Alexis Cuirot, 4e arbitre le temps d'un match

La confrontation entre le Stade Malherbe et l'ESTAC Troyes, samedi soir, sera placée sous le signe des 16e Journées nationales de l'arbitrage. A cette occasion, Alexis Cuirot (42 ans) - l'un des directeurs de jeu licenciés au SMC - nous fait partager l'expérience qu'il a vécue lors du match Caen - Metz (J4), à d'Ornano, à la fin du mois d'août. Afin de pallier la blessure de dernière minute de l'un des quatre "hommes en noir" désignés pour cette rencontre, ce professeur d'allemand dans la Manche a endossé le costume de 4e arbitre le temps d'un soir.

Ancien joueur à Bretteville-sur-Odon, Alexis Cuirot arbitre pour le Stade Malherbe depuis trois saisons.
Ancien joueur à Bretteville-sur-Odon, Alexis Cuirot arbitre pour le Stade Malherbe depuis trois saisons.

"J'étais venu assister au match en tant que spectateur avec ma fille, mon frère et ma nièce. A 19 h 52 (pour un coup d'envoi à 20 heures), je reçois un coup de téléphone de Thierry Chonier (référent de la section arbitrage du SM Caen). L'un des quatre arbitres ne pouvant assurer sa fonction à cause d'une blessure, il me demande si je peux faire le 4e. Au départ, j'ai cru à une blague (rires). Je n'ai pas eu le temps de réfléchir. J'ai dit oui immédiatement. J'étais emballé par l'idée. Depuis que d'Ornano a été inauguré (en 1993), c'est la première fois que ce cas de figure se présente".

"J'ai été conduit au délégué qui se trouvait au bord de la pelouse. Il m'a demandé jusqu'à quel niveau j'avais arbitré. J'ai fait deux fois la touche en DH*. Ça lui convenait. Il était très satisfait que le Stade Malherbe trouve un arbitre aussi rapidement. Il m'a invité à rejoindre le vestiaire pour récupérer les affaires de l'arbitre blessé : la tenue, les deux montres dont l'une exprès pour la goal-line technology, la bombe aérosol pour les coups francs… J'ai échangé deux-trois minutes avec l'arbitre blessé qui était très déçu avant de revenir sur le terrain".

"J'ai assisté au debriefing des arbitres par Bertrand Layec"

"Il avait absolument besoin de quelqu'un dans l'hypothèse d'une nouvelle blessure de l'un des trois autres arbitres. Je serais rentré en assistant 2, celui qui se trouve à l'opposé des bancs de touche, mais ils n'ont pas eu besoin de mes services. Par contre, je n'étais pas habilité à manipuler le panneau pour les changements. C'est la déléguée adjointe qui s'en est chargé. J'ai suivi le match dans un box de cinq sièges avec le délégué juste à côté du banc des Messins. Je me trouvais à 1,50 mètre de la ligne de touche".

"La première mi-temps est passée très vite. M. (Philippe) Hinschberger (l'entraîneur du FC Metz, démis de ses fonctions dimanche dernier) a beaucoup manifesté sa désapprobation. Il nous jetait des regards pour qu'on intervienne. Bien sûr, moi, je ne pouvais pas répondre. Le délégué lui a expliqué que c'était avec lui qu'il pouvait communiquer. A la fin du match, j'ai assisté au debriefing des arbitres de Bertrand Layec (manager général du secteur professionnel de l'arbitrage). A la fin de la soirée, j'ai été dîné avec eux. Ils m'ont confié qu'ils étaient toujours très bien reçus à Caen. Ils m'ont remercié à de multiples reprises. C'était une très belle expérience".

*Cette saison, Alexis Cuirot est arbitre principal en R3 et assistant en R2.

UN EFFECTIF TRIPLÉ EN L'ESPACE DE TROIS ANS

Cette saison, la section arbitre du Stade Malherbe comprend 15 "hommes en noir" alors que trois autres sont actuellement en cours de formation. "En l'espace de trois ans, on a triplé notre effectif", se félicite Thierry Chonier qui reste, néanmoins, vigilant. "Quand tu évolues en Ligue 1, pour être en règle, il faut fournir dix arbitres minimum qui accomplissent leur quota de matches (15 par saison pour les - 23 ans, 20 pour les + de 23 ans). Mais la difficulté, c'est que tu dois en former un nouveau tous les ans. C'est une obligation pour les clubs pros".

Et en cas d'infraction, les sanctions peuvent aller de l'amende à la limitation du nombre de mutés voire à l'interdiction pour une équipe d'accéder au niveau supérieur. "Notre idée, à Malherbe, c'est de former des arbitres. Jusqu'en Régional 2, ils peuvent avoir une double licence et continuer à jouer en parallèle. Par contre, à partir de la R1 (ex-DH), ils doivent se consacrer à 100% à l'arbitrage", précise le référent de la section arbitrage du SMC.

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

14 nov 2017

Infos club
Le nouveau numéro du magazine ALLEZ CAEN est sorti dans les kiosques. Au programme : un face-à-face avec Francis De Taddeo, le directeur du...
En savoir

08 nov 2017

Infos club | Ligue 1 : SM Caen - Lyon
En savoir

07 nov 2017

Infos club
La boutique officielle du Stade Malherbe sera exceptionnellement fermée samedi 11 novembre.
En savoir