Ronny Rodelin vous salue bien

Grâce à un éclair de génie de Ronny Rodelin, auteur d'une reprise de volée magnifique, et à un Rémy Vercoutre impérial dans ses cages, le Stade Malhebe - qui restait sur deux défaites consécutives en championnat - a renoué avec la victoire en Ligue 1 en dominant l'Estac (1-0). Avec ce sixième succès cette saison ; le cinquième par un but d'écart, le cinquième sans encaisser de but, le club normand - en attendant les résultats de dimanche - remonte à la sixième place avec 18 points soit autant que sur l'ensemble de la phase aller la saison dernière !

D'un enchaînement amorti poitrine - reprise de volée du droit, Ronny Rodelin - ici, félicité par Hervé Bazile - a inscrit un but magnifique qui devrait faire le tour des TV.
D'un enchaînement amorti poitrine - reprise de volée du droit, Ronny Rodelin - ici, félicité par Hervé Bazile - a inscrit un but magnifique qui devrait faire le tour des TV.

Le contexte

Revenir à plus de simplicité dans l'utilisation du ballon

Quatre jours après avoir rapporté la qualification en 8e de finale de la Coupe de la Ligue de leur déplacement à Lorient (succès 1-0), les "Bleu et Rouge" ambitionnaient de renouer avec la victoire en championnat ; eux qui restaient sur deux revers de rang (contre Angers et à Monaco). Pour remplir cet objectif, Patrice Garande attendait de son équipe "qu'elle revienne à plus de simplicité dans l'utilisation du ballon". "Actuellement, on se complique trop la vie. Avant de faire une passe, on rajoute un dribble ou un geste technique superflu", analysait le coach caennais en conférence de presse d'avant-match.

"Il faut être plus tueur devant les buts. On a aussi besoin de plus de variété"

Alors que les partenaires de Julien Féret - avant la réception de Troyes - étaient muets depuis 246' en Ligue 1 et le CSC du Rennais Ramy Bensebaini, le patron technique du SMC appelait ses joueurs à "être plus tueurs devant les buts". Une responsabilité qui ne devait pas seulement incomber à Ronny Rodelin et Ivan Santini, les artificiers maison. "Nos adversaires savent bien que ce sont eux qui marquent chez nous. C'est pour ça que j'incite les autres à prendre leur chance : Hervé (Bazile), Christian (Kouakou), Julien Féret... On a besoin de plus de variété".

Même si elle venait d'enchaîner deux contre-performances à domicile avec une cinglante défaite 5-0 contre Lyon et une élimination 2-1 en Coupe de la Ligue face à Amiens, l'Estac se présentait - à d'Ornano - avec se solides arguments. Sur les 12 points remportés par les protégés de Jean-Louis Garcia, sept l'ont été à l'extérieur. "Je pense qu'ils vont jouer avec un bloc hermétique en essayant de sortir à chaque fois qu'ils en ont l'opportunité", lâchait un Patrice Garande se méfiant particulièrement de la qualité des coups de pied arrêtés de Saïf-Eddine Khaoui.

Les compositions

Première titularisation en Ligue 1 pour Baïssama Sankoh sous le maillot "Bleu et Rouge"

Alors qu'Adama Mbengue - forfait en Coupe de la Ligue à cause d'un coup reçu à Monaco le week-end dernier - retrouvait sa place dans le couloir gauche de la défense, Patrice Garande - fidèle au 4-4-2 - reconduisait le même onze de départ qu'en Principauté à une exception. Touché aux ischio-jambiers de la cuisse droite sur le Rocher, Romain Genevois était remplacé en charnière centrale par Baïssama Sankoh ; la première titularisation en championnat de l'international guinéen qui avait déjà été aligné dès le coup d'envoi à Lorient, mardi soir. A noter la première apparition dans le groupe pour une rencontre de L1 du jeune Yoël Armougom (19 ans) qui a joué 90' en Bretagne il y a quatre jours.

