Bandeau de mise en avant

SM Caen - Paris SG : l'interview d'avant-match

Il fut l'un des joueurs les plus réguliers du Stade Malherbe cette saison. Issu du centre de formation caennais, Frédéric Guilbert sait plus que quiconque l'importance de se maintenir en Ligue 1 pour le club normand. Ce dernier match contre le PSG, le duel à distance avec Toulouse pour éviter le barrage, le contexte extra-sportif…, le latéral droit du SMC est revenu sur tous ces thèmes en conférence de presse.

Avant cette 38e et dernière journée, vous vous retrouvez quasiment dans la même situation au classement que la saison dernière…

"On est en meilleure posture*. On aurait pu être sauvés depuis longtemps. On a grillé beaucoup de cartouches. On n'a pas fait le job. Contre Paris, il va falloir montrer qu'on est des hommes. C'est vrai qu'on s'est maintenus il y a un an face au PSG. Maintenant, les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas. Si le club ne restait pas en Ligue 1, je ne veux pas dire que ce serait catastrophique mais presque".

"Il va falloir mettre beaucoup d'impact et d'agressivité"

Alors que vous comptiez 35 points après la 28e journée, comment expliquez-vous que votre équipe a calé dans cette dernière ligne droite ?

"On a vécu trois mois compliqués. Alors que ça aurait dû être une bouffée d'oxygène, peut-être que la Coupe de France nous a fait mal. Honnêtement, on n'a pas les réponses. Sinon, on aurait trouvé des solutions plus tôt. Si on se retrouve dans cette situation, on ne peut s'en prendre qu'à nous. Notre métier, c'est de jouer les matches mais surtout de les gagner. On ne va pas dire qu'on n'a pas fait notre métier depuis deux mois, mais presque".

Avec quel état d'esprit le groupe aborde-t-il cette rencontre décisive contre le PSG ?

"On joue la survie d'un club, nos carrières. On doit aborder ce match avec beaucoup d'envie mais aussi de la sérénité. C'est très important. Il va falloir aussi mettre beaucoup d'impact et d'agressivité. On se rapproche de la Coupe du Monde. Beaucoup de Parisiens sont concernés. Au regard de leurs derniers résultats (deux nuls + une défaite), peut-être qu'ils ont un peu lâché. Je ne sais pas. En même temps, c'est logique et humain. Ils sont déjà champions. Ils n'ont pas envie de se blesser".

Parvenez-vous à rester hermétique à toute l'agitation qui secoue le club au niveau de sa gouvernance ?

"Déjà, on n'a pas le choix. Ce qui se déroule en coulisses, ce n'est pas trop notre souci pour le moment. Ça peut par contre le devenir après. Je ne vais pas vous mentir, on en discute un peu entre nous, les joueurs. Mais on ne doit pas s'attarder sur ça. Il faut être focalisé sur notre objectif : rester en Ligue 1. On ne doit pas s'occuper de ce qui se passe en dehors du vestiaire".

"On a envie de faire les choses par nous-mêmes"

Vous tiendrez-vous au courant de l'évolution du score du match de Toulouse (qui reçoit Guingamp), votre concurrent direct pour éviter le barrage ?

"Ça dépend comment ça se passe. La saison dernière, quand Lorient avait marqué contre Bordeaux, on avait été tenu informés. Peut-être que ça nous avait poussé. C'est toujours bien de savoir. Mais on a envie de faire les choses par nous-mêmes. Rien que pour une question de fierté. En plus, je ne crois pas en Guingamp. Je les aime bien les Bretons, mais ils n'ont plus grand-chose à jouer".

En fin de contrat, certains de vos coéquipiers joueront peut-être leur dernier match avec le Stade Malherbe. Pensez-vous que cela peut impacter la performance de l'équipe ?

"Est-ce que ces joueurs ont envie de finir sur une bonne note ? Est-ce qu'ils veulent retrouver un club ? Chacun a des objectifs personnels mais qui doivent servir à bonifier l'équipe. Mais tous les joueurs, même ceux qui sont en fin de contrat, sont concernés. Et si certains ont d'autres ambitions que celle du club, j'espère tout simplement qu'ils ne joueront pas".

*La saison dernière, le Stade Malherbe ne possédait qu'un point d'avance sur le barragiste et deux sur le premier relégable avant la dernière journée.

  • L1. J38 - SM Caen (17e) / Paris SG (1er), samedi 19 mai à 21 heures au stade Michel-d'Ornano.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

20 juin 2018

Adama Mbengue fête la victoire des Lions de la Teranga au milieu de ses coéquipiers et face au nombreux public Sénégalais
Groupe pro
Le Sénégal s'est imposé 2-1 face à la Pologne pour son entrée en lice de cette coupe du Monde 2018 en Russie. Le caennais Adama Mbengue, appelé de...
En savoir
Groupe pro
La reprise de l'entraînement, un stage d'une semaine et demi sur la presqu'île de Rhuys dans le Morbihan, les lieux et les dates des quatre matches...
En savoir

18 juin 2018

Groupe pro
Les supporters du SM Caen ont élu le but de Jessy Deminguet contre le FC Metz (1-1) plus beau but caennais de la saison 2017-2018 avec près de 70%...
En savoir