Bandeau de mise en avant

Ronny Rodelin, ce sauveur !

Mené au score par l'OGC Nice juste avant la mi-temps, le Stade Malherbe - malgré le penalty d'Ivan Santini repoussé par le gardien Walter Benitez à l'heure de jeu - a arraché le partage des points dans les arrêts de jeu grâce grâce au troisième but en championnat de Ronny Rodelin ! L'attaquant réunionnais fêtant de la plus belle des manières son 28e anniversaire. Il s'agit du premier match nul cette saison du club normand. En accrochant les Aiglons, les hommes de Patrice Garande grimpent provisoirement à la sixième place en attendant les résultats de Lyon - Montpellier et Bordeaux - Marseille.

Auteur de l'égalisation à la 93' d'une reprise acrobatique de l'intérieur du pied droit, Ronny Rodelin - entouré de ses coéquipiers : Vincent Bessat, Jordan Nkololo et Adama Mbengue - laisse exploser sa joie.
Auteur de l'égalisation à la 93' d'une reprise acrobatique de l'intérieur du pied droit, Ronny Rodelin - entouré de ses coéquipiers : Vincent Bessat, Jordan Nkololo et Adama Mbengue - laisse exploser sa joie.

Le contexte

Une trêve internationale moins perturbée par les départs en sélection

Pour la troisième fois consécutive, le Stade Malherbe accueillait à d'Ornano au sortir d'une trêve internationale. Des périodes jamais évidentes à gérer pour les entraîneurs qui ont débouché, jusqu'à présent, sur deux résultats radicalement opposés pour le club normand. Après avoir dominé Dijon en septembre (2-1), les partenaires de Julien Féret avaient subi la loi d'Angers en octobre (0-2). "Par rapport aux précédentes coupures, la différence, c'est que moins de joueurs sont partis avec leur sélection. Pour la préparation de ce match, il ne nous manquait qu'Adama (Mbengue) parmi ceux qui peuvent potentiellement débuter. Ivan (Santini) a, par exemple, pu travailler tous les jours devant le but", indiquait Patrice Garande.

"Voir une autre équipe, un autre comportement, une autre attitude"

Deux semaines après la gifle reçue au Vélodrome (avec un revers 5-0), le coach caennais appelait ses protégés à retrouver les vertus qui leur ont permis de réaliser un excellent premier tiers de championnat (7e avec 18 points avant le coup d'envoi de cette 13e journée). "A Marseille, on a montré des choses qui ne sont pas conformes à l'ADN de notre équipe. Dimanche (aujourd'hui), ce qu'on attend en priorité, c'est de voir une autre équipe, un autre comportement, une autre attitude. Il faut être ambitieux, conquérant et surtout, on doit jouer".

Car si elle éprouve beaucoup plus de difficultés que lors de l'exercice précédent avec déjà sept défaites contre quatre sur l'ensemble de la saison passée en Ligue 1, le Gym - engagée en Ligue Europa - n'en reste pas moins un adversaire particulièrement dangereux. "On connaît la philosophie de son entraîneur (le Suisse Lucien Favre). Il insiste beaucoup sur la possession. Cette équipe repart toujours de derrière, à outrance", décrivait le patron technique du SMC. "Je ne vais pas vous faire l'injure de dire que Nice n'est pas une bonne équipe, mais comme on analyse tout en fonction des résultats...".

Les compositions

Après deux mois d'absence, Alexander Djiku de retour dans le onze de départ

Absent des pelouses de Ligue 1 depuis le 9 septembre, Alexander Djiku - qui a subi une opération d'un tendon d'Achille - effectuait son retour dans le onze de départ caennais. L'ex-Bastiais retrouvait Damien Da Silva en charnière centrale pour le plus grand bonheur de Patrice Garande. "Quand ces deux joueurs étaient associés (entre les 2e et 5e journées), on jouait plus haut avec un bloc plus compact. On n'avait pas peur d'avancer sur l'adversaire, car Alex et Damien ont des qualités de vitesse quand l'adversaire utilise la profondeur. Et ça donne confiance à toute le monde".

"Avec Alex et Damien, on joue plus haut avec un bloc plus compact"

Pour pallier la suspension de Frédéric Guilbert, le coach normand décalait Romain Genevois en latéral droit. Après une parenthèse en 3-5-2 au Vélodrome, le technicien caennais - toujours privé des services de Youssef Aït Bennasser (ischio-jambiers) - revenait à un schéma en 4-4-2 avec un Baïssama Sankoh titularisé pour la première fois dans l'entrejeu aux côtés du capitaine Julien Féret. Chargés de l'animation des ailes, Hervé Bazile et Christian Kouakou étaient relayés en seconde période par Vincent Bessat et Jordan Nkololo.

Du côté des "Rouge et Noir", Lucien Favre - qui devait composer sans Mario Balotelli (suspendu), Allan Saint-Maximin (ischio-jambiers) et Wylan Cyprien (en phase de reprise) - optait pour un schéma en 4-2-3-1 avec Alassane Pléa seul en pointe. Malgré le retour de blessure de Yoan Cardinale, c'est Walter Benitez qui gardait les cages niçoises. Indisponible depuis la mi-octobre à cause d'une déchirure musculaire aux ischio-jambiers, Jean-Michaël Seri commençait cette rencontre avec le statut de remplaçant. A noter la présence sur le banc azuréen de Jean-Victor Makengo, formé au Stade Malherbe et transféré cet été au Gym.

Le film du match

Ronny Rodelin frappe encore !

