Actualité Club

SM Caen - Stade rennais : Petit affrontement entre amis
vendredi 29 août 2014 19:50

Pour la seconde délocalisation au MMArena, les Malherbistes chercheront à bonifier leur parcours à l’extérieur contre des Bretons, auteurs d’un début de championnat encourageant. Une rencontre marquée par les retrouvailles de Julien Féret et de Philippe Montanier avec leurs clubs de coeur.

Vignette Nangis Rennes 

Performants sur les ailes grâce notamment à des exploits individuels de Florian Raspentino et Lenny Nangis, les Caennais aspirent à trouver des solutions collectives en développant leur jeu de passe.

Les passerelles entre les deux Stades sont nombreuses. Du côté caennais, le capitaine Féret retrouvera bien entendu son club formateur où il a passé six ans avant de partir sur une fausse note lors du dernier mercato. Sans oublier Damien Perquis. La doublure de Rémy Vercoutre ayant réalisé une partie de ses classes en Ille-et-Vilaine.

Chez les Bretons, si Benoît Costil, “un gamin de Malherbe”, comme il se définit lui-même regrette de ne pas fouler la pelouse de Michel-d’Ornano, Philippe Montanier, le coach rennais, reverra avec plaisir l’équipe de ses débuts professionnels(1). “C’est toujours particulier. Je connais encore beaucoup de monde, notamment le docteur qui était mon médecin de famille. Patrice Garande est aussi une personne que j’apprécie”.

La grande lessive du Stade rennais

Pour autant, à l’heure de pénétrer sur la pelouse mancelle, les sentiments seront laissés aux vestiaires. Avec respectivement six et quatre unités à leur compteur, Normands comme Bretons, en cas de succès, possèdent l’occasion de passer la première trêve internationale au chaud. "Le contenu des trois premiers matches nous a apportés de la confiance et de la sérénité", avance Patrice Garande. "Pour continuer à avancer et à prendre des points", les hommes du président Jean-François Fortin vont se tester contre une formation qu'ils ont déjà croisée pendant leur préparation. A la clé, une victoire 2-0 avec des buts de Fodé Koïta et Yrondu Musavu-King.

Un scénario pour lequel les "bleu et rouge" signeraient des deux mains. Toutefois, pas certain qu'ils reconnaissent l'adversaire aperçu en juillet. Avec dix arrivées, la dernière en date cette semaine avec la signature Fallou Diagne, pour 14 départs, le Stade rennais a procédé à une grande lessive au sein de son effectif. Mais contrairement aux exercices précédents, la mayonnaise semble prendre plus vite que prévu.

Le duel Da Silva - Toivonen : une des clés du match

"Je m'attends à un match entre deux équipes joueuses. Ça correspond aux principes de Philippe", témoigne Patrice Garande qui a observé attentivement les "rouge et noir" lors de leur démonstration contre Evian (6-2). "Ils m'ont fait une grosse impression avec un Toivonen en attaque qui constitue la clé du système. A son niveau, c'est un extraterrestre. En appui, il ne perd jamais un ballon et se trouve toujours dans la surface". Une menace dont s'occupera plus particulièrement Damien Da Silva, la révélation en défense centrale. "Affronter un grand joueur comme ça, ce n'est que du plaisir. C'est comme ça qu'on progresse", lâche l'intéressé sans la moindre pointe d'appréhension.

Si pour obtenir un résultat, les Malherbistes devront conserver leur solidité, "en agressant le porteur du ballon et en défendant en avançant", dixit le technicien normand, ils devront aussi porter le danger dans la surface de réparation adverse. "En positionnant notre bloc plus haut à Reims, nous avons trouvé un équilibre. Il faut se situer dans la continuité en proposant une animation offensive supérieure à travers un jeu". Une recette appliquée avec succès en Champagne que les Malherbistes espèrent exporter dans la Sarthe contre un challenger d'un autre calibre.

(1)Le gardien a passé neuf saisons dans les cages caennaises (1987-1990 et 1991-1994) dont l’aventure européenne en septembre 1992.

• L1. 4e journée. SM Caen - Stade rennais, samedi 30 août à 20 heures au MMArena au Mans.

Arbitrage de M. Alexandre Castro.

- Le groupe caennais : Rémy Vercoutre (g), Damien Perquis (g) - Jean Calvé, Dennis Appiah, Alexandre Raineau, Jean-Jacques Pierre, Damien Da Silva, Yrondu Musavu-King - Jordan Adéoti, José Saez, Nicolas Seube, Thomas Lemar, N’Golo Kanté, Julien Féret (cap) - Lenny Nangis, Florian Raspentino, Fodé Koïta, Hervé Bazile.

- Le groupe rennais : Benoît Costil (g), Olivier Sorin (g) - Romain Danzé (cap), Steven Moreira, Cheik M’Bengue, Edson Mexer, Sylvain Armand, Fallou Diagne - Sanjin Prcic, Gelson Fernandes, Vincent Pajot, Abdoulaye Doucouré, Anders Konradsen - Pedro Henrique, Paul-Georges Ntep, Ola Toivonen, Kamil Grosicki, Philip Hosiner.

Par Matthieu Gonet Dernière modification 30/08/2014 08:35
1 2 3 4
Fil Info