merlus au moment de la passe de son coéquipier belge - se présente devant Danijel Petkovic. Un portier monténégrin qu'il trompe d'un subtil extérieur du pied droit. Lorient - SM Caen 0-1
  • 50'. Brice Samba est à l'œuvre en cette entame de seconde période ; tout d'abord sur ce centre-tir de Jimmy Cabot boxé des deux poings puis sur cette frappe du gauche de Vincent Le Goff repoussée.
  • 71'. Sur un corner de Stef Peeters dévié au premier poteau par un Lorientais, le club normand manque de peu de réaliser le break, mais le ballon rebondit sur Jordan Nkololo à un mètre de la ligne !
  • 81'. Après une perte de balle au milieu, Majeed Waris - rentré en cours de jeu - provoque balle aux pieds la charnière centrale caennaise, mais sa tentative passe largement au dessus des cages de Brice Samba.
  • 83'. A la conclusion d'un magnifique mouvement collectif impliquant Ivan Santini, Ronny Rodelin et Stef Peeters, le plat du pied de l'international croate - à l'origine de cette action avec une récupération dans le rond central dans les pieds de Mattéo Guendouzi - passe au dessus de la barre lorientaise.
  • 92'. Les situations chaudes se multiplient sur les 16,50 mètres caennais dans les arrêts de jeu à l'image de cette "Madjer" de Pierre-Yves Hamel détournée sur son poteau par Brice Samba.

La réaction

"Retenir l'abnégation, l'état d'esprit, l'investissement de tout le monde"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "On était venu chercher la qualification. On est conscient qu'on n'a pas réalisé un grand match. On a été bougé par moments. A la fin, Lorient a beaucoup poussé. Mais ce soir, je veux retenir l'abnégation, l'état d'esprit, l'investissement de tout le monde. C'est un match qui va nous faire du bien, car on a retrouvé certaines valeurs, ce qui nous avait manqué sur nos deux derniers matches. Il faut souligner qu'on a aussi fait rentrer des jeunes du centre de formation. Au milieu, on avait mis en place un losange quand on avait le ballon. Je voulais jouer avec deux attaquants avec Christian (Kouakou) prenant la profondeur autour de Ronny (Rodelin) et des joueurs à trouver entre les lignes".
  • LORIENT - SM CAEN 0-1

Stade du Moustoir.

Mi-temps : 0-1.

Arbitrage de M. Karim Abed.

Buts : Kouakou (43').

Avertissements : Guilbert (28'), Peeters (38'), Kouakou (69'), Diomandé (78') à Caen.

  • Lorient : Danijel Petkovic (g) - Steven Moreira, Lindsay Rose, Felipe Saad (Zargo Touré, 37'), Vincent Le Goff (cap) - Faïz Selemani, Fabien Lemoine, Mattéo Guendouzi, Gaël Danic (Majeed Waris, 64') - Jimmy Cabot, Denis Bouanga (Pierre-Yves Hamel, 81'). Remplaçants : Paul Delecroix (g) - Quentin Lecoeuche, Franklin Wadja, Alexis Claude-Maurice. Entraîneur : Mickaël Landreau.
  • SM Caen : Brice Samba (g) - Frédéric Guilbert, Baïssama Sankoh, Ismaël Diomandé, Yoël Armougom - Christian Kouakou (Youssef Aït Bennasser, 71'), Jonathan Delaplace, Stef Peeters, Jan Repas (Ivan Santini, 63') - Jordan Nkololo (Jessy Deminguet, 92'), Ronny Rodelin (cap). Remplaçants : Rémy Vercoutre (g) - Damien Da Silva, Julien Féret, Hervé Bazile. Entraîneur : Patrice Garande.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

18 nov 2017

Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen - Nice
La suspension de Frédéric Guilbert, les indisponibilités de Jan Repas, Stef Peeters et Youssef Aït Bennasser, les retours de Vincent Bessat et...
En savoir
Pour Patrice Garande, la participation d'Ivan Santini à la Coupe du Monde 2018 en Russie dépend de son efficacité. "Pour un avant-centre, il n'y a que ça qui compte".
Groupe pro
En conférence de presse d'avant-match, Patrice Garande est revenu sur la possible participation de trois Caennais au Mondial 2018. Pendant la...
En savoir
Groupe pro
Le Stade Malherbe souhaite un joyeux anniversaire à Ronny Rodelin. Le double "R" fête aujourd'hui ses 28 ans !
En savoir