Bandeau de mise en avant

"Faire comprendre aux supporters que je suis prêt à tout donner"

Plébiscité par les supporters depuis le début de saison après ses bonnes performances, Fayçal Fajr s'apprête à disputer son 100ème match sous les couleurs du Stade Malherbe. Éternel insatisfait, le numéro 10 caennais revient sur ses performances depuis le début de la saison mais aussi sur l'état d'esprit de l'effectif, une des forces des "rouge et bleu" avec l'arrivée des nombreux joueurs cet été.

Fayçal Fajr devrait disputer son 100ème match avec le Stade Malherbe Caen lors du 16es de Coupe de la Ligue face au Dijon FCO
Fayçal Fajr devrait disputer son 100ème match avec le Stade Malherbe Caen lors du 16es de Coupe de la Ligue face au Dijon FCO

Après avoir été élu Joueur du mois d’août, te revoilà joueur du mois de septembre. On imagine que ça te fait plaisir ?

Oui, ça fait énormément plaisir ! Je veux faire comprendre aux supporters et à tous les membres du club que je suis toujours prêt à tout donner, et tant mieux s’ils le voient. Ces trophées font plaisir et donnent encore un peu plus de confiance, mais c’est des choses auxquelles je ne fais pas trop attention. Le football est un sport d’équipe et le plus important ça reste les résultats.

Les supporters sont satisfaits de tes prestations. Et toi, quel regard portes-tu sur ton début de saison ?

J’ai de très bonnes sensations mais je suis un éternel insatisfait, je fais abstraction de ce qui peut se dire à l’extérieur. Depuis que je suis revenu ici, j’essaie d’être le plus performant possible, je fais mon maximum chaque week-end pour aider le club et mon équipe. Pour l’instant ça se passe pas trop mal mais j’espère qu’on va engranger plus de victoires parce que c’est ça qui me donne le plus le sourire à chaque fin de match.

ce qui me donne vraiment le sourire, ce sont les victoires

Ta régularité est saluée par le club, les supporters et même la presse. Comment expliques-tu ta progression ?

Avant de partir de Caen j’avais déjà fini sur une bonne note, mais c’est vrai que depuis, j’ai connu des expériences humaines et sportives. Tu voyages, tu prends de l’expérience, de la maturité et tu vois les choses différemment. Tu te rends compte que jouer au football c’est ton métier et que c’est une énorme chance. C’est tout simplement l’expérience qui fait que je suis un homme différent aujourd’hui et ça se ressent sur le terrain donc tant mieux.

Tu es très impliqué, dans les matchs comme aux entraînements. Est-ce que ça fait de toi un leader naturel ?

Je sais que je dois apporter de l’expérience, notamment vis-à-vis des jeunes, même si je n’aime pas trop ce mot-là, parce que dans le football, à 17 ans, il y en a qui sont déjà capables de grandes choses. Le football c’est notre métier, on doit s’entrainer et tout donner tous les jours, on doit être prêt chaque week-end. Moi je suis exigeant avec moi-même, je suis quelqu’un qui aime travailler. J’aime me lever le matin pour courir, suer, être satisfait d’avoir fait les efforts que j’avais envie de faire, et  rentrer chez moi avec le sourire. C’est ce que je veux transmettre notamment aux jeunes même si je m’aperçois qu’ici les jeunes sont disciplinés.  On a un groupe formidable qui a envie de travailler, et que ce soit moi ou d’autres joueurs d’expérience entre guillemets, on est là pour apporter notre expérience et j’espère que ça va porter ses fruits.

L'important est d'avoir un groupe qui a envie de travailler ensemble

Que penses-tu l’équipe et de son état d’esprit ?

On a réussi à créer un groupe qui vit bien, l’état d’esprit c’est le plus important dans le foot. Je m’aperçois qu’il ne suffit pas de recruter les meilleurs joueurs, il faut créer un groupe qui a envie de travailler ensemble, de faire les efforts pour les autres. Je ne dis pas qu’il faut qu’on aille manger tous les jours ensemble, mais quand on rentre dans les vestiaires ou l’entrainement, il faut être prêt à aider ses coéquipiers, c’est des choses basiques du football et c’est ça qui paie. On prend du plaisir à être ensemble, c’est le principal. Avec l’âge, tu prends conscience que c’est une chance de faire ce métier alors que beaucoup n’ont pas cette chance de faire ce qu’ils ont toujours voulu faire. On se doit donc d’avoir toujours le sourire et de prendre un max de plaisir pour en donner aux supporters, c’est l’essentiel. 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

15 nov 2018

La dernière apparition de Jeff Louis en Ligue 1 Conforama avec le Stade Malherbe Caen remonte 19 mars 2017
Groupe pro
Arrivé au Stade Malherbe en juillet 2015 et après plus de trois ans sous contrat avec le SM Caen, Jef Louis et le club ont décidé de se séparer d'...
En savoir

14 nov 2018

Groupe pro
Après deux jours de repos, les joueurs du Stade Malherbe Caen reprendront le chemin de l'entraînement cet après-midi à 15h30 avant d'enchaîner deux...
En savoir

13 nov 2018

Absent des derniers rassemblements avec la Guadeloupe, Claudio Beavue fait son retour en sélection pour affronter le Curaçao
Groupe pro
Absent des dernières sélections avec la Guadeloupe, Claudio Beauvue va disputer dans le cadre des qualifications à la Concacaf Nation League une...
En savoir