"Youssef a ressenti une petite gêne au niveau des adducteurs"

L'entraîneur caennais qui a été obligé de procéder à deux changements en cours de jeu à cause de pépins physiques touchant Youssef Aït Bennasser (après s'être échauffé toute la première période, Jonathan Delaplace lui a succédé) et Ronny Rodelin (sorti à l'heure de jeu). "Youssef a ressenti une petite gêne au niveau des ischios. Au bout de deux-trois minutes, j'ai vu qu'il se grattait la cuisse à chaque fois qu'il touchait le ballon. Il va falloir attendre lundi ou mardi pour en savoir plus", expliquait le technicien normand. "Ronny a pris une béquille assez importante (à l'intérieur du genou gauche). Tant que c'était chaud, il pouvait continuer, mais à un moment, il a demandé le changement".

Après avoir démarré prudemment cette confrontation dans un schéma extrêmement défensif en 4-5-1 avec un milieu de terrain renforcé composé de François Bellugou, Karim Azamoum et Tristan Dingomé, Jean-Louis Garcia - le coach de l'Estac - changeait ses plans au retour des vestiaires avec la rentrée de l'Ebroïcien Samuel Grandsir en attaque. Décalé sur une aile en première période, Saïf-Eddine Khaoui se repositionnait en soutien de l'avant-centre : Adama Niane puis le Sud-Coréen Hyun-Jun Suk.

Le film du match

L'éclair de génie de Ronny Rodelin, la classe de Rémy Vercoutre

  • 14'. Sur une ouverture côté droit de Julien Féret, Ronny Rodelin élimine Charles Traoré d'un dribble derrière la jambe d'appui, mais l'attaquant réunionnais voit sa frappe contrée par Christophe Hérelle.
  • 21'. Suite à une perte de balle des Caennais dans leur camp, les Troyens se montrent pour la première fois dangereux avec ce centre-tir de Bryan Pelé claqué au-dessus de sa transversale par Rémy Vercoutre.
  • 27'. Après un coup franc mal repoussé par la défense auboise, le centre dans un second temps d'Hervé Bazile trouve Baïssama Sankoh dont la tête renversée passe à une poignée de centimètres du montant droit de Mamadou Samassa.
  • 30'. Quelle ouverture du score magnifique du Stade Malherbe ! Sur une longue passe de Damien Da Silva, Ivan Santini - monopolisant deux défenseurs - remet de la tête pour Ronny Rodelin. Enchaînant controle de la poitrine puis volée du droit des 20 mètres, le n°12 des "Bleu et Rouge" transperce les filets aubois. SM Caen 1-0 Troyes
  • 38'. Sur un service de Tristan Dingomé dans le dos de la défense normande, Bryan Pelé se présente seul devant Rémy Vercoutre, mais l'ultime rempart du SMC réalise une magnifique intervention devant le milieu offensif de l'Estac.
  • 43'. Récupérant un dégagement de l'arrière-garde des visiteurs, Youssef Aït Bennasser tente sa chance quasiment du rond central. Une reprise que Mamadou Samassa, se détendant de tout son long, éprouve toutes les peines du monde à repousser en corner.
  • 46'. Un coup franc de Julién Féret - consécutif à une faute sur Jan Repas - dévié de la tête par Ronny Rodelin oblige, une nouvelle fois Mamadou Samassa à se détendre.
  • 59'. Remontant le terrain balle aux pieds, Julien Féret lance Jan Repas entre Oswaldo Vizcarrondo et Christophe Hérelle. Fixant les deux défenseurs adverses, le milieu offensif slovène décale Ronny Rodelin dont le plat du pied passe au-dessus de la transversale.
  • 65'. Malgré la sortie de Ronny Rodelin qui ne s'est pas remis d'une béquille assez importante, le Stade Malherbe multiplie les situations dangereuses à l'image de ce corner rentrant au premier poteau de Julien Féret qui manque de peu de surprendre Mamadou Samassa.
  • 71'. Profitant d'un contre favorable, Saïf-Eddine Khaoui lance Samuel Grandsir côté gauche. Rentrant dans la surface de réparation, le natif d'Evreux voit son tir enroulé détourné par Damien Da Silva.
  • 87'. Rentré en jeu à la place de Ronny Rodelin à la 61', Christian Kouakou - après avoir mystifié Oswaldo Vizcarrondo - n'attrape pas le cadre avec sa frappe au premier poteau.
  • 89'. A une minute de la fin du temps réglementaire, Rémy Vercoutre sauve la maison "Bleu et Rouge". Sur une touche rapidement jouée par Charles Traoré, Tristan Dingomé lance Samuel Grandsir, mais le n°29 de l'Estac bute sur un gardien caennais impérial en détournant en corner la frappe du Troyen.