  • 9'. Le gardien Walter Benitez est tout heureux de se trouver sur la trajectoire de la reprise d'Ivan Santini. Une frappe de l'international croate consécutive à un centre en retrait de Christian Kouakou, crédité d'un excellent travail à l'entrée de la surface de réparation sur le côté droit.
  • 23'. Sur un service dans le dos de la défense caennaise de Wesley Sneijder, Alassane Pléa déclenche un tir croisé qui heurte le montant droit de Rémy Vercoutre avant de revenir dans les gants du portier normand.
  • 34'. A la conclusion d'une longue séquence de conservation du ballon, Wesley Sneijder s'essaie des 25 mètres. Une frappe sur laquelle Rémy Vercoutre se détend de tout son long pour dévier le ballon en corner.
  • 40'. Héritant d'un ballon de Nampalys Mendy légèrement dévié par Alassane Pléa, Pierre Lees-Melou - à l'extrême limite du hors-jeu - fusille Rémy Vercoutre à bout portant pour l'ouverture du score. SM Caen 0-1 Nice
  • 42'. A cause d'un contrôle trop long, Christian Kouakou - qui avait récupéré le "cuir" aux abords des 16,50 mètres - ne peut exploiter un mauvais dégagement de Walter Benitez, butant sur un solide Dante.
  • 53'. Perçant pleine axe, Baïssama Sankoh sert parfaitement Hervé Bazile, auteur d'un appel croisé dans le dos de Maxime Le Marchand. Contournant Walter Benitez, l'ailier franco-haïtien ne peut - avec son pied gauche - redresser la trajectoire du ballon.
  • 57'. Un coup franc des 20 mètres botté par Ronny Rodelin côté ouvert est repoussé par Walter Benitez avant que Christophe Jallet ne dégage en corner sous la pression de plusieurs caennais.
  • 60'. Sur une longue ouverture de Wesley Sneijder, Pierre Lees-Melous s'échappe sur le côté droit de la surface de la réparation avant d'adresser un centre au cordeau. Mais Alassane Pléa est trop court pour le reprendre.
  • 67'. Pour une main de Christophe Jallet dans les 16,50 mètres, le Stade Malherbe obtient un penalty, mais Ivan Santini voit sa tentative repoussée par Walter Benitez ; l'ultime rempart argentin étant parti du bon côté.
  • 86'. Rémy Vercoutre à la main gauche ferme sur ce coup franc de Wesley Sneijder dans l'arc de cercle de la surface de réparation. Le gardien des "Bleu et Rouge" qui se montre encore impeccable devant Pierre Lees-Melou trois minutes plus tard (89') sur ce tir croisé d'Alassane Pléa dans les arrêts de jeu (91').
  • 93'. Sur le dernier ballon du match, Julien Féret renverse le jeu à droite sur Romain Genevois. Le centre de l'international haïtien est repris au second poteau de manière acrobatique par Ronny Rodelin qui arrache l'égalisation dans les arrêts de jeu. SM Caen 1-1 Nice

La réaction

"Quand Nice a tapé sur le poteau, je me suis dit qu'on ne pouvait pas perdre"

  • Patrice Garande, entraîneur du Stade Malherbe : "C'est un point mérité sur l'ensemble du match. On a été très bien commencé pendant 20' en avançant sur l'adversaire. Et quand on a arrêté de le faire, on a été puni. A la mi-temps, le message que j'ai fait passer, c'est qu'on pouvait gagner à condition de jouer le plus haut possible, de ne pas laisser Nice dans un confort. La deuxième mi-temps fut très intéressante. On égalise sur un but fantastique.​ Rémy (Vercoutre) nous a fait avant les arrêts qu'il fallait. Ce qu'a montré l'équipe est très intéressant après notre non-match à Marseille. Quand Nice a tapé sur le poteau en première période et que le ballon est revenu dans les bras de Rémy, je me suis dit qu'on ne pouvait pas perdre".

SM CAEN - NICE 1-1

Stade Michel-d'Ornano. 15 144 spectateurs.

Mi-temps : 0-1.

Arbitrage de M. Sébastien Desiage.

But : Lees-Melou (40').

Avertissements : Sankoh (25'), Djiku (82') à Caen ; Tameze (55'), Benitez (75'), Pléa (78') à Nice.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Romain Genevois, Damien Da Silva, Alexander Djiku, Adama Mbengue - Christian Kouakou (Jordan Nkololo, 73'), Baïssama Sankoh, Julien Féret (cap), Hervé Bazile (Vincent Bessat, 69') - Ronny Rodelin, Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Ismaël Diomandé, Yoël Armougom, Jonathan Delaplace, Jessy Deminguet. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Nice : Walter Benitez (g) - Arnaud Souquet, Dante (cap), Maxime Le Marchand, Christophe Jallet - Nampalys Mendy (Vincent Koziello, 76'), Adrien Tameze (Jean-Michaël Seri, 69') - Rémi Walter, Wesley Sneijder, Pierre Lees-Melou - Alassane Pléa. Remplaçants : Yoan Cardinale (g) - Marlon, Patrick Burner, Jean-Victor Makengo, Bassem Srarfi. Entraîneur : Lucien Favre.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

14 aoû 2018

Groupe pro
Au terme de trois saisons pleines au Stade Malherbe, Ronny Rodelin (28 ans) prend la direction de l'EA Guingamp. 
En savoir
Stef Peeters aurait pu réduire le score à la 52ème minute sur un coup-franc à l'entrée de la surface qui a terminé sa course sur le poteau de Gianluigi Buffon
Groupe pro
Retrouvez le résumé vidéo du premier match de la saison 2018/2019 disputé dimanche soir sur la pelouse du Paris-Saint-Germain. Les buts des Champions...
En savoir
Groupe pro
Après une longue préparation faite d’intenses efforts et de sudation, il était temps pour le Stade Malherbe Caen de se jeter enfin dans le grand bain...
En savoir