Baïssama Sankoh veut se fixer en sentinelle

Alors qu'aucun joueur n'est parvenu à s'imposer sur le long terme la saison dernière en position de sentinelle devant la défense, le Stade Malherbe a peut-être trouvé une solution à cette carence en enrôlant Baïssama Sankoh durant ce mercato. Loué pour sa polyvalence dans son ancien club à Guingamp, le néo-Caennais entend désormais se stabiliser à ce poste où il exprime - selon lui - le mieux ses qualités.

Sous le maillot "Bleu et Rouge", Baïssama Sankoh portera le n°5. "C'est celui que j'avais à Brest où j'ai réalisé une saison pleine. Alors, je me suis dit pourquoi pas", lance un brin superstitieux le néo-Caennais.
Sous le maillot "Bleu et Rouge", Baïssama Sankoh portera le n°5. "C'est celui que j'avais à Brest où j'ai réalisé une saison pleine. Alors, je me suis dit pourquoi pas", lance un brin superstitieux le néo-Caennais.

Arrivé il y a une semaine à Arzon (Morbihan) où il a retrouvé ses nouveaux coéquipiers en stage, Baïssama Sankoh n'a pas débarqué dans un univers totalement inconnu. "Je connaissais déjà quelques joueurs comme Hervé (Bazile) et Chaker (Alhadhur)", révèle le futur n°5 du SMC. "Bien qu'il soit un peu plus âgé que moi (27 contre 25 ans), avec Hervé, on a fréquenté en même temps le centre de formation de Guingamp. Chaker, lui, est un ami que j'ai rencontré en dehors du foot".

"c'est le premier grand changement dans ma carrière"

L'international guinéen a également sympathisé avec une autre recrue du Stade Malherbe : le gardien Brice Samba. En compagnie du directeur sportif Alain Cavéglia, les deux hommes ont effectué ensemble la route séparant la Normandie de la presqu'île de Rhuys. "On a bien accroché. En plus, on partage la même chambre", confie Baïssama Sankoh dont l'intégration s'est parfaitement déroulée. "Franchement, tous les gars sont très cools. Mes premiers jours se sont très bien passés".

Pourtant, à l'exception d'un prêt à Brest en Ligue 2 (en 2015-2016), c'est la première fois que l'intéressé quitte l'En Avant ; son club formateur qu'il a rejoint à l'âge de 16 ans en provenance de la région parisienne. "C'est vrai que c'est le premier grand changement dans ma carrière. Maintenant, je m'y étais préparé. Je me doutais que je n'allais pas réaliser toute ma carrière à Guingamp". Un départ que le natif de Nogent-sur-Marne a souhaité pour franchir un palier.

Une première impression très prometteuse contre Avranches

Alors qu'il est capable d'évoluer en charnière centrale, en milieu défensif ainsi qu'en latéral droit, sa polyvalence l'a paradoxalement desservi. "Parfois, on dit que c'est un avantage, à d'autres moments, que c'est un inconvénient. Pour ma part, ça a peut-être été un inconvénient", reconnaît Baïssama Sankoh. Plus souvent premier remplaçant que titulaire, l'ex-Guingampais n'a jamais réussi à s'installer dans la durée dans le onze de départ breton.

"J'ai besoin de faire une saison pleine en Ligue 1"

"Ce n'est pas que je n'acceptais plus ce statut, mais je pense avoir les qualités pour m'imposer. Jusqu'à présent, on ne m'a pas forcément donné ma chance. Je suis parti sans regret. Les dirigeants ont compris mon choix", lâche le néo-Caennais. "J'ai besoin de faire une saison pleine en Ligue 1". Pour atteindre cet objectif, Baïssama Sankoh aspire à se fixer à un poste : celui de sentinelle devant la défense sans - pour autant - revendiquer quoi que ce soit.

"Je jouerai là où le coach me le demandera, mais je pense que c'est en sentinelle que je suis le meilleur. Etre dans cette position, ressortir les ballons, effectuer la première relance, ça correspond à mes qualités", détaille-t-il. Les premières impressions lors des 45' disputées contre Avranches lors du match de préparation, samedi, au Parc des Sports de Sarzeau, sont en tout cas très prometteuses.

L'avis de Patrice Garande

"En sentinelle, Baïssama peut être une option très intéressante"

"Depuis qu'il est arrivé, Baïssama est très appliqué. Contre Avranches, il a fait le match que j'attendais de lui. Sûr et en dehors du terrain, il démontre une attitude très positive. Maintenant, il faut qu'il trouve ses repères. Il n'a pas fait non plus beaucoup de matches en Ligue 1. Mais il a cette faculté d'être très intelligent dans son placement. Dans ce rôle (de sentinelle), c'est important. Dans cette position, ça peut être une option très intéressante".

 

Partager cet article sur :

À lire également

20 juil 2017

Sorti en début de seconde période à cause d'une douleur au niveau des adducteurs, Romain Genevois - qui remporte, ici, son duel aérien - a effectué un footing de décrassage ce jeudi matin.
Groupe pro
SM Caen - Lorient 2-1
En savoir
Le Stade Malherbe de Julien Féret retrouvera le Stade Rennais de Yoann Gourcuff samedi 22 juillet au stade Pierre-Compte à Vire.
Groupe pro
Pour son quatrième match de préparation, le Stade Malherbe affrontera la Stade Rennais, samedi 22 juillet au stade Pierre-Compte à Vire. Coup d'envoi...
En savoir
Aligné en charnière centrale en première période à côté de Romain Genevois, Alexander Djiku - arrivé en provenance de Bastia la semaine dernière - a connu son baptême du feu sous le maillot caennais.
Groupe pro
Les deux buts caennais de Ronny Rodelin et Christian Kouakou, les parades de Brice Samba en seconde période, les premiers pas d'Alexander Djiku sous...
En savoir