La réaction

"C'est un match qu'on a gagné dans la douleur"

  • Patrice Garande, entraîneur du SM Caen : "Compter 18 points ce soir, c'est très bien pour nous. On a vu un but fantastique. Après, c'est un match qu'on a gagné dans la douleur. On a beaucoup souffert. On aurait dû mieux le maîtriser. En première période, j'ai revu de la qualité dans notre jeu. En deuxième mi-temps, on a trop subi. On était trop bas. On a connu un déchet technique trop important. On aurait pu être puni ; ce qui n'aurait pas été illogique. Rémy (Vercoutre) nous fait les arrêts qu'il faut. Mais j'ai retrouvé la solidarité du début de saison. Tout le monde se dépouille. C'est ce qui nous permet de faire un résultat, même si ça ne doit pas nous faire oublier qu'il y a encore beaucoup de travail".
  • SM CAEN - TROYES 1-0

Stade Michel-d'Ornano. 16 908 spectateurs.

Mi-temps : 1-0.

Arbitrage de M. Jérôme Miguelgorry. 

But : Rodelin (30').

Avertissements : Guilbert (37') à Caen ; Traoré (26'), Vizcarrondo (51'), Cordoval (69') à Troyes.

  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Frédéric Guilbert, Baïssama Sankoh, Damien Da Silva, Adama Mbengue - Hervé Bazile (Yoël Armougom, 87'), Youssef Aït Bennasser (Jonathan Delaplace, 46'), Julien Féret (cap), Jan Repas - Ronny Rodelin (Christian Kouakou, 61'), Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Ismaël Diomandé, Jonathan Delaplace, Stef Peeters, Jordan Nkololo. Entraîneur : Patrice Garande.
  • Troyes : Mamadou Samassa (g) - Jérémy Cordoval, Oswaldo Vizcarrondo, Christophe Hérelle, Charles Traoré - François Bellugou (Samuel Grandsir, 54'), Karim Azamoum (cap, Alois Confais, 76'), Tristan Dingomé - Saïf-Eddine Khaoui,  Bryan Pelé, Adama Niane (Hyun-Jun Suk, 69'). Remplaçants : Erwin Zelazny (g) - Jimmy Giraudon, Johann Obiang, Chaouki Ben Saada. Entraîneur : Jean-Louis Garcia.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

20 nov 2017

Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen 1 - 1 Nice
Le Stade Malherbe nous a fait vivre un scénario comme on les aime avec une égalisation en fin de rencontre de Ronny Rodelin qui a enchanté les...
En savoir
Groupe pro | Ligue 1 : SM Caen 1 - 1 Nice
La force mentale de son équipe, le nombre impressionant de centres effectués par les Caennais (38), le penalty d'Ivan Santini détourné par Walter...
En savoir
Alain Cavéglia, le directeur sportif du SMC, est l'invité - ce lundi 20 novembre - de l'émission Allô Malherbe sur France Bleu Normandie.
Groupe pro
Alain Cavéglia, le directeur sportif du SMC, est l'invité de l'émission Allô Malherbe (entre 18 h 10 et 18 h 45) sur France Bleu Normandie ce lundi...
En savoir