Bandeau de mise en avant

SM Caen - Toulouse : le contexte

Avec notamment le retour d'Enzo Crivelli au sein du groupe, les Caennais - à l'arrêt sur le plan comptable depuis un mois - entendent renouer avec le succès contre une formation toulousaine à la lutte également pour son maintien. Une victoire devant le public de d'Ornano qui permettrait au club normand d'assurer presque définitivement sa présence pour une cinquième saison consécutive en Ligue 1.

Cinq jours avant de défier le Paris Saint-Germain en Coupe de France à d'Ornano, l'heure n'est pas encore à la demi-finale du côté du Stade Malherbe. Bien au contraire. "Je ne veux même pas en parler", a répondu un Patrice Garande balayant d'un revers de la main une question d'un journaliste à ce sujet en conférence de presse jeudi midi. "Le match le plus important de la semaine, c'est celui de samedi contre Toulouse", martèle le patron technique du SMC. Pour les partenaires de Julien Féret, tous les regards restent braqués sur le championnat et un maintien qui tarde à être validé. Comme lors des journées précédentes, ils accompliraient un pas quasi-décisif pour le renouvellement de leur bail en Ligue 1 s'ils venaient à s'imposer.

"Le match le plus important de la semaine, c'est celui contre Toulouse"

Ses concurrents directs n'avançant pas plus vite que lui*, le club normand - malgré une série de quatre défaites consécutives (ce qui ne lui était encore jamais arrivé depuis sa remontée en 2014) - a conservé ses distances par rapport à la zone rouge avec toujours six et sept points d'avance sur le barragiste troyen et le premier relégable lillois. "Le danger dans notre situation, c'est de ne prendre pas conscience de l'urgence car elle ne nous saute pas aux yeux", met en garde le coach caennais. "Les difficultés des autres font que nous n'avons pas été encore punis, mais il est temps de réagir".

Pour renouer avec une victoire qui les fuit depuis le 4 mars et un succès aux dépens de Strasbourg (2-0), les "Bleu et Rouge" compte sur  le soutien de leur 12e homme. "Autour du club, il faut rester unis et solidaires. J'espère que samedi, toutes les personnes viendront au stade pour pousser les joueurs à gagner ce match. Même s'ils sont crispés au début et que les premières minutes ne sont pas terribles, je trouverais dommage que les joueurs soient sifflés et ne soient pas encouragés. On a besoin de nos supporters", lance comme message Patrice Garande à l'adresse du public de d'Ornano.

*Parmi les cinq plus mauvais élèves du classement, aucune équipe n'a engrangé plus de trois points lors des cinq dernières journées (trois pour Strasbourg et Metz, deux pour Toulouse, un seul pour Troyes et Lille). Les Caennais ont, eux, pris trois points (victoire aux dépens de Strasbourg) durant cette période.

►L1. J33 - SM Caen (15e) / Toulouse (17e), samedi 14 avril à 20 heures au stade Michel-d'Ornano.

  • Le groupe caennais : Rémy Vercoutre (g), Brice Samba (g) - Romain Genevois, Damien Da Silva, Alexander Djiku, Ismaël Diomandé, Vincent Bessat, Durel Avounou - Baïssama Sankoh, Jessy Deminguet, Stef Peeters, Julien Féret (cap), Jan Repas - Enzo Crivelli, Ivan Santini, Ronny Rodelin, Timo Stavitski, Christian Kouakou.
  • Le groupe toulousain (19 joueurs) : Mauro Goicoechea (g), Alban Lafont (g) - Kelvin Amian, Issa Diop, Steven Fortes, Christopher Jullien, François Moubandje, Issiaga Sylla, Steeve Yago - Alexis Blin, Jimmy Durmaz, Giannelli Imbula, Wergiton Somalia - Andy Delort, Max-Alain Gradel, Corentin Jean, Firmin Mubele, Yaya Sanogo, Ola Toivonen.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

20 juil 2018

Pour ce 13ème Trophée des Normands, Fabien Mercadal avait aligné une équipe "type" avec Romain Genevois et Alexander Djiku en défense centrale
Groupe pro
Amical - SM Caen / Havre AC: L'album-photo...
En savoir
Groupe pro
Revenus des vestiaires avec un but de retard, les Caennais ne ramèneront pas le Trophée des Normands à d'Ornano cette saison. Un tournant dans cette...
En savoir
Groupe pro
Première période globalement dominée par le Stade Malherbe malgré le seul but inscrit par les Havrais sur un penalty transformé par Alexandre Bonnet...
En savoir