Bandeau de mise en avant

Metz - SM Caen : l'historique

Fraîchement promus du centre de formation et lancé par Pascal Théault, Johan Gallon, "Titi" Deroin et Jérôme Rothen font partie de la dernière génération de Malherbistes à avoir atteint les quarts de finale de la Coupe de France.
Fraîchement promus du centre de formation et lancé par Pascal Théault, Johan Gallon, "Titi" Deroin et Jérôme Rothen font partie de la dernière génération de Malherbistes à avoir atteint les quarts de finale de la Coupe de France.

Depuis la première confrontation entre les deux équipes en 1988 (soldée par un revers 1-0 des "Bleu et Rouge"), le Stade Malherbe s'est déplacé à 16 reprises à Saint-Symphorien, à chaque fois en championnat (L1 et L2 confondues), pour un bilan de trois victoires, quatre nuls pour neuf défaites. Si la saison dernière, les hommes de Patrice Garande avaient accroché un partage des points grâce à deux coups de tête d'Ivan Santini et Ronny Rodelin (J33. 2-2), le dernier succès du club normand en Lorraine remonte à janvier 2010. A l'époque, en Ligue 2, les Caennais s'étaient imposés 3-1 avec des réalisations signées Kandia Traoré, Julien Toudic et Youssef El-Arabi. Le but des "Grenats" avait, lui, été l'œuvre d'un certain... Vincent Bessat ! Une rencontre qui avait été reportée d'un mois ; la faute à d'abondantes chutes de neige.

Mais cette fois-ci, le contexte sera complètement différent. Face au FC Metz, le Stade Malherbe - alors que trois matches figurent à son calendrier en l'espace de sept jours* - tentera de décrocher son billet pour les quarts de finale de la Coupe de France. Un stade de l'épreuve que le club caennais n'a plus connu depuis... 20 ans ! En 1998, les hommes de l'entraîneur Pascal Théault - qui évoluaient en D2 à l'époque - avaient notamment battu deux écuries de première division, Toulouse puis Nantes. En 8e, les "Bleu et Rouge" avaient éliminé Sochaux (D2) sur son terrain à l'issue de la séance des tirs au but (2-2, 6-5 tab). Alors que Johan Gallon, l'actuel coach de Granville, avait réduit le score au retour des vestiaires sur une passe décisive de "Titi" Deroin, Frédéric Née - après un arrêt décisif du gardien Luc Borrelli - avait transformé le dernier penalty. En quart de finale, le SMC avait été sorti par le RC Lens à d'Ornano (2-1), futur champion de France.

*Après avoir dominé Nantes dimanche après-midi (3-2), le Stade Malherbe se rendra à Guingamp, samedi soir, pour le compte de la 26e journée de championnat. Les Messins se trouvent dans le même cas de figure.

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

19 aoû 2018

Après plusieurs mois d'absence la saison dernière, le Malherbe Normandy Kop était de retour hier avec un magnifique tifo à l'entrée des joueurs sur la pelouse de d'Ornano pour affronter l'OGC Nice
Groupe pro
Découvrez l'ensemble des photos de la rencontre face à l'OGC Nice pour la première de la saison hier soir à d'Ornano. Le retour du Malherbe Normandy...
En savoir
La célébration reste la même pour Yacine Bammou, l'attaquant du Stade Malherbe a réalisé son célèbre salto après l'ouverture du score avant de rejoindre le banc de touche pour fêter le but avec le reste de l'effectif
Groupe pro
Auteur du premier but du Stade Malherbe cette saison sur un penalty obtenu par Malik Tchokounté, la belle histoire de Yacine Bammou avec d’Ornano...
En savoir

18 aoû 2018

Groupe pro
Après une première période dominée de la tête et des épaules et l'ouverture du score de Yacine Bammou au retour des vestiaires, le Stade Malherbe s'...
En savoir