« Tout faire pour accéder au niveau national »

Dix jours après son arrivée, Théodore Genoux va découvrir la R1 féminine avec le premier match du Stade Malherbe Caen sur la pelouse de Thiberville. L’occasion pour faire le point avec le nouveau coach des « rouge et bleu » avant ce début de saison.
Théodore Genoux et les féminines du Stade Malherbe Caen débuteront leur saison dimanche sur la pelouse de Thiberville
Théodore Genoux et les féminines du Stade Malherbe Caen débuteront leur saison dimanche sur la pelouse de Thiberville

Théodore, comment s’est passée cette première semaine de travail pour toi ?

« J’ai été très bien accueilli, j’ai pu vite m’apercevoir que le club était bien structuré et c’est ce que je recherchais. J’ai un groupe de joueuses avec une bonne base technique, au-dessus du niveau R1 selon moi. Il y a des filles qui ont évolué en première et deuxième division et des jeunes très intéressantes. J’ai pu rapidement me faire une idée sur l’effectif que je vais avoir à disposition, on a juste un petit manque sur le poste de gardienne. Je suis globalement content du groupe que j’ai. »

Ça répond donc à tes attentes ?

« J’avais déjà entendu parlé du club, sans voir de matchs, c’est une équipe qui était déjà bien médiatisée. Je savais qu’il y avait une bonne équipe et que le projet était intéressant. Je ne suis pas surpris si ce n’est dans le bon sens du terme. »

On a l’impression que tu n’a pas hésité une seconde à venir ici…

« Absolument, je pars du principe qu’il faut faire des choix judicieux. Je préfère être ici plutôt que dans un club de première ou deuxième division moins bien structuré. Aujourd’hui je suis un peu plus réfléchi dans mes choix et je me projette sur le long terme. » 

Comment le groupe se sent à l’approche de la reprise du championnat ?

« Tout le monde se sent très bien, ça travaille très bien, on a envie de retrouver la compétition. Il va falloir un peu de patience aussi, je veux mettre en place certaines choses sur le projet de jeu et ça ne peut pas être mis en place sur une seule semaine. Je pense tout de même que l’on va être compétitif d’entrée, on a pu le voir face à Nantes en amical. Il y a beaucoup de signaux positifs même si tout n’est pas parfait. Il y a eu beaucoup de travail effectué avant et même par Thomas Pouliquen avant que j’arrive, il ne faut pas l’oublier. »

Pour parler des objectifs, sont-ils déjà clairs ?

« J’arrive dans un club qui a terminé premier avec une défaite et un match nul en 26 matchs. L’objectif c’est forcément de faire aussi bien, voir mieux. Cette année, l’opportunité que l’on a c’est qu’il n’y a pas de barrage. Franchement on a pour ambition de décrocher cette première place, c’est la bonne saison pour monter. Moi aussi il va falloir que je m’adapte, c’est franchement un bon challenge. On va être très attendues, toutes les équipes vont jouer le match de l’année face à nous, c’est à bien prendre en compte. »

La Coupe de France va arriver rapidement aussi, c’est quelque chose d’important pour toi ?

« J’aimerai bien que l’on aille le plus loin possible, ça donne toujours beaucoup de visibilité. J’ai vécu un très beau parcours avec Yzeure, c’était quelque chose de fort. C’est un vrai challenge avec un engouement que tu n’a pas forcément en championnat. L’idée c’est de sortir de la région, être toujours en course en 2023, arriver jusqu’en 16es de finale. »

Pour revenir sur ton plan de jeu, que veux-tu inculquer aux filles ?

« Du jeu très intensif avec un bloc défensif bien organisé, que l’on prenne le moins de but possible. Je ne suis pas forcément sur un jeu de possession, j’aime bien le jeu de transition. Je trouve qu’arriver en quelques passes dans le surface, c’est beau. Après en championnat, il y des chances que l’on ait souvent le ballon. On va s’adapter et tenter d’aller rapidement de l’avant. »

Pour finir, quel est ton sentiment sur la refonte des championnats ?

« Je pense que c’est une très bonne chose, j’aurai même été un peu plus loin avec une D1 & une D2 à 14 équipes. Si on veut se rapprocher du haut niveau, il faut plus de matchs. La deuxième division va devenir l’antichambre de la première division. La D3 va être très intéressant pour des clubs comme nous si on a la chance d’y accéder. Le fait de passer au niveau national, ça peut être l’occasion pour le club de passer un cap mais aussi pour les filles dans leur progression. On va tout faire pour y arriver. »

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

05 oct 2022

Les féminines du Stade Malherbe Caen ont enregistré un deuxième succès de suite en championnat
Féminines
Féminines R1 (J2) : Les buts du match SMCaen 2-0 AG Caen
En savoir

30 sep 2022

Ambre Ferey devrait jouer ce dimanche face à l'AG Caen en championnat, son ancien club
Féminines
Après le départ prématuré de Wassilah Imlak il y a quelques semaines, le Stade Malherbe Caen enregistre l'arrivée d'une nouvelle gardienne avec la...
En savoir

29 sep 2022

Adama Fall est la première joueuse de champ à rejoindre le Stade Malherbe Caen cette saison
Féminines
Alors que la saison vient de reprendre ses droits, les féminines du Stade Malherbe Caen se renforcent avec l'arrivée d'Adama Fall en provenance du...
En savoir