Bandeau de mise en avant

Retour sur le baptême du feu en Ligue 1 de Jessy Deminguet

Il n'avait jusqu'à présent pas disputé la moindre minute en championnat. Déjà rentré dans les arrêts du jeu du 1/16e de finale de la Coupe de la Ligue à Lorient, Jessy Deminguet (19 ans) - titulaire dans le 3-5-2 de Patrice Garande dimanche après-midi - a connu son baptême du feu en Ligue 1 face à l'OM. Et quel baptême du feu : au Vélodrome, devant près de 50 000 spectateurs, avec son club formateur ! "Sachant que je suis Normand, c'est une grande fierté de jouer avec l'équipe première", avait confié ce jeune milieu relayeur il y a quelques semaines.

Qu'avez-vous ressenti au moment de pénétrer sur la pelouse ?

"C'est un immense plaisir de débuter dans un grand stade comme le Vélodrome. Quand on voit l'ambiance. On ne s'entend pas sur le terrain. Mes débuts au Vélodrome resteront gravés. J'ai été un peu impressionné au début, même si j'ai essayé de ne pas penser à l'adversaire ni aux joueurs qu'il y avait en face. Je me suis dit : "Concentre-toi, joue ton football". Quand j'étais plus jeune, je supportais un peu l'OM, mais mon équipe, c'est le SM Caen. Je viens de la région(1). Ça n'a rien à voir".

"J'espère décrocher mon premier contrat pro avec le Stade Malherbe"

Quand avez-vous su que vous seriez présent dans le onze de départ ?

"Assez tôt, le jeudi ou le vendredi précédent le match. Le coach m'en a parlé et on a aussi fait une mise en place. Ça m'a laissé le temps de me préparer, même si c'est vrai que c'est assez brutal. Je n'avais jamais joué en Ligue 1 et là, je reste une heure sur le terrain. Un contrat pro ? J'espère que je vais décrocher mon premier avec le Stade Malherbe".

Comment jugez-vous votre prestation ?

"Je vais retenir que j'ai coûté un but(2). Je fais une erreur. Je veux contrôler dans la surface alors que je dois dégager du droit. Ça va me servir pour la suite. Sur mes premiers ballons, j'ai voulu montrer que, même si j'étais jeune, je pouvais répondre dans les duels. Après, j'ai manqué un peu de rythme. Ça allait très vite. J'étais un peu fatigué en seconde mi-temps. A moi de continuer à travailler à l'entraînement".

(1)Originaire de Lisieux où il a tapé dans ses premiers ballons, Jessy Deminguet a été repéré à l'âge de 11 ans par Frank Dechaume, éducateur au club normand pendant plus de 20 ans avant de rejoindre La MOS cet été.

(2)Son contrôle manqué suite à un corner marseillais a profité à Morgan Sanson qui a marqué le troisième but de l'OM d'une frappe sèche au premier poteau.

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

20 juil 2018

Timo Stavitski qui porte le numéro 7 et ses coéquipiers peuvent encore espérer se qualifier en cas de large victoire face au Portugal dimanche © Fédération Finlandaise de Football
Groupe pro
Alors qu'ils tenaient leur première victoire dans la compétition à la 89ème minute (2-1), la Finlande de Timo Stavitski s'est finalement inclinée (2-...
En savoir
Groupe pro
Compétition annuelle créée en 2006 (et déjà légendaire), ce trophée des Normands opposera pour la treizième fois le Stade Malherbe Caen et son rival...
En savoir

18 juil 2018

Groupe pro
Sous contrat jusqu'en 2020 avec le Stade Malherbe, Durel Avounou a été prêté une saison sans option d'achat à l'US Orléans ; l'équipe du Loiret qui...
En savoir