Furiani Road

Pour son huitième de finale de Coupe de France, mardi à 21 heures, le Stade Malherbe est une nouvelle fois contraint de voyager, et une seconde fois chez le « Petit Poucet » de la compétition. Dans ce cas, toutefois, les guillemets sont de rigueur, puisque les Normands se rendront chez un ancien pensionnaire de Ligue 1, le SC Bastia, qui domine de la tête et des épaules son championnat de Nationale 3. Ce match en terre corse sera aussi l’occasion pour les Bleu et rouge de goûter de nouveau à l’ambiance du Stade Furiani et, donc, de vivre pleinement l’expérience de la Coupe de France : l’exposition au couperet et les tensions qui en découlent logiquement, mais aussi la joie de se confronter au football des autres divisions et de laisser de côté, le temps de 90 minutes et plus si « affinités », le quotidien du championnat.

Paul Baysse et les caennais tenteront de faire tomber une nouvelle fois le petit poucet de cette coupe de france
Paul Baysse et les caennais tenteront de faire tomber une nouvelle fois le petit poucet de cette coupe de france

Amateurs vs. professionnels ? 

Une certaine logique veut que plus les équipes empilent les tours en Coupe de France, plus le Petit Poucet de la compétition grandit. Dans le cas du Stade Malherbe, il est peu dire que cette manière de penser sera respectée mardi soir, pour ce huitième de finale aux senteurs évidemment corsées. Reconnaissons ensuite qu’une rencontre face aux Bastiais diffère quelque peu d’une autre immersion dans le football amateur, comme si les Corses étaient à l’heure actuelle cette synthèse, pourtant si rude à définir, des différents footballs qui s’opposent en Coupe de France. Bien qu’ils évoluent au cinquième échelon national, les Bastiais auront probablement à cœur de rappeler leur place dans des championnats plus relevés. Et leur belle saison actuelle dans le groupe D de Nationale 3, où ils caracolent en tête avec 9 points d’avance, doit rappeler aux Normands que leur hôte du jour n’a rien d’un réel amateur. À bon entendeur…

Furiani en furie

troisième match de coupe de france en un mois

C’est surtout à un accueil tout à fait particulier que les Caennais doivent s’attendre. Il est fort à parier que les supporters corses se languissent de belles affiches, et l’occasion leur est donnée de faire entendre leur voix. Il serait toutefois malvenu de la part des Bleu et rouge de voir ce contexte comme une menace. Au même titre que ce qu’ils ont vécu au Stade Bauer, écrin délaissé du Red Star 92, ils pourront goûter aux joies d’un football où la visite d’un opposant de choix, devenue trop rare pour ces enceintes au passé mythique, ravive des passions qui n’en demandaient pas tant. Que nos Caennais profitent de ce match où les réalités du football convergeront pour prendre, déjà, le plus pur et le plus savoureux des plaisirs, en traitant l’adversaire avec le plus sérieux des égards. Il sera alors temps de faire de cette rencontre une manière de reprendre du rythme et de toucher de nouveau la victoire. Avec, dans un coin de leur tête, l’envie la plus prononcée possible de prendre leurs responsabilités. Autrement dit : de prendre leur quart. 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

17 aoû 2019

Rémy Riou et les caennais n'ont pas encaissé de but hier soir, deuxième clean-sheet de la saison pour le Stade Malherbe
Groupe pro | Domino's Ligue 2 : SM Caen 0 - 0 Chambly
J4 - SM Caen / FC Chambly : l'album-photos...
En savoir
Durel Avounou s'est créé deux occasions après son entrée en jeu à 15 minutes de la fin du match
Groupe pro | Domino's Ligue 2 : SM Caen 0 - 0 Chambly
Pas de vainqueur hier soir entre le Stade Malherbe Caen et le FC Chambly. Malgré une rencontre globalement dominée, les caennais n'ont pas réussi a...
En savoir

16 aoû 2019

Baisama Sankoh et les caennais obtiennent un deuxième clean-sheet cette saison après quatre matchs de championnat
Groupe pro | Domino's Ligue 2 : SM Caen 0 - 0 Chambly
Un point et pas de but pour le Stade Malherbe Caen ce soir lors de la réception du FC Chambly. Malgré la meilleure occasion pour Herman Moussaki en...
En savoir