"Être dans les trois premiers à la fin des matchs allers"

Après sept semaines de préparation, les féminines du Stade Malherbe Caen effectueront leurs débuts dimanche après-midi face à l'OC Briouze. Anaïs Bounouar qui débute sa troisième saison à la tête de l'équipe féminine fait le point avant une saison qui s'annonce déjà passionnante.

Anaïs Bounouar et les joueuses du Stade Malherbe Caen débutent leur saison en Régiona 1 dimanche après-midi
Anaïs Bounouar et les joueuses du Stade Malherbe Caen débutent leur saison en Régiona 1 dimanche après-midi

Quel bilan tires-tu de ta préparation avant ce premier match officiel ?

« On sort de sept semaines de préparation et le bilan général est plutôt positif. Déjà dans notre organisation ça fonctionne très bien avec l’arrivée de Thomas Pouliquen chez les seniors qui était avec les U18 depuis deux saisons. Les filles n’avaient pas joué depuis an un donc nous n’avons pas insisté sur l’aspect athlétique. On fait très attention à elle même s’il n’y a pas beaucoup de bobo, on essaie de les décharger au maximum. On a mis l’accent sur l’aspect tactique et technique, on a pris le partie de faire plus de séance en les chargeant un peu moins. Puis on met en place un nouveau projet de jeu, avec le COVID on a pris le temps de réfléchir là-dessus, elles prennent petit à petit leurs marques. On a fait 5 victoires en autant de matchs et les contenus sont assez satisfaisants, ce n’est pas parfait mais nous avons des convictions dans le jeu. »

Tu continues de travailler avec un groupe qui a peu changé…

« Oui c’est un groupe qui se connaît très bien avec de plus en plus d’expérience et les jeunes nous apportent un vent de fraîcheur aussi. Par exemple sur le dernier mach amical face au FC Nantes, je n’avais les trois joueuses les plus anciennes donc on était sur une moyenne d’âge de vingt ans et c’est le projet du club. Je suis très satisfaite des jeunes mais je n’oublie pas qu’il y a des filles qui sont là depuis le début et je compte beaucoup sur elles pour la suite de la saison. Je demande aux jeunes d’être patientes, qu’elles continuent de travailler et qu’elles répondent présentes quand on fait appel à elles. »

Qu’est-ce que tu attends de ce premier match face à Briouze ?

« J’attends la même chose que j’ai vu sur les matchs de préparation avec beaucoup d’exigence et de travail sur l’aspect collectif. Qu’elles se concentrent sur le contenu et les moyens à mettre en place pour aller gagner le match. Aujourd’hui il y a qu’une chose qui fera qu’on sera une belle équipe, c’est de gagner les matchs. Ça fait longtemps que l’on n’a pas eu de compétition et c’est très important pour moi, les émotions ne sont pas les mêmes. Si tout se passe bien, on va jouer plus de matchs en une saison que sur les 24 derniers mois. C’est important pour les joueuses et pour le club. Il y a un vente de fraîcheur après le COVID et nous sommes novices à ce niveau, on y va sans stress et prétentions particulières.

Est-ce que tu arrives à situer ton équipe à ce niveau avant le début de saison ?

« Pas spécialement mais je suis convaincue que tout le monde va faire son meilleur match de la saison face à nous. Toutes les meilleures joueuses seront présentes contre nous, sans prétention aucune, je pense que les dates sont cochées dans les calendriers. Mais on se prépare à ça, l’objectif est de remporter le maximum de match pour prétendre aux barrages d’accession à la deuxième division. Nous n’avons aucune certitude, on saute un peu de nulle part mais on y va avec beaucoup d’envie. »

De l’inconnu et des ambitions, pouvez-vous déjà vous fixer des objectifs ?

« Depuis que je suis arrivée au club, je souhaite gagner toutes les rencontres que l’on dispute. On travaille beaucoup et dans de bonnes conditions, la moindre des choses c’est d’essayer de gagner chaque match. À la fin des matchs allers, j’aimerai que l’on soit dans les trois premières places pour se donner l’opportunité d’être en course pour les barrages d’accession. Pour nous c’est encore tellement loin, il y a trois mois on ne savait pas si on allait rejouer au football. Je pense que l’on en saura plus à la fin des matchs allers. »

On sait que la coupe à une saveur particulière, vous avez aussi dans ambitions dans ces compétitions ?

« Les coupes sont des compétitions qui m’animent beaucoup, je ne fais pas partie des coachs qui disent « la coupe c’est pour vous », limite j’aimerai qu’elles jouent ces compétitions pour moi. On doit jouer la Coupe de France pour la gagner même si bien entendu il y a beaucoup d’équipes meilleures que nous. Tant que personne nous bat dans cette compétition, on ira le plus loin possible, on ne doit pas se fixer de limites. La Coupe de Normandie me tient aussi à cœur, je veux montrer que nous pouvons être le meilleur club de la région. On aura beaucoup de concurrence avec beaucoup de matchs à jouer aussi mais on mettre les meilleures joueuses sur le terrain pour s’imposer. »

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

17 sep 2021

Les féminines du Stade Malherbe Caen tenteront d'accéder au 3e tour de la Coupe de France dimanche après-midi
Féminines
Le programme du 18 & 19 septembre U11 - Journée d'évaluation à Soliers samedi à 9h30 U13 - Tournoi de rentrée à Courseulles / Mer samedi...
En savoir

14 sep 2021

Juliette Arthur était titulaire dimanche après-midi avec les seniors du Stade Malherbe face à l'OC Briouze
Féminines
Âgé de seulement 16 ans et titulaire sous les ordres d'Anaïs Bounouar, Juliette Arthur est appelée pour un rassemblement avec l'Équipe de France U17...
En savoir

13 sep 2021

Romane Philippe s'est illustrée hier après-midi avec un but et trois passes décisives face à Briouze
Féminines
Auteures d'une première période quasi-parfaite, les joueuses d'Anaïs Bounouar ont débuté leur saison par un succès face à l'OC Briouze (6-1) hier...
En savoir