La réserve malherbiste ouvre une nouvelle ère

Comme un symbole, c’est par un derby contre la réserve du Havre (ce soir, 20h) que la réserve du Stade Malherbe va entamer sa nouvelle saison en National 3. Les clefs de cette nouvelle aventure ont été confiées à une jeune génération ainsi qu’à l’entraineur Fabrice Vandeputte, sur le retour. 

Effectif très jeune cette saison pour l'équipe réserve qui compte 12 joueurs qui ont moins de 18 ans
Effectif très jeune cette saison pour l'équipe réserve qui compte 12 joueurs qui ont moins de 18 ans

Début du championnat ce soir face au Havre AC

Après avoir terminé 5ème du dernier exercice de National 3, la réserve du club s’engage sur un nouveau segment de son histoire. L’équipe, au carrefour de la formation malherbiste et du groupe pro, s’apprête à mener de front de multiples missions. Pour ce faire, elle peut compter sur le retour du coach Fabrice Vandeputte qui après 10 journées la saison dernière avait laissé son groupe entre les mains de Stéphane Nado, le directeur du centre de formation, pour venir prêter main forte sur le banc de l’équipe première. « On a mené une préparation estival satisfaisante, juge l’entraîneur de la réserve. Le seul point négatif c’est qu’il nous manque trois défenseurs dont Alexis Beka Beka qui s’est blessé la veille de la reprise. » Avec certains éléments évoluant d’ordinaire au milieu de terrain obligés de descendre d’un cran et de s’adapter, la deuxième équipe du Stade Malherbe a pu proposer de bonnes séquences ces dernières semaines en match amical. Fabrice Vandeputte abonde : « Sur le contenu, on a de bonnes choses qui se sont dessinées. »

12 joueurs de moins de 18 ans dans l'effectif

L’une des principales caractéristiques du groupe 2019/2020, c’est le vent de fraicheur qui y souffle et cette jeunesse qui a pris le pouvoir. Le coach fait le détail : « Il y a 6 joueurs qui étaient U17 l’année dernière, qui sont donc nés en 2002. Il y en a 6 autres qui étaient U18 et donc nés en 2001. Sur un groupe de 21, le reste c’est des U20, le seul joueur de 1999  c’est le gardien Sullivan Péan. » Qu’importe cet état de fait, l’objectif de Fabrice Vandeputte est d’apporter de la qualité le plus rapidement possible pour faire grandir ces talents de demain et les préparer éventuellement « à donner un coup de main chez les pros ». C’est d’ailleurs là tout l’enjeu de la saison. « Plus tôt ils seront mis dans la réalité du monde sénior et dans la difficulté du jeu, plus vite ils apprendront, explique le coach. Il va falloir qu’on puisse prendre des points pour assurer un minimum. » Pour mener ses troupes, Fabrice Vandeputte va retrouver des joueurs qu’il entrainait en début de saison dernière et d’autres qu’il a vu grandir en catégories inférieures. « Je ne repars pas d’une page blanche ! » assure-t-il. Aussi, sa brève expérience des bancs de Ligue 1 Conforama – malgré la difficulté du contexte - a fait évoluer l’homme, comme il se plait à le dire : « Que ce soit sur ma perception des choses, des personnes, du haut niveau, la pression d’un club et des résultats ou les comportements humains, j’ai beaucoup appris. »

"Le Havre et Évreux peuvent devenir des favoris"

Dans cette poule de National 3 qui récupère la réserve du Havre, reléguée de l’étage supérieur, et voit surgir les promus que sont Grand Quevilly, l’AG Caen et l’AF Virois, la compétition s’annonce indécise et les formations très proches, de l’avis de la majorité des entraineurs. Fabrice Vandeputte les rejoint : « L’an dernier, j’ai arrêté à la 10èmejournée mais je trouvais déjà que le groupe était homogène, malgré Rouen qui m’avait semblé au-dessus(ndlr : ils étaient montés). Je pense que cette année, ça sera encore le cas même si Evreux, Le Havre qui descend  et Alençon s’annoncent costauds. » Par ailleurs, la réserve du Stade Malherbe ne vise aucunement la montée mais souhaite « figurer le plus haut possible ». Son objectif principal, outre la progression des jeunes, est de travailler au diapason avec le groupe pro aligné en Domino’s Ligue 2. « On a de très bonnes discussions au quotidien avec Rui Almeida, se réjouit Fabrice Vandeputte. Il ne veut pas qu’un pro qui n’a pas joué un match puisse freiner la progression d’un jeune en jouant à sa place. Par contre, on a conscience qu’un jeune pro a sûrement besoin de plus travailler et plus jouer que d’autres. » Avant d’investir Venoix pour leur première à domicile contre Pacy-Ménilles le samedi 24 août prochain (20h), les partenaires de Johann Lepenant ont rendez-vous avec Le Havre ce soir (20h) pour un derby version « jeunes pousses » qui devrait donner le ton de la saison.

 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

17 fév 2020

La joie des jeunes Caennais après ce succès (5-0) hier après-midi lors de la réception de l'US Orléans
Réserve professionnelle et U19
Triplé pour Kévin Mbala À l'image des U17 Nationaux, les joueurs de Michel Rodriguez font bonne figure en championnat depuis le début de l'année...
En savoir
Le prochain match face à l'AS Cherbourg peut s'annoncer décisif pour la suite de la saison de l'équipe réserve
Réserve professionnelle et U19
Une défaite en fin de rencontre Après deux victoires et un match nul en ce début d'année 2020, les hommes de Fabrice Vandeputte ont connu samedi leur...
En savoir

10 fév 2020

Jan Repas s'est de nouveau illustré avec l'équipe réserve avec un but à quinze minutes de la fin de cette rencontre
Réserve professionnelle et U19
6 points d'avance sur Évreux Après avoir concédé le match nul (3-3) une semaine plus tôt sur la pelouse de Pacy, l'équipe réserve a rattrapé les...
En savoir