Rien ne résiste à ce Stade Malherbe...

... même pas la technologie ! Dans un match marqué par un énorme raté de la goal line technology qui a signalé un but imaginaire en faveur des Rennais en seconde période ; une réalisation fantôme heureusement refusée par le corps arbitral, les hommes de Patrice Garande - grâce à un but contre son camp de Ramy Bensebaini (34') - ont enchaîné une cinquième victoire lors de leurs six dernières sorties (1-0). Avec 15 points après huit journées, le club normand occupe la quatrième place du classement en attendant les résultats de dimanche.

Largement impliqué sur le seul but de cette rencontre, Ivan Santini - félicité, ici, par ses coéquipiers : Adama Mbengue, Ronny Rodelin, Jan Repas et Hervé Bazile - serre le point. Après huit journées, le Stade Malherbe compte 15 points.
Largement impliqué sur le seul but de cette rencontre, Ivan Santini - félicité, ici, par ses coéquipiers : Adama Mbengue, Ronny Rodelin, Jan Repas et Hervé Bazile - serre le point. Après huit journées, le Stade Malherbe compte 15 points.

Le contexte

Après Nantes et Amiens, le SMC affronte un Stade Rennais au profil radicalement différent

Après deux rencontres contre des adversaires présents sur le terrain avant tout pour défendre pour deux issues différentes (défaite à Nantes, victoire aux dépens d'Amiens), les partenaires de Julien Féret défiaient un Stade Rennais au profil radicalement opposé. "Cette équipe est redoutable sur le plan offensif avec des joueurs qui vont très vite dans les couloirs. Elle va essayer d'imposer du rythme tout de suite. Elle va nous poser des problèmes dans les uns contre un, dans la profondeur, par sa vitesse d'exécution", prévenait Patrice Garande.

"Il y aura forcément des situations de contres à exploiter"

"Défensivement, ça sera un bon test", ajoutait le coach caennais. Ça tombe bien, l'arrière-garde malherbiste est la plus imperméable en Ligue 1 depuis 25 ans avec seulement quatre buts encaissés avant cette 8e journée. Face à un collectif breton - évoluant qui plus est devant son public - porté sur l'attaque, les "Bleu et Rouge" devraient avoir des espaces qui s'ouvrent à eux. "Il y aura forcément des situations de contres à exploiter. Maintenant, j'espère qu'on aura aussi la possibilité de mettre en place notre jeu".

15e du championnat avec six unités (1V-3N-3D), le club "Rouge et Noir" affiche un décalage entre le contenu proposé lors de ses sorties et son classement. "Il existe deux manières d'analyser cette formation. Si on se fie au classement, elle se trouve en déficit de points par rapport à son budget, ses investissements, son objectif... Mais elle produit des matches de haut niveau comme à Marseille (succès 3-1) ou encore face à Saint-Etienne (2-2). Son problème, c'est que cela ne s'est pas matérialisé".

Les compositions

De retour de blessure, Youssef Aït Bennasser titulaire, Stef Peeters sur la banc

Pour ce déplacement au Roazhon Park, Patrice Garande enregistrait le retour de blessure de Youssef Aït Bennasser et Stef Peeters. Forfait le week-end dernier à cause d'un hématome important sur un mollet, l'international marocain - qui a passé lundi une IRM n'ayant rien révélé - retrouvait un statut de titulaire dans le cœur du jeu associé au capitaine Julien Féret ; le seul changement dans le onze de départ caennais par rapport à la confrontation contre Amiens lors de la journée précédente.

"c'est sûr que la présence de Youssef est une bonne nouvelle"

"Compte tenu de ce qu'il apporté depuis qu'il est arrivé, c'est sûr que c'est une bonne nouvelle", ne cachait pas le patron technique du SMCAbsent trois semaines à cause d'un pépin physique à une rotule, le milieu offensif belge s'asseyait, lui, sur le banc au coup d'envoi. Sorti à la 89' face aux Picards à cause d'un choc sur le genou droit, Romain Genevois - comme annoncé en conférence de presse d'avant-match - tenait sa place en charnière centrale aux côtés de Damien Da Silva.

Du côté rennais, l'entraîneur Christian Gourcuff - privé, entre autres, des services de son fils, Yoann (genou), Sanjin Prcic (cheville) et Ismaïla Sarr (qui sera opéré des tendons de la cheville gauche) - réservait une demi-surprise en alignant dans l'axe de sa défense Gerzino Nyamsi ; Ramy Bensebaini remontant au milieu de terrain. Sur le front offensif, Firmin Mubélé occupait la pointe de l'attaque avec en soutien Morgan Amalfitano ; Wahbi Khazri étant positionné sur le côté gauche.

