Caen en d’Angers

Le perche était bien trop tendue pour ne pas la saisir : un déplacement sur les bords de la Maine est à chaque fois un jeu de mot tout fait. Mais cette année, derrière la formule éculée s’impose la réalité comptable : 14 journées, 12 points et six matchs d’affilée sans victoire. Et le Stade Malherbe s’est compliqué la tâche la semaine dernière en relançant l’AS Monaco de Thierry Henry, ravivant au passage la peur automnale du « trou normand » par où s’échappent les points… 

Malik Tchokounté qui aurait pu inscrire son premier but avec le Stade Malherbe le week-end dernier tentera de le faire face à Angers
Malik Tchokounté qui aurait pu inscrire son premier but avec le Stade Malherbe le week-end dernier tentera de le faire face à Angers

Des points sous le sapin

éviter le "trou normand" du mois de décembre

Il n’est certainement pas le bon moment de baisser pavillon et de se débiner devant les épreuves et les doutes induits par les résultats actuels. Face aux Caennais, les hommes de Stéphane Moulin font figure d’épouvantail de la Ligue 1, où les illusions repoussent une majorité d’opposants, d’autant que Caen ne l’a jamais emporté face à son adversaire du week-end depuis son retour dans l’élite (5 défaites, un nul). Se présente surtout face aux Normands une fin de première partie de championnat essentielle dans la course au maintien : Nîmes, Strasbourg, Toulouse et Reims s’enchaîneront en l’espace de quelques semaines denses et prépondérantes. L’occasion est donc toute trouvée pour le Stade Malherbe de faire un beau cadeau à ses supporters, pour partir en vacances le cœur léger et pour passer les fêtes de fin d’année dans le calme et la sérénité. Il est donc urgent d’empêcher les Angevins de sortir du week-end le sourire aux lèvres en faisant de ce match une nouvelle scorie dans le parcours normand.

La magie de Noël 

Au fur et à mesure que les matchs de l’automne s’égrainent, les belles soirées de la fin de l’été semblent s’éloigner : l’identité de jeu qui se dessinait à chaque rencontre, avec comme ligne claire la réalité d’un collectif, s’estompe dans l’obscurité du vas de classement. Tous nous attendions alors que ces dispositions soient validées dans une série de bons résultats. L’inverse s’est produit, la difficulté à engranger les points ayant progressivement instillé le doute chez les Normands. Il paraît toutefois impossible que ce que nous avions vu lors de la première partie du championnat ait disparu. Les semaines d’adversité qui se profilent devront être les moments pour se transcender. Il ne faut pas oublier que la période de Noël qui se profile est aussi celle de la magie : c’est finalement ce que les Bleu et rouge ont de mieux à offrir à la communauté malherbiste : que le « trou normand » ne devienne pas le palliatif tardif d’un repas qui friserait l’indigestion et qui nous scotcherait tous au fond du canapé. 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

26 avr 2019

Fayçal Fajr et Saïf-Eddine Khaoui tenteront de se montrer décisifs dimanche après-midi lors de la réception du DFCO
Groupe pro
On y est ! Annoncées depuis de longues semaines, les deux rencontres capitales pour la survie du Stade Malherbe arrivent enfin, aussi chargées...
En savoir

25 avr 2019

Titulaires lors des 4 derniers matchs du Stade Malherbe Caen, Jessy Deminguet est revenu en grande forme au mois d'avril
Groupe pro
Qui succédera à Casimir Ninga pour le joueur du mois Künkel? Un mois d'avril en demi-teinte mais qui n'est pas encore terminé avec la...
En savoir
Antony Gautier avait accordé logiquement un penalty au Stade Malherbe Caen en fin de rencontre face au Toulouse FC
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Dijon FCO
Pour le compte de la 34e journée de Ligue 1 Conforama, Antony Gautier sera au sifflet pour la rencontre face au DFCO dimanche après-midi. L'arbitre...
En savoir