Suspendus au verdict

Alors que l’édition 2018-2019 de Ligue 1 Conforama s’achèvera à la fin du mois, la communauté malherbiste est plus que jamais tenue en haleine par ce championnat dont l’issue peine à se dessiner pour cinq des clubs en lice. Pour le Stade Malherbe, le point du nul obtenu ce samedi à Guingamp (0-0) permet de conserver la 18e place synonyme de barrages. Mieux, il permet également à trois journées de la fin de réduire un peu plus l’écart qui le sépare d’Amiens et de Monaco, respectivement 16e et 17e. Mal partis en 2019, les Bleu et rouge se sont depuis rachetés une conduite et peuvent dorénavant espérer légitimement un verdict qui leur sera favorable.

Jessy Deminguet s'est une nouvelle fois montré à l'aise au milieu de terrain aux côtés de Fayçal Fajr sur la pelouse du Roudourou
Jessy Deminguet s'est une nouvelle fois montré à l'aise au milieu de terrain aux côtés de Fayçal Fajr sur la pelouse du Roudourou

Parole à la défense

une cage inviolée depuis 300 minutes

Derniers au coup d’envoi de la rencontre, les Guingampais avaient d’autant plus à craindre cette opposition que les Caennais. Pour maintenir leurs espoirs de maintien, les joueurs de Jocelyn Gourvennec étaient dans l’obligation de prendre les trois points sous peine de se voir dans l’incapacité de rattraper le Stade Malherbe au classement avant l’issue du championnat. En toute logique, ce sont eux qui ont alors décidé de prendre le jeu à leur compte pour tenter de faire vaciller les Bleu et rouge, et ce dès le coup d’envoi. Malgré une possession de balle importante sur l’ensemble du match (60%), les Guingampais se sont continuellement heurtés à un bloc caennais passé maître dans l’art de faire le dos rond quand le contexte l’impose, tout en restant à l’affût du moindre contre exploitable. Après 90 minutes de jeu, Marcus Thuram et ses coéquipiers, bien que dominateurs, n’ont réussi à cadrer qu’une seule de leurs dix tentatives, par l’intermédiaire de Ludovic Blas à la 32e dont la frappe excentrée n’a pas trompé la vigilance de Brice Samba. En préservant son but une nouvelle fois, le portier normand permet au Stade Malherbe de réussir son troisième clean sheet de suite, une performance inédite depuis septembre-octobre 2015. Et « tant pis pour le manque d’occasions » ce samedi soir, comme le disait en substance Fayçal Fajr en interview d’après-match. En dépit de la volonté initiale qui était de revenir en terres normandes avec les trois points, aucun malherbiste-joueur ou supporter- ne semble faire la fine bouche après ce point pris qui permet tant bien que mal aux Bleu et rouge de continuer d’avancer. Remis de la claque reçue par les Verts lors de la 29e journée, le Stade Malherbe a depuis fait preuve d’une robustesse défensive à toute épreuve qui plaide pour son maintien.

Guingamp distancé

Dans le sport, tout est possible tant que les mathématiques offrent possibilité de renverser les situations. Pourtant, le résultat décroché par les Caennais sur la pelouse du stade du Roudourou -exceptionnellement rebaptisé « Roudourouge et bleu » - vient porter un sérieux coup au moral des Costarmoricains grandement désabusés à l’issue de la rencontre. En effet, avec cinq points de retard sur le Stade Malherbe et une différence de buts très nettement favorable aux Caennais, la lanterne rouge ne semble plus en mesure d’accrocher la 18e place si convoitée. En revanche pour le Stade Malherbe, le résultat obtenu ce week-end a de quoi convaincre un peu plus la communauté malherbiste que la 16e place est atteignable au soir de la 38e journée. Battus par Saint-Etienne ce dimanche, Monaco n’est plus qu’à trois longueurs et va devoir affronter Nîmes pour finir par un derby périlleux à Nice. Entre ces deux rencontres, les joueurs de Leonardo Jardim recevront Amiens dans un match couperet et dont les Bleu et rouge pourraient bien tirer profit. À la faveur de ces duels entre mal classés, le Stade Malherbe entrevoit encore la possibilité de faire perdurer la tradition du mois de mai. Car comme certains aiment à le rappeler, il existe en mai trois choses auxquelles on ne peut échapper : les ponts, les allergies…et le maintien de Malherbe en Ligue 1 Conforama. 

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

23 mai 2019

Suspendu le week-end dernier pour le déplacement au Groupama Stadium, Malik Tchokounté est bien dans le groupe pour la réception des Girondins de Bordeaux
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Girondins de Bordeaux
Pour potentiellement le dernier match de la saison, le staff caennais a fait appel à un groupe de 20 joueurs pour la réception des Girondins de...
En savoir
Nicolas Seube et les joueurs du Stade Malherbe Caen s'imposait (1-0) lors de la dernière journée face aux Girondins en 2016
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Girondins de Bordeaux
Une histoire de 38e journée C'est tout l'un ou tout l'autre lorsque les Girondins de Bordeaux se déplacent au Stade Michel d'Ornano. Soit l'on...
En savoir
Alexander Djiku et les caennais peuvent toujours espérer finir devant Amiens et se maintenir directement
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Girondins de Bordeaux
C’est maintenant la fin. Le dénouement d’une saison épuisante, pour les corps des joueurs comme pour les nerfs de toute la communauté malherbiste. Le...
En savoir