Un voyage, et le bout de la nuit

Dire que le déplacement en terre picarde, pour le compte de la 24ejournée de championnat, est crucial confère à l’euphémisme. Dix-neuvièmes, à égalité de points avec les Normands (mais avec un match de plus), les Amiénois vivent un mois de janvier similaire à celui de nos Bleu et rouge. Mais, s’ils ont croisé quelques-uns des cadors du championnat (Lyon, Lille, Paris), les Picards ne profitent pas de la bouffée d’air pur offerte par la Coupe de France. Les Normands ont donc tout intérêt à capitaliser sur leur résultat de la semaine, pour relancer la dynamique en Ligue 1 et engager de la meilleure des manières un mois de février qui aura certainement valeur de charnière dans la saison. 

Les joueurs du Stade Malherbe vont tenter de ramener ses premiers points de La Licorne en championnat pour 2019
Les joueurs du Stade Malherbe vont tenter de ramener ses premiers points de La Licorne en championnat pour 2019

Amiens vaut mieux que trois tu l’auras 

Quand la victoire nous échappe, il convient de se rattacher à ce qu’une passe difficile peut procurer de meilleur. Et quand s’annonce un match aussi important que le déplacement à Amiens, il paraît essentiel de rappeler ce qui constitue, au milieu des sombres déceptions, les raies de lumière les plus éclatants, même s’ils ne brillent pas plus qu’une lueur d’espoir. Dans les faits, la victoire à Bastia, face au plus gros des petits poucets que la Coupe de France pouvait certainement mettre sur la route de Caennais, nos Bleu et rouge ont su faire le plus dur, emporter la qualification, tout en ne ployant pas sous la pression d’un scénario qui semblait pourtant donner sa faveur aux Corses. Dans ces circonstances, les joueurs ont su affronter l’adversité pour se donner le droit de rêver dans une compétition dont la magie s’appuie notamment sur les plus jolis espoirs. Quand, ensuite, s’annoncent des épreuves périlleuses, il est louable, pour se regonfler à bloc, de se souvenir des meilleurs instants. La réception d’Amiens, à la fin du mois de septembre dernier, avait rimé avec la première victoire à domicile, pour donner un peu plus de teneur au bon été que les Caennais avaient passé dans leur contrée. Si loin, si près… Dans ce contexte, et face à un concurrent direct pour le maintien, tout bon score serait vécu comme un résultat positif : dans ce cas précis, prendre des points signifierait en subtiliser aux autres. 

Pour que la pensée fasse un tour

Le football est un combat, rendez-vous demain à amiens

Dans son grand roman, Louis-Ferdinand Céline, traumatisé par l’expérience guerrière, se confronte à l’absurdité du monde, pour finalement répondre par la puissance de la lâcheté. Pour les Caennais, faire mentir le « grantékrivin », ses accents dépressifs qui retirent aux héros le droit d’exister, comme d’autres ont attendu le « grantatakan », sera la plus belle des réponses. Nous, fans de football, nous y croyons encore. Nous y croirons toujours. Parce que le football n’est pas une guerre, il est un combat, dont l’insistante possibilité d’un acte héroïque anime en même temps imaginaire et réalité. Peut-être pas le plus noble des combats, mais celui qui ne laisse souffrir aucune envie de se débiner. Celui propre finalement à la bagatelle la plus sérieuse du monde qu’est le ballon rond. 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

26 avr 2019

Fayçal Fajr et Saïf-Eddine Khaoui tenteront de se montrer décisifs dimanche après-midi lors de la réception du DFCO
Groupe pro
On y est ! Annoncées depuis de longues semaines, les deux rencontres capitales pour la survie du Stade Malherbe arrivent enfin, aussi chargées...
En savoir

25 avr 2019

Titulaires lors des 4 derniers matchs du Stade Malherbe Caen, Jessy Deminguet est revenu en grande forme au mois d'avril
Groupe pro
Qui succédera à Casimir Ninga pour le joueur du mois Künkel? Un mois d'avril en demi-teinte mais qui n'est pas encore terminé avec la...
En savoir
Antony Gautier avait accordé logiquement un penalty au Stade Malherbe Caen en fin de rencontre face au Toulouse FC
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Dijon FCO
Pour le compte de la 34e journée de Ligue 1 Conforama, Antony Gautier sera au sifflet pour la rencontre face au DFCO dimanche après-midi. L'arbitre...
En savoir