Dans l’arène normande

Pour ce deuxième match de décembre, le Stade Malherbe accueille le Nîmes Olympique qui va ainsi jouer pour la première fois un match de l’élite dans l’écrin normand. L’occasion pour les Caennais de recevoir leurs homologues gardois en faisant de d’Ornano une arène : un lieu à la fois solennel et puissant où pourront se jouer des duels, âpres, tendus, mais surtout spectaculaires.

Saïf-Eddine Khaoui et le Stade Malherbe Caen avaient réussi à prendre 1 point face au Montpellier HSC fin septembre
Saïf-Eddine Khaoui et le Stade Malherbe Caen avaient réussi à prendre 1 point face au Montpellier HSC fin septembre

Jeu de passe-passe

faire la passe de trois points

En déplacement à Angers, le public malherbiste a pu apprécier la capacité de réaction des siens chez un adversaire qui faisait figure de bête noire. Le premier but de Claudio Beauvue depuis neuf rencontres a donné l’occasion au Stade Malherbe de prendre un bon point à l’extérieur, et surtout de redonner un peu d’allant à tout un groupe, en prenant le parti de posséder le ballon. Mais face à lui, c’est un autre animal qui va se présenter en terre calvadosienne en milieu de semaine : plus offensif, à l’instar de la « bravoure » taurine, plus en veine aussi, il va assurément proposer aux locaux un vrai duel, dont l’issue pourrait dessiner une part de la saison normande.Alors, mercredi soir, il est probable que les passes ne se limitent pas à des transmissions entre les 22 acteurs présents sur le rectangle vert. Comme en corrida, il faudra aussi faire montre de capacité à leurrer l’adversaire, pour mieux l’amadouer et porter l’estocade. Et puisqu’il est question de passe, en football plus qu’ailleurs, il sera bon pour le SMC de faire la passe de trois (points) pour mieux se retrancher, en prévision du déplacement à Strasbourg, dans la querencia. Dans ces périodes pour le moins animées, il est en effet toujours appréciable de s’installer dans une zone de confort avant de retourner au combat...

Olé, Ola

Mettre les pieds dans l’arène est un moment très certainement solennel, qui ne devra pas faire ployer les Malherbistes sous la pression… Il est d’abord question de regard entre deux êtres, avant que l’un charge l’autre, qui devra danser pour mieux l’éviter avec grâce. Bien évidemment, il est plus agréable d’imaginer les Normands dans leur habit de lumière posant une banderille à chaque charge de l’adversaire. Il n’est pas impossible que le déroulé de la rencontre fasse apparaître quelques coups de corne mal placés. Tel est le charme des duels dans l’arène, toujours marqués par une forme d’indécision, ce qui les rend d’autant plus nobles et construit le mythe, encore vif, du matador. Mais l’important sera probablement ailleurs : à cet instant qui verra peut-être les Malherbistes prendre l’ascendant sur leur adversaire, faisant descendre des gradins quelques « Olé », avant que d’Ornano ne se dessine en grande « Ola ». 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

24 avr 2019

Jan Repas et les caennais ont pris ce matin le départ pour un stage de deux jours à Granville pour préparer la réception du DFCO
Groupe pro
Ismaël Diomandé et Aly Ndom à l'infirmerie Adama mbengue de retour de blessure À quelques jours de la réception du DFCO au Stade Michel d'Ornano, les...
En savoir

23 avr 2019

Le jeune Younn Zahary a participé aux sept dernières rencontres du Stade Malherbe Caen en Ligue 1 Conforama
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : OGC Nice 0 - 1 SM Caen
Trois semaines après sa dernière victoire en championnat (J30 ASM 0-1 SMC), le Stade Malherbe retrouvait la Côte d’Azur pour affronter Nice, candidat...
En savoir

22 avr 2019

Les joueurs du Stade Malherbe Caen ont su se montrer solidaires face à l'OGC Nice pour obtenir les trois points
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : OGC Nice 0 - 1 SM Caen
Le résumé du match OGC Nice 0-1 SMCaen  
En savoir