Actualité Groupe pro

Alexis Thébaux, ce solitaire fan de la gagne !
mercredi 03 mars 2010 16:05

Photo Portrait ThébauxAlors qu'il fêtera son 25e anniversaire le 19 mars prochain, le gardien de but natif des Sables-d'Olonne a disputé l'intégralité des 26 matches du Stade Malherbe Caen en Ligue 2 cette saison. Compétiteur acharné, Alexis Thébaux (ici entre Pablo Barzola et Thomas Heurtaux) s'est longuement confié. Portrait.

 

SON PARCOURS : "J'ai commencé attaquant"

"Plus jeune, j'avais la chance d'être plus grand que tous les autres. Quand j'ai commencé le foot à Olonne-sur-mer (Vendée), mon coach me faisait donc jouer devant car je marquais pas mal de buts. Et puis, un jour, j'en ai eu marre. Attaquant, ça ne me plaisait pas. J'avais 8 ans et j'ai demandé à jouer gardien. Depuis, je ne suis plus sorti de la cage..."

 

SON POSTE : "J'aime la solitude"

"Faut pas se mentir : tous les gardiens de but ont l'esprit fou-fou... Dans la vie, je suis quelqu'un qui apprécie les moments de solitude, d'indépendance. C'est pour ça que ce poste me plaît tant. Je suis un solitaire. Et puis, j'aime les responsabilités, j'aime l'idée que je n'ai pas le droit à l'erreur. ça me stimule, ça me transcende."

 

SON TEMPERAMENT : "Je suis très mauvais perdant"

"Je déteste perdre, je hais la défaite. ça, je l'ai en moi depuis que je suis tout petit. C'est l'un des traits principaux de mon caractère. Le pire, c'est que ça me suit aussi dans la vie... Entre potes, quand on joue à la console, quand on fait un jeu de société, c'est affreux... Si je perds, je jette la manette. Dans ma tête, faut toujours qu'il y ait un adversaire, faut toujours que je gagne. Je suis très mauvais perdant. Mais bon, je pense que c'est une force dans mon métier."

 

SES MODELES : "Je me suis inspiré de Coupet"

"Le premier qui me vient, c'est Grégory Coupet. Il m'a marqué, je m'en suis inspiré. Mon gardien idéal ? Il aurait l'explosivité de Coupet, les sorties aériennes de Barthez, le jeu au pied et les réflexes de Buffon et Casillas. Et puis, peut-être, l'efficacité dans les face-à-face de Sébastien Frey... Avec tout ça, je pense que ça peut donner un gardien plutôt pas mal..."

 

SA FAMILLE : "J'ai eu peur après la tempête"

"Une grande partie de ma famille vit en Vendée. Alors, j'ai eu un peu peur après la tempête qui a sévi le week-end dernier. Heureusement, j'ai pu rapidement avoir des nouvelles par téléphone. ça m'a rassuré ! Ce qui s'est produit là-bas, c'est hallucinant. Aux Sables-d'Olonne, là où vit ma famille, il n'y a eu que des dégâts matériels, des panneaux arrachés, des routes fendues..."

Par Tony Perrette Dernière modification 03/03/2010 16:05
1 2 3 4
Fil Info