Bandeau de mise en avant

Retour sur la qualification des Caennais pour les phases finales

Même si le meilleur reste encore à venir avec une demi-finale contre Auxerre ou Reims (dimanche 27 mai à Mâcon), les U19 nationaux du Stade Malherbe ont réalisé un parcours exceptionnel en championnat en terminant en tête de leur poule. Une performance que le club normand n'avait plus accomplie dans les catégories de jeunes depuis l'année 2000. Avant de basculer sur les play-offs, Michel Rodriguez est revenu sur les six temps forts de la saison de ses protégés. "C'est une performance collective à laquelle il faut associer tous les joueurs et l'ensemble du staff du centre de formation : Romain (Leroux, son adjoint), Davy (Dugouchet, le dirigeant), Manu (Lepresle, le préparateur physique), Eddy (Costil, l'entraîneur des gardiens) sans oublier Greg (Proment, l'entraîneur de la réserve) qui a joué le jeu toute la saison", témoigne le coach caennais. 

SSG - SM Caen 1-2 / SM Caen - Le Havre 3-2 / SM Caen - Evreux 4-3 (10-17 septembre)

"Dans le vestiaire, ça a tremblé comme jamais"

"Trois rendez-vous nous attendent en une semaine alors qu'on vient de perdre nos deux premiers matches de la saison. Du coup, cette semaine devient très importante. Comme j'étais nouveau dans le club, certains à juste titre se demandaient s'il y avait un coach cette année en U19. A Sannois, même si l'équipe n'est pas encore bien en place, on se trouve dans la nécessité de faire un résultat. On gagne 2-1, mais ce fut loin d'être simple. On ressort de cette rencontre avec des valeurs et des vertus indispensables. Derrière, on enchaîne par Le Havre. Devant de nombreux licenciés du club, les garçons répondent présents dans ce derby. Ils montrent qu'ils ont des qualités.

Contre Evreux, on fait une très bonne première heure. On mène 4-1. Notre adversaire joue à dix. Sans savoir pourquoi l'équipe devient fragile. On prend deux buts. On manque de se faire égaliser. Je vis très mal cette fin de match. Dans le vestiaire, ça a tremblé comme jamais. J'avais mis en garde le groupe : on ne pouvait pas négliger certaines vertus sous risque d'être sanctionnés. Ce jour-là, on l'a échappé belle. Dans les jours qui suivent, je fais une séance vidéo pour mettre notamment en lumière nos défaillances dans le comportement défensif. Cette semaine a servi de base pour la saison. Je passe à une étape supérieure dans mon discours. Je deviens plus précis et plus dur, car je sens un potentiel".

SM Caen - Amiens 3-0 (le 22 octobre)

"La première fois que l'on s'empare du fauteuil de leader"

"Avant de recevoir Amiens lors de la 10e journée, on reste sur sept victoires d'affilée. On en enchaîne une huitième en gagnant 3-0. Sur ce match, ce qui me plaît beaucoup, c'est que l'équipe me montre qu'elle va être difficile à manœuvrer. Même si j'en étais déjà persuadé. On est capables de jouer un football efficace. On est très solides. On peut faire très mal à notre adversaire en deux-trois passes. Mais on peut aussi coincer le ballon par séquences. On a un peu une équipe caméléon.

Des qualités qui permettent selon moi de bien figurer en championnat. Derrière ce match, on part en vacances en s'emparant pour la première fois du fauteuil de leader. Cette première place valide tous les efforts réalisés depuis le début de la préparation, le travail des garçons, mon discours… Elle permet de faire prendre conscience au groupe qu'on peut prétendre à quelque chose dans ce championnat. Bien sûr, à ce moment-là, on ne pensait pas terminer premiers".

Valenciennes - SM Caen 0-0 (le 25 novembre)

"Déjà 26 joueurs différents titulaires après 13 journées"

"On reste sur une série de dix victoires consécutives. Et le record dans le championnat U19 est à 11. Mais ce week-end-là, entre les blessures, les suspensions et les besoins de la N3, on connaît de gros problèmes d'effectifs. Il nous manque une dizaine de joueurs. Malgré ces absences, face à une équipe de Valenciennes qui va faire la deuxième partie de saison la plus aboutie de la poule, on rapporte un 0-0 de l'extérieur. On entretient notre dynamique. On a souffert, mais on peut l'emporter sur la fin.

