"La rééducation se passe bien, je suis dans les temps"

Opéré après une rupture du tendon d'Achille il y a maintenant deux mois, Benjamin Jeannot effectue sa rééducation à domicile, confinement oblige. On a pris des nouvelles de l'attaquant des "rouge et bleu" qui se porte plutôt bien.

L'attaquant du Stade Malherbe Caen pourrait reprendre la course d'ici quelques semaines
L'attaquant du Stade Malherbe Caen pourrait reprendre la course d'ici quelques semaines

Pour commencer, peux-tu nous donner de tes nouvelles ?

Alors je suis resté sur Caen avec mes parents, ils étaient venus me rejoindre après l’opération comme j’étais en béquilles, ce n’était pas facile pour se déplacer puis il y a eu le confinement, ils sont restés avec moi. Ne pas être tout seul pendant le confinement c’est bien aussi, je ne suis pas du genre à apprécier la solitude. Je suis en appartement sans extérieur donc le temps est des fois un peu long mais je fais ma rééducation chez moi donc ça occupe une partie de mes journées. Tout est fermé au club, j’ai récupéré du matériel pour pouvoir travailler correctement chez moi.

Comment se passe ta rééducation ?

On peut dire que ça se passe bien, j’ai au moins une fois par jour une personne du staff médical par téléphone. Après j’ai un programme de renforcement parce que j’ai perdu en masse musculaire et cette semaine j’ai pu reprendre le vélo. J’aimerais reprendre la course d’ici une dizaine de jours mais on va voir comment ça évolue. Il sera peut-être préférable d’attendre un peu et de reprendre le footing avec les kinés pour faire ça dans les règles.

On imagine qu’une rééducation dans d’autres circonstances aurait été plus facile ?

"Je suis quand même impatient de reprendre la course"

Ce qui manque le plus c’est surtout les soins pour voir comment évolue la cicatrice et mon mollet, si tout se passe bien. Je n’ai pas de douleur et tout ce que je fais c’est adapté. Le staff médical est vraiment top ici, on arrive vraiment bien à gérer la situation et je pense être dans les temps. D’un point de vue physique, ça ne change pas grand-chose, je travaille tout autant chez moi que si j’étais au club.

Quelles sont les prochaines étapes à venir ?

En temps normal j’aurai dû reprendre la course cette semaine mais je vais rester encore un peu sