Bandeau de mise en avant

Toulouse - SM Caen 2-0 : le compte rendu

Alors que Jordan Nkololo a une nouvelle fois touché du bois ; le sixième montant heurté par les Caennais lors des quatre derniers matches, le Stade Malherbe - qui a concédé l'ouverture du score deux minutes après la frappe de l'international congolais sur la transversale suite à une reprise dévissée d'Ola Toivonen rebondissant sur le malheureux Damien Da Silva - s'est incliné face au Téfécé (2-0). Un nouveau revers frustrant au regard du nombre d'occasions que se sont procurées les hommes de Patrice Garande au Stadium. Avec cette défaite, le club normand recule au huitième rang en attendant les résultats de dimanche.

Le contexte

Dans la Ville rose, le début d'un mini-marathon avec quatre matches en l'espace de 12 jours

D'ici la trêve de Noël, quatre rencontres en l'espace de 12 jours attendent les partenaires de Julien Féret. Premier rendez-vous de ce mini-marathon avec un déplacement dans la Ville rose. Une confrontation face au Téfécé que les "Bleu et Rouge" - septièmes avec 23 points avant cette 17e journée - abordaient avec le plein de confiance. Un capital confiance que la défaite concédée contre l'OL (2-1) dimanche dernier n'avait pas altéré. Bien au contraire au regard de la qualité du contenu proposé par les hommes de Patrice Garande. "Si les joueurs avaient encore besoin de se rassurer par rapport à leur niveau et par rapport à ce qu'ils sont capables de réaliser, ce match les a confortés", soulignait le coach caennais.

"Personne ne comprendrait qu'on ne fasse pas un match de la même intensité"

Mais le patron technique du SMC gardait les pieds sur terre. "Après le match de Lyon, tout le monde était content : les supporters, les partenaires... Mais quand on est entraîneur, on ne peut pas se contenter de ça. Même si la performance des joueurs était très bonne, on ne peut pas être satisfait, car on a perdu", nuançait Patrice Garande avant d'enchaîner. "Quand on sort d'une prestation comme celle qu'on a fournie contre Lyon, personne ne comprendrait qu'on ne fasse pas un match de la même intensité avec la même attitude. Notre régularité en championnat, elle va passer par cette faculté à évoluer à chaque match à un certain niveau".

Surtout qu'en face, Toulouse - malgré sa position de barragiste (18e), conséquence d'une série de six rencontres consécutives sans victoire (2N-4D) - ne se présentait pas en victime expiatoire. "Quand on regarde les éléments qui la composent, cette équipe possède des arguments offensifs dont l'un que l'on connaît très bien, Andy (Delort) puisqu'il a évolué chez nous. Elle est redoutable sur coups de pied arrêtés. Elle va aussi nous imposer un combat avec une charnière centrale (Issa Diop -  Christiopher Jullien) très athlétique", énumérait le technicien normand.

Les compositions

En 4-4-2 avec Frédéric Guilbert comme latéral gauche !

Devant composer avec la suspension d'Adama Mbengue et l'absence de Vincent Bessat (en phase de reprise), Patrice Garande - dans un schéma traditionnel en 4-4-2 - optait pour Frédéric Guilbert comme latéral gauche. Un poste loin de constituer une inconnue pour le n°21 des "Bleu et Rouge" qui l'a déjà occupé lors de sa saison en CFA avec Cherbourg ainsi qu'à l'occasion de sa première titularisation en Ligue 1, à l'époque avec Bordeaux contre Lyon. Autour d'une charnière centrale composée de Damien Da Silva et Alexander Djiku, Romain Genevois s'installait, lui, à droite de la défense.

"Jordan (Nkololo) est tout proche d'avoir le déclic. C'est un garçon doué"

Dans les couloirs offensifs, le coach caennais choisissait Jan Repas à gauche et Jordan Nkololo à droite. Un international congolais tout proche d'ouvrir son compteur but avec le SMC face à Strasbourg ou contre Lyon lors des deux précédentes sorties du Stade Malherbe. "Jordan est tout proche d'avoir le déclic. Depuis quelques semaines, il travaille mieux à l'entraînement. Il a changé son approche du foot. De match en match, c'est plus consistant. Il a épuré son jeu. C'est un garçon doué. Il a tout ce qu'il faut pour faire une carrière en Ligue 1 ", expliquait le technicien en conférence de presse jeudi midi.

Du côté du Téfécé, Pascal Dupraz - qui enregistrait les retours de suspension de Kelvin Amian et de blessure Wergiton Somalia, respectivement positionné en arrière et en milieu gauche - alignait un 4-4-1-1. Pour conduire son attaque, l'entraîneur des "Violets" comptait sur son avant-centre Andy Delort. Auteur de quatre buts pour trois passes décisives, l'ex-Caennais - soutenu par l'international suédois Ola Toivonen - était impliqué dans la moitié des réalisations inscrites par le Téfécé en championnat (14). Sur les six derniers buts toulousains en L1, l'ex-avant caennais se trouvait où était à l'origine de cinq d'entre eux (trois buts pour deux passes décisives).

Le film du match

Jordan Nkololo est maudit !