Au-delà du résultat, tu sens un groupe. Alors qu'on dispute seulement la 13e journée, on a déjà titularisé 26 joueurs différents. Et on reste compétitifs. Ce n'est pas seulement l'histoire de 14 mecs. Les garçons répondent présents et  s'accrochent. Je suis très satisfait, car je me dis que je peux compter sur un groupe étoffé de 25-26 joueurs".

SM Caen - Orléans 2-2 (le 11 mars)

"Je fais sortir tout le monde de la douche"

"On sort de 15 jours où on a été gagner à Lens pour reprendre la première place, mais on s'est fait éliminer par Tours en 16e de finale de la Gambardella (le futur finaliste ; 0-0, 4-3 tab). Contre Orléans, on concède le nul après avoir été menés deux fois au score. Pourtant, on fait plutôt un très bon match. Mais comme depuis quelques semaines, il nous manque ce petit plus, ce supplément d'âme. Je suis fâché parce qu'on ne concède que deux tirs cadrés. Et à l'arrivée, on ne prend pas les points par suffisance et négligence. On n'a pas le droit.

Après le match, je suis très dur avec les joueurs. Deux minutes après avoir quitté le vestiaire, je les convoque de nouveau tous. Je fais sortir tout le monde de la douche. J'explique aux garçons que si je suis dans cet état, c'est parce que je suis persuadé qu'on va finir premiers, qu'il ne faut pas laisser passer notre chance. S'il n'y avait rien eu à espérer, je l'aurais certainement pris autrement".

Amiens - SM Caen 0-2 (le 25 mars)

"Persuadé que si on faisait un résultat à Amiens, on serait capables d'enchaîner"

"Face à une bonne équipe d'Amiens qui réalise un bon championnat (6e) et sur un terrain plutôt moyen, il nous faut des guerriers. On livre un match solide. Les joueurs prennent leurs responsabilités. Ils ont conscience que c'est possible. Depuis le début de l'année 2018, j'avais toujours dit à mon staff qu'on ferait le point après Amiens. J'étais persuadé que si on faisait un résultat là-bas, on serait capables d'enchaîner. Depuis, on vient d'aligner cinq victoires consécutives sans prendre de but.

Jusqu'ici, on ne parlait pas de play-offs. Sauf qu'à partir de ce moment-là, ça revient de plus en plus dans mon discours. On a une opportunité à saisir. Et on ne sait pas quand elle va se représenter. Il faut tout mettre en œuvre pour y arriver. Il faut jouer le coup à fond. Dans cette période, tout se goupille bien. On bénéficie des excellents résultats de la réserve et des 17 ans ; ce qui nous permet d'avoir pratiquement toutes les cartes en main".

SM Caen - Valenciennes 1-0 (le 13 mai)

"L'enjeu collectif est passé avant les intérêts individuels"

"La réception de Valenciennes a été très compliquée à appréhender. Tout d'abord parce qu'il a fallu attendre 15 jours avant de le disputer (le championnat marquait une trêve d'un week-end). Pendant ce temps-là, tout le monde autour de nous se projetait sur les play-offs comme s'ils étaient acquis. C'est normal. C'est parce que les gens croyaient en nous. Après, je ne m'attendais pas à ce que Valenciennes nous fasse de cadeaux. Personne ne nous en a fait depuis le début de la saison.

C'est un match qu'on a maîtrisé. On a obtenu cette victoire parce qu'on a été solides. On était tous tournés vers un objectif en commun. L'enjeu collectif est passé avant les intérêts individuels. J'ai senti tout un groupe investi".

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

22 oct 2018

Pierrick Mouniama et Jason Bahamboula ont participé à la victoire (2-4) avec les U19 Nationaux sur le terrain du RC Lens hier après-midi
Réserve professionnelle et U19
Début de saison historique pour les U19 Nationaux Après plus de deux mois de compétition, c'est un sans faute pour les U19 du Stade Malherbe Caen,...
En savoir
Avec l'équipe réserve pour cette rencontre, Adama Mbengue a pu retrouver du rythme, il a disputé les 90 minutes de la rencontre
Réserve professionnelle et U19
Le podium se rapproche "C'est un match maîtrisé, une victoire logique et avec la manière", le constat est clair et net de la part de Fabrice...
En savoir

15 oct 2018

La concentration des jeunes caennais avant d'affronter l'USM Saran hier après-midi sur l'annexe 1 de Venoix
Réserve professionnelle et U19
Un dernier effort avant la trêve Les week-end se suivent et se ressemblent (presque) pour les U19 Nationaux du Stade Malherbe Caen qui viennent d'...
En savoir