Mad'in Malherbe

Depuis plusieurs saisons, l'équipe éducative du centre de formation du Stade Malherbe est à la recherche d'actions innovantes visant à promouvoir une vision citoyenne du football et d'en rappeler les vertus éducatives. Dans le cadre du développement de la Fondaction du Football, les jeunes caennais ont pu bénéficier de deux interventions durant les vacances scolaires. C'est d'abord SOS homophobie qui est intervenu afin d'éviter les clichés homophobes et de sensibiliser les jeunes à la discrimination. Quelques jours plus tard, c'est Ohplai, ancien espoir du football français qui n'a pas pu obtenir de contrat professionnel pour différentes raisons qui a évoqué les choses à ne pas reproduire en centre de formation.

Le groupe U18 / U19 du Stade Malherbe Caen a pu retenir les conseils donnés par Ohplai lors de son passage la semaine dernière
Le groupe U18 / U19 du Stade Malherbe Caen a pu retenir les conseils donnés par Ohplai lors de son passage la semaine dernière

OHPLAI FAIT PART DE SES EXPERIENCES

Formé à Sochaux pendant 6 ans, cet ancien footballeur de 27 ans est venu à la rencontre des jeunes afin de les sensibiliser sur la dureté du monde professionnel dans le football. Jeune au talent très prometteur, Plaisir Bahamboula, surnommé OhPlai, a pu exprimer son talent jusqu’en Ligue 2 et a même connu plusieurs sélections en équipe de France avec les jeunes. Mais lorsque son contrat avec le FC Sochaux arrive à échéance, le milieu de terrain ne parvient pas à convaincre son club formateur de le conserver. OhPlai tente alors de rebondir et multiplie les essais aux quatre coins de l’Europe pour espérer retrouver un jour l’élite. Autant d’expériences qu’il est venu partager pour faire passer plusieurs messages aux jeunes et les avertir des difficultés auxquelles ils vont être confrontés lors de leur parcours. « Je vous souhaite à tous de réussir mais sachez qu’il y a peu de place dans le football » rappelle OhPlai aux jeunes Bleus et rouge attentionnés. Son échec, il l’explique par plusieurs facteurs : ses difficultés à s’adapter aux exigences du monde professionnel, les agents mal intentionnés, le plaisir de jouer qui disparaît peu à peu…Par groupe, les jeunes du centre ont pu à tour de rôle lui poser de nombreuses questions. Un exercice auquel OhPlai s’est prêté avec sa bonne humeur.

SOS HOMOPHOBIE CONTRE LES DISCRIMINATIONS

Autour de tables rondes, l’association SOS Homophobie est elle aussi venue échanger avec les jeunes malherbistes. Pendant plus d’une heure, ils ont évoqué les différentes formes de discrimination : religion, couleur, origine géographique et bien sûr l’homophobie. Au travers de cas concrets et de mises en situation, les jeunes ont été amenés à « réfléchir par eux-mêmes sur les problématiques liées aux discriminations en général et les conséquences qu’elles peuvent engendrer » déclarent Marion et Franck, tous deux intervenants au sein de l’association. Un échange qui aura permis de favoriser la connaissance « des autres » et par la même occasion, de chasser quelques préjugés.

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

10 déc 2018

Après ce match nul, les U17 Nationaux sont assurés de terminer l'année 2018 en tête de leur championnat
Centre de formation
Le Stade Malherbe tient tête à son dauphin Il s'agissait peut-être d'un des tournants de la saison hier sur le synthétique de Venoix Claude Mercier,...
En savoir

09 déc 2018

Centre de formation
U17 Les 2 buts du match SMCaen - Lille LOSC  
En savoir

08 déc 2018

Centre de formation
N3 Les 3 buts du match SMCaen - US Granvillaise  
En savoir