  • 2'. Après moins de 120 secondes de jeu, le Stade Malherbe place une première banderille. Alerté côté droit par une passe en profondeur de Ronny Rodelin, Jordan Nkololo centre en première intention pour Jan Repas qui bute sur Christopher Jullien au moment d'armer sa frappe.
  • 10'. Un centre de Kelvin Amian, décalé côté gauche, est repoussé par un Rémy Vercoutre autoritaire.
  • 24'. Suite à un renversement de Frédéric Guilbert de gauche à droite, Jordan Nkololo centre en retrait pour Ivan Santini. La reprise de l'international croate oblige Alban Lafont à se coucher.
  • 33'. Sur un centre de Max-Alain Gradel qui avait peut-être commis une faute au départ de l'action sur Romain Genevois, Ola Toivonen - esseulé sur la ligne des 5,50 mètres - manque complétement sa reprise. Une minute plus tard, sur une ouverture de Giannelli Imbula dans le dos de la défense caennaise, Andy Delort - gêné par la sortie de Rémy Vercoutre venu rapidement à sa rencontre - rate son geste (34').
  • 37'. Récupérant un ballon dans sa moitié de terrain, Youssef Aït Bennasser remonte le terrain avant de lancer parfaitement Ivan Santini dans la profondeur. Repiquant sur son pied gauche, l'avant-centre normand voit son tir contré in extremis par le retour de Steeve Yago.
  • 59'. Après un relai avec Ivan Santini dans le rond central, Youssef Aït Bennasser trouve Ronny Rodelin sur l'aile gauche. Le centre de l'extérieur du droit du Réunionnais est repris par Jordan Nkololo qui se trouvait au départ de l'action. Une tentative du n°17 des "Bleu et Rouge" qui heurte la transversale des cages toulousaines. Le sixième montant touché par les hommes de Patrice Garande sur les quatre derniers matches !
  • 61'. Profitant d'un jeu en triangle avec Max-Alain Gradel et Ola Toivonen, Andy Delort s'échappe sur le côté gauche. Son centre de l'extérieur est dégagé par Frédéric Guilbert - qui assurait la couverture à l'opposée - sur Ola Toivonen dont la reprise dévissée rebondie sur Damien Da Silva pour finir au fond des filets malgré la tentative de sauvetage sur sa ligne de Rémy Vercoutre ; un gardien normand pris à contre-pied par l'intervention involontaire de son défenseur central. Toulouse 1-0 SM Caen
  • 71'. D'une somptueuse parade avec une main ferme sur une frappe de Giannelli Imbula, suite à une remise de la poitrine en retrait d'Ola Toivonen, Rémy Vercoutre maintient son équipe dans le match.
  • 74'. Sur un contre toulousain, Damien Da Silva d'un tacle glissé déstabilise Max-Alain Gradel dans les 16,50 mètres. Le n°7 du Téfécé se fait justice lui-même en transformant le penalty en force. Toulouse - SM Caen 2-0
  • 81'. Sur une tête de Christian Kouakou, consécutive à un corner de Julien Féret, Alban Lafon empêche les Caennais de réduire la marque d'une magnifique horizontale.

La réaction

"C'est bien fait pour nous"

  • Patrice Garande, entraîneur du Stade Malherbe : "C'est bien fait pour nous. On a une emprise sur ce match. On sent une équipe en confiance. On se procure des situations, mais on ne les met pas. Je ne sens pas cette hargne, cette gnaque de vouloir marquer des buts. On se complaît à bien jouer. Et sur la seule erreur défensive qu'on fait sur un placement, on concède l'ouverture du score. C'était déjà un peu la même chose à Strasbourg même si on avait rapporté le match nul. On avait loupé une occasion là-bas. On en a loupé une deuxième ce soir. D'où ma frustration".

TOULOUSE - SM CAEN 2-0

Stadium. 12 163 spectateurs.

Mi-temps : 0-0.

Arbitrage de M. Sébastien Moreira.

Buts : Da Silva (csc 61'), Gradel (74').

Avertissements : Diop (13') à Toulouse ; Djiku (68'), Da Silva (88') à Caen.

  • Toulouse : Alban Lafont (g) - Steeve Yago, Issa Diop (cap), Christopher Jullien, Kelvin Amian - Max-Alain Gradel, Alexis Blin, Giannelli Imbula (Ibrahim Sangaré, 88'), Wergiton Somalia (Corentin Jean, 60') - Ola Toivonen  (Quentin Boisgard, 79') - Andy Delort. Remplaçants : Mauro Goicoechea (g) - Yannick Cahuzac, Issiaga Sylla, Yaya Sanogo. Entraîneur : Pascal Dupraz.
  • SM Caen : Rémy Vercoutre (g) - Romain Genevois (Yoël Armougom, 66'), Damien Da Silva, Alexander Djiku, Frédéric Guilbert - Jordan Nkololo, Youssef Aït Bennasser, Julien Féret (cap, Stef Peeters, 85'), Jan Repas (Christian Kouakou, 69') - Ronny Rodelin, Ivan Santini. Remplaçants : Brice Samba (g) - Baïssama Sankoh, Jonathan Delaplace, Durel Avounou. Entraîneur : Patrice Garande.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

17 sep 2018

Groupe pro
Après de bonnes prestations en ce début de saison, le Stade Malherbe s’attaquait samedi à une proie de taille : l’Olympique Lyonnais. Conscients...
En savoir
Claudio Beauvue a inscrit son deuxième but samedi face à l'Olympique Lyonnais, son ancien club
Groupe pro
Le Stade Malherbe Caen enchaîne pour le plus grand bonheur de ses supporters. Après 5 journées de Ligue 1 Conforama, les hommes de Fabien Mercadal...
En savoir
Titularisé au milieu de terrain, Saïf-Eddine Khaoui a disputé son premier match avec le Stade Malherbe Caen en Ligue 1 Conforama cette saison
Groupe pro
Découvrez le résumé vidéo du match nul obtenu face à l'Olympique Lyonnais samedi en fin de journée sur la pelouse du Stade Michel d'Ornano. Un...
En savoir