Le film du match

Quand la goal line technolgy déraille

  • 2'. Après moins de 120 secondes de jeu, le Stade Malherbe allume la première mèche. Sur une ouverture de Jan Repas quasiment du bord de la ligne côté gauche, la volée de l'intérieur du pied droit d'Ivan Santini est détournée en corner du bout des gants par Tomas Koubek, le gardien rennais.
  • 11'. Suite à un dégagement de Rémy Vercoutre, Ivan Santini - au duel avec Joris Gnagnon - parvient à dévier le ballon dans la course de Ronny Rodelin dont la reprise instantanée est contrée in extremis par Gerzino Nyamsi qui assurait la couverture.
  • 28'. S'échappant côté gauche, Ramy Bensebaini - au moment d'entrer dans la surface de réparation - adresse un centre-tir qui passe devant les cages caennaises sans qu'aucun Breton ne puisse couper la trajectoire du ballon.
  • 34'. Alors qu'ils se trouvent en infériorité numérique ; Youssef Aït Bennasser se faisant soigner le pied sur la touche, les "Bleu et Rouge" débloquent leur compteur. Profitant d'un travail de Jan Repas au poteau de corner, Adama Mbengue centre pour Ivan Santini. Enchaînant controle de la poitrine puis crochet extérieur, l'avant-centre croate - gêné par l'intervention de Joris Gnagnon dans son dos - bute sur Thomas Koubek dans les 5,50 mètres, mais le ballon rebondit sur Ramy Bensebaini qui marque contre son camp. Rennes 0-1 SM Caen
  • 37'. Trois minutes plus tard, les locaux passent tout près de l'égalisation. Eliminant Romain Genevois d'un grand pont, Firmin Mubele remet en retrait pour Wahbi Khazri qui ouvre son pied droit, mais Rémy Vercoutre s'interpose avec autorité avant de capter dans un second temps le ballon qu'Adama Mbengue avait involontairement poussé en direction de ses filets.
  • 43'. Sur une ouverture de Wahbi Khazri ; repositionné en soutien de Firmin Mubele depuis l'ouverture du score normande, Morgan Amalfitano (décalé, lui, sur le côté gauche) - après un contrôle en porte manteau - arme une frappe croisée du gauche que Rémy Vercoutre freine de sa main gauche.
  • 46'. Au retour des vestiaires, les hommes de Patrice Garande sont tout proche du break. Sur un nouveau centre d'Adama Mbengue qu'Ivan Santini ne peut couper au premier poteau, Hervé Bazile voit sa tête à bout portant repoussée par Tomas Koubek sur sa ligne.
  • 57'. Sur un corner direct de Wahbi Khazri boxé des deux poings par Rémy Vercoutre, un long moment de confusion s'empare du Roazhon Park ; la goal line technology ayant signalé que le ballon est rentré alors que le gardien du SMC a dégagé - au moins - un mètre devant sa ligne ! Après avoir revisionné les images via l'intervention du délégué, cette égalisation est logiquement refusée.
  • 69'. Profitant d'une perte de balle rennaise dans leur moitié de terrain, Ronny Rodelin - après une récupération de Youssef Aït Bennasser - déclenche une frappe du gauche des 30 mètres qui frôle la lucarne opposée de l'ultime rempart breton.

La réaction

"La goal line technology a été bien gérée par les officiels"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "On est bien conscient que ce n'est pas notre meilleur match, mais on montre d'autres qualités et d'autres vertus. On a trop joué vers l'arrière en première mi-temps On a pris trop de liberté qui aurait pu nous couter cher. A la mi-temps, j'ai dit aux joueurs que si on ne changeait pas, on allait être punis. Après 20' pas mal en seconde période, on a beaucoup défendu et bien défendu. Maintenant, on a beaucoup de progrès à faire sur le plan offensif. Notre axe de progression, il se situe-là. Avoir 15 points, c'est plus qu'intéressant. Le passage de la goal line technology a été bien géré par les officiels. Il pense que c'est à cause de la couleur du maillot (jaune fluo) de Rémy (Vercoutre)".

RENNES - SM CAEN 0-1

Roazhon Park. 18 689 spectateurs.

Mi-temps : 0-1.

Arbitrage de M. Amaury Delerue.

But : Bensebaini (csc, 34'). 

Avertissements : Bensebaini (1'), Traoré (24'), Khazri (45+1'), Bourigeaud (75') à Rennes ; Santini (21') à Caen.

  • Rennes : Tomas Koubek (g) - Hamari Traoré, Joris Gnagnon, Gerzino Nyamsi, Ludovic Baal - Benjamin Bourigeaud, Benjamin André (cap), Ramy Bensebaini (James Léa-Siliki, 70'), Wahbi Khazri - Morgan Amalfitano (Faitout Maouassa, 52'), Firmin Mubele. Remplaçants : Abdoulaye Diallo (g) - Romain Danzé, Afonso Figueiredo, Nicolas Janvier, Brandon. Entraîneur : Christian Gourcuff.
  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Romain Genevois, Damien Da Silva, Adama Mbengue - Hervé Bazile (Baïssama Sankoh, 72'), Youssef Aït Bennasser, Julien Féret (cap), Jan Repas (Vincent Bessat, 64') - Ronny Rodelin (Jordan Nkololo, 81'), Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Jonathan Delaplace, Jessy Deminguet, Stef Peeters. Entraîneur : Patrice Garande.
Partager cet article sur :

À lire également

17 oct 2017

Lors de l'opposition de cet après-midi contre la réserve, Ismaël Diomandé a ouvert le score. ©Photo d'archives
Groupe pro | Ligue 1 : Monaco - SM Caen
Alors que les titulaires du match contre Angers ont effectué une séance ce mardi matin à base de travail tactique et de jeu, le reste de l'effectif...
En savoir
Groupe pro | Ligue 1 : Monaco - SM Caen
L'historique des confrontations entre les deux équipes avec le souvenir de l'unique victoire caennaise sur le Rocher en 2013, l'assiduité de Frédéric...
En savoir

16 oct 2017

Pour Patrice Garande, ça ne sert rien de refaire l'histoire concernant le forfait d'Ivan Santini. "Ça ne sert à rien de se lamenter sur l'absence d'Ivan même si tout le monde connaît l'importance de ce joueur dans notre système".
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen 0 - 2 Angers
La gestion de la trêve internationale, l'ouverture du score angevine peut-être entachée d'une faute de Karl Toko-Ekambi sur Damien Da Silva, le...
En savoir