Bandeau de mise en avant

SM Caen - Lyon : l'interview d'avant-match

Quand il s'est présenté devant les médias vendredi midi, Youssef Aït Bennasser (21 ans) était impatient. Impatient de savoir quels adversaires le Maroc affronterait au premier tour de la Coupe du Monde 2018. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le tirage au sort n'a pas été clément avec les Lions de l'Atlas avec un groupe où l'on retrouve le Portugal et l'Espagne. Pour participer au Mondial russe dans quelques mois, le n°10 des "Bleu et Rouge" est conscient que cela passe par des bonnes performances avec le Stade Malherbe. A commencer par ce dimanche après-midi contre Lyon.

Après avoir manqué un mois de compétition à cause d'une blessure aux ischio-jambiers, vous venez d'enchaîner deux matches en l'espace de quatre jours (titulaire contre Bordeaux, il est sorti à la 85' avant de rentrer à une demi-heure de la fin à Strasbourg). Comment vous sentez-vous ?

"J'ai bien repris depuis ma blessure. Je me sens en forme. Contre Strasbourg, j'ai reçu une béquille en haut de la fesse, mais ce n'est rien de grave. Je suis apte pour dimanche. Je suis content d'être revenu dans le groupe. J'espère que les blessures s'arrêteront. J'aime jouer. Regarder ses coéquipiers, c'est assez chiant même si pendant mon absence, l'équipe a fait de très bons matches. Elle a obtenu des résultats".

Ce dimanche après-midi, un défi de taille vous attend avec la réception de l'Olympique Lyonnais…

"On sait qu'un match compliqué nous attend. Les Lyonnais ont des qualités, mais nous aussi. Ils ont une excellente attaque et ils vont très vite en contre. On l'a vu lors de leurs dernières prestations à l'extérieur (l'OL reste en L1 sur trois succès 5-0 en déplacement). Maintenant, nous, on a une excellente défense et un gardien (Rémy Vercoutre) qui nous sauve quand nous sommes en difficulté. A nous de faire en sorte de les déstabiliser le plus longtemps possible et de ne pas prendre la même pilule que les autres".

"A moi de me projeter plus régulièrement dans la surface pour pouvoir marquer"

Comment contrecarrer cette formation lyonnaise ?

"Il faudra répondre présent dans les duels, les empêcher de jouer, essayer de les étouffer. Sur les vidéos qu'on a regadées dans le vestiaire, on a vu que c'était une équipe qui se projetait très vite vers l'avant. Après nos pertes de balles, il faudra rapidement les stopper. Les attendre ? Défendre bas ? Je ne pense pas. Il faut jouer notre jeu. Il ne faut pas commencer à reculer, à paniquer… C'est en jouant comme d'habitude qu'on peut obtenir un résultat".

La relation technique que vous entretenez avec Julien Féret constitue l'un des points forts du Stade Malherbe cette saison…

"Julien et moi, on aime se chercher. Et quand on ne se trouve pas, c'est assez compliqué pour l'équipe. Nos adversaires le savent. C'est pourquoi le coach nous met en alerte contre le fait de ne pas jouer trop simple. Il veut qu'on joue beaucoup sur les côtés. Un but ? A moi de me projeter plus régulièrement dans la surface pour pouvoir marquer. Mais offensivement, on est un peu mieux en ce moment. On est plus nombreux dans la surface. On gagne souvent 1-0. Ça serait bien de gagner avec un plus d'écart".

  • L1. J16 - SM Caen (6e) / Lyon (3e), dimanche 3 décembre à 17 heures au stade Michel-d'Ornano.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

20 aoû 2018

Pour ce premier match de la saison à domicile, le Malherbe Normandy Kop a lui aussi effectué son retour avec un magnifique tifo lors de l'entrée des joueurs sur la pelouse de d'Ornano
Groupe pro
Après la défaite honorable au Parc des Princes en ouverture du championnat, les Caennais étaient attendus ce samedi par leur public pour la réception...
En savoir

19 aoû 2018

Après plusieurs mois d'absence la saison dernière, le Malherbe Normandy Kop était de retour hier avec un magnifique tifo à l'entrée des joueurs sur la pelouse de d'Ornano pour affronter l'OGC Nice
Groupe pro
Découvrez l'ensemble des photos de la rencontre face à l'OGC Nice pour la première de la saison hier soir à d'Ornano. Le retour du Malherbe Normandy...
En savoir
La célébration reste la même pour Yacine Bammou, l'attaquant du Stade Malherbe a réalisé son célèbre salto après l'ouverture du score avant de rejoindre le banc de touche pour fêter le but avec le reste de l'effectif
Groupe pro
Auteur du premier but du Stade Malherbe cette saison sur un penalty obtenu par Malik Tchokounté, la belle histoire de Yacine Bammou avec d’Ornano...
En savoir