Bandeau de mise en avant

Supporter du Stade Malherbe à Nice, entretien avec JB Marie

C'est un nouveau rendez-vous cette saison à retrouver avant les matchs à domicile, une rencontre avec un supporter du Stade Malherbe. Cette semaine, découvrez Jean-Baptiste Marie, originaire de Caen et supporter du SMC, il commente depuis plusieurs saisons les matchs de l'OGC Nice pour France Bleu Azur. Présent samedi pour la réception des joueurs de Patrick Viera à d'Ornano, "JB" pourra difficilement exprimer sa joie à la radio en cas de but du Stade Malherbe.

Jean-Baptiste Marie retrouvera d'Ornano samedi un soir, un stade qu'il connaît très bien puisqu'il a commenté les matchs du Stade Malherbe pendant 2 ans pour France Bleu Normandie (© OGC Nice)
Jean-Baptiste Marie retrouvera d'Ornano samedi un soir, un stade qu'il connaît très bien puisqu'il a commenté les matchs du Stade Malherbe pendant 2 ans pour France Bleu Normandie (© OGC Nice)

Peux-tu te présenter ?

"Je m’appelle Jean-Baptiste Marie, journaliste de 29 ans né à Caen. Je suis l’OGC Nice pour France Bleu Azur depuis la saison 2014/2015. Avant de rejoindre le sud de la France, j’ai eu le plaisir de commenter les matchs de Malherbe sur France Bleu (Basse) Normandie pendant plus de deux ans, entre 2009 et 2012. Aujourd’hui passé côté niçois, je reste supporter de Malherbe et suis les résultats avec assiduité."

Depuis quand supportes-tu le Stade Malherbe ?

"Je supporte Caen depuis mon enfance. Ma première fois au stade remonte à l’âge de 10 ans. A l’époque, nous allions voir les matchs en famille car tous étaient passionnés par le football. Dans sa jeunesse, il arrivait même parfois à ma mère de taper la balle avec son voisin d'époque Fabrice Divert, qui sera le premier Malherbiste sélectionné en équipe de France. J’ai donc baigné tout petit dans le football et le Stade Malherbe Caen, fier de me rendre au stade avec mon bonnet et mon écharpe aux couleurs du club."

D’après toi, quels sont les points communs et les différences entre le SM Caen et l’OGC Nice ?

"Le Stade malherbe et l'ogc nice sont deux clubs très familiaux"

"Il y a un point commun majeur, ce sont deux clubs familiaux. Je retrouve ce que j’avais connu à Caen, cette proximité des joueurs avec le public et avec nous, les journalistes. D’un point de vue professionnel, c’est assez simple de travailler avec les deux clubs. La différence majeure entre Caen et Nice aujourd’hui, elle est essentiellement dans le projet. Caen redémarre un nouveau cycle, alors que le projet de Nice a plutôt bien avancé depuis que le Président Rivère en a pris les rênes en 2011.  Je souhaite à Malherbe de réussir aussi bien que les Niçois."

Un souvenir particulier d’un match Caen-Nice ?

"Le premier déplacement de Nice à Caen que j’ai commenté en 2014. Les azuréens l’avaient emporté 3 – 1, et je me souviens que c’était la première fois de ma vie que je me réjouissais de la défaite de Malherbe. J’ai un autre souvenir, plus heureux pour les Caennais. Le 6 novembre 2016, le stade Malherbe avait battu les aiglons 1 – 0 à d’Ornano, la seule défaite des azuréens sur toute la phase aller."

Plusieurs joueurs viennent de rejoindre le club. Lequel as-tu hâte de voir sous les couleurs Bleu et rouge ?

"La nostalgie me pousse à répondre Fayçal Fajr. Je me souviens de ses bonnes prestations il y a quelques années, il était très bon dans les dernières passes. Et plus récemment, pendant son passage en Espagne, il a confirmé qu’il était un joueur avec beaucoup d’influence sur le jeu. Il peut apporter beaucoup à l’équipe. Quant à Prince Oniangué, j’ai trouvé qu’il avait montré de belles choses face à Paris dimanche dernier."

Un pronostic pour la saison ?

"Avec tous les changements opérés à l'intersaison, on s'attend malheureusement à ce que Malherbe lutte pour le maintien. Je souhaite qu'ils y parviennent le plus tôt possible pour éviter de devoir attendre la dernière journée du championnat comme c'était le cas lors des deux saisons précédentes."

Un pronostic pour le match ?

"Avant tout, j’espère vivre une belle soirée de football avec des buts. Mais au risque de me fâcher avec mes amis Caennais, je souhaite quand même une victoire niçoise, car de par mon travail je suis désormais Niçois à 400 %. Je pense donc que Nice va l’emporter 2 – 1, mais si Malherbe accroche le nul ou remporte le match, je serai très content aussi. En revanche je ne pourrai pas exprimer ma joie à la radio."

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

21 sep 2018

Forfait pour cette rencontre face à l'AS Saint-Etienne, Enzo Crivelli pourrait retrouver le groupe du Stade Malherbe dès mercredi face au Montpellier HSC
Groupe pro
Alors que Baïssama Sankoh et Alexander Djiku purgeront leur premier match de suspension demain sur le terrain de l'AS Saint-Etienne, Fabien Mercadal...
En savoir
La joie de Ronny Rodelin et des caennais après la victoire sur le terrain de l'AS Saint-Etienne en 2015/2016
Groupe pro
2/3 - Sur les trois dernières saisons en Ligue 1 Conforama, le Stade Malherbe s'est imposé à deux reprises sur la pelouse de Geoffroy-Guichard....
En savoir

20 sep 2018

Groupe pro
Rendez-vous samedi après-midi pour une séance de dédicaces sur le village des sports de la Foire Internationale de Caen. Alors qu'une partie du...
En savoir