Bandeau de mise en avant

Finale championnat de France U19. Montpellier - SM Caen

18 ans après la finale de la génération Matthieu Bodmer, Ahmed Tangeoui, Anthony Isabel…, les U19 de Michel Rodriguez peuvent réaliser un exploit encore plus grand en décrochant le titre de champion de France aux dépens du MHSC. A Canet-en-Roussillon, dimanche après-midi (coup d'envoi à 16 heures), Thomas Chesnel et ses coéquipiers s'appuieront, entre autres, sur leur défense (l'une des plus performantes dans cette catégorie d'âge) pour déjouer les plans montpelliérains. Une affiche à suivre en direct et en intégralité sur notre site grâce à la diffusion sur la chaîne Dailymotion FFF TV.

La dernière marche. Au terme d'une saison qui se sera étendue sur dix mois (la reprise a eu lieu le 24 juillet), les U19 du Stade Malherbe s'apprêtent à défier leurs homologues de Montpellier pour conquérir le titre de champion de France. Une performance qui constituerait une première dans l'histoire du club normand*. Pour en arriver là, les jeunes pousses de Michel Rodriguez sont passées par différentes étapes. "Au début, on ne pensait peut-être pas vivre des émotions aussi fortes", reconnaît Thomas Chesnel dont l'équipe avait commencé par deux défaites. Difficile à imaginer aujourd'hui.

"Notre série de dix succès consécutifs a été un déclencheur"

"Notre série de dix succès consécutifs a été un déclencheur (entre les 3e et 12e journées). Plus on avançait dans ce championnat, plus on se disait que c'était possible", se souvient l'arrière central caennais qui tente de tirer le meilleur de chaque expérience, y compris des négatives. "Notre élimination en Gambardella nous a servis (0-0, 4-3 tab en 16e de finale face à Tours, le futur finaliste). Même s'il doit y en avoir à ce niveau bien entendu, on était tombés dans un match de duels. On s'était fait manger".

Une erreur que les "Bleu et Rouge" n'ont pas reproduite en demie contre l'AJA. "On a proposé du jeu. En première mi-temps surtout, on a vu qu'on était capables de se créer des situations en jouant au ballon", analyse ce fan de Sergio Ramos et Thiago Silva. Une confrontation marquée par une interruption de 25' à cause d'un violent orage que les Normands ne sont pas prêts d'oublier. "Je n'avais jamais vécu ça. C'était particulier. Après cette coupure forcée, les Auxerrois ont eu leur temps fort. Le but de Mathéo Remars (77') nous a remis la tête à l'endroit. Mais il ne fallait pas se relâcher. On devait rester solides".

Les Montpelliérains évolueront quasiment à domicile

Un domaine dans lequel la relève malherbiste excelle. Possédant la défense la plus imperméable de leur poule (seulement 23 réalisations encaissées), le gardien Marvin Golitin et ses partenaires ont une nouvelle fois préservé leur cage inviolée à Mâcon (qui recevait le dernier carré). "Ne pas prendre de but, c'est l'affaire de tout un groupe", martèle l'entraîneur Michel Rodriguez. "Notre premier défenseur, c'est notre avant-centre", ajoute Thomas Chesnel qui forme une charnière centrale particulièrement complémentaire avec Pathy Malumandsoko.

"Notre premier défenseur, c'est notre avant-centre"

"Autant offensivement, un joueur peut te sortir de l'ornière, par contre défensivement, c'est impossible de se reposer sur un garçon", lance l'éducateur caennais qui insiste beaucoup sur des détails invisibles aux yeux du grand public. "Pour éviter de faire des efforts trop violents, je répète souvent à mes offensifs qu'ils doivent être précis dans leur transition. Pour les défensifs, il suffit d'un très léger déplacement pour dissuader l'adversaire de faire une passe".

Une solidité qui ne constituera pas un luxe en finale face au MHSC. Vainqueurs de la Gambardella il y a un an avec une partie de la génération qui défiera le Stade Malherbe, les Montpelliérains auront l'avantage d'évoluer quasiment à domicile (Canet-en-Roussillon ne se trouvant qu'à 1 h 30 de trajet). "On sera sur leur terre. On peut s'attendre à voir entre 300 et 500 de leurs supporters au stade", estime Michel Rodriguez. Pas de quoi effrayer ses joueurs néanmoins à l'image de Thomas Chesnel : "Il faut appréhender ce match comme les autres. Compte tenu de l'enjeu, c'est normal qu'il y ait un peu de stress avant. Mais une fois sur le terrain, tout ça s'envolera".

*En 2000, ceux que l'on appelait encore à l'époque les 18 ans fédéraux entraînés par Laurent Lesgent s'étaient inclinés 2-0 en finale contre Lyon.

Finale championnat de France U19. Montpellier - SM Caen, dimanche 3 juin à 16 heures au stade Saint-Michel à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales).

Thomas Chesnel : "Dans ce groupe, il y a de vrais liens. On est tous potes"

Repéré par Romain Leroux (l'adjoint de Michel Rodriguez) et Matthieu Ballon, le responsable de la catégorie U17, sur un tournoi à Plougonvelin (Finistère), Thomas Chesnel (18 ans, 1,86 m pour 79 kg) boucle sa deuxième saison au Stade Malherbe après dix ans à Rennes. "La proposition sportive de Caen était bien meilleure", ne cache pas cet élève en terminale STMG qui passera son bac dans trois semaines. Et dans son nouvel environnement, cet arrière central droitier n'a connu aucune difficulté d'adaptation. "Dans ce groupe, tout le monde s'entend bien. Il y a de vrais liens. On est tous potes".

"Thomas a connu une progression linéaire cette saison. Après comme tout joueur en formation, il doit progresser sur pas mal de points. Il doit gagner en rigueur et en précision. Un défenseur central de haut niveau, c'est un joueur précis : dans son commandement, sa passe, son approche des duels par rapport au type d'attaquant adverse...", analyse Michel Rodriguez. "J'ai plutôt une bonne relance et je gagne mes duels, mais je dois encore plus communiquer pour mieux commander ma défense", consent l'intéressé.

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

03 juin 2018

©Photo MHSC
Réserve professionnelle et U19
Inhibés par l'événement jusqu'à l'ouverture du score montpelliéraine à l'heure de jeu, les U19 de Michel Rodriguez ont ensuite trouvé les ressources...
En savoir
Réserve professionnelle et U19
Qualifiés en finale du championnat de France U19 après leur succès 1-0 en demie aux dépens de l'AJ Auxerre (but de Mathéo Remars), les U19 nationaux...
En savoir

30 mai 2018

A quatre jours de leur finale, les coéquipiers de Pathy Malumandsoko ont poursuivi leur préparation sur le terrain d'entraînement des professionnels.
Réserve professionnelle et U19
A quatre jours de la finale du championnat de France où ils seront opposés à Montpellier (dimanche 3 juin à Canet-en-Roussillon, coup d'envoi à 16...
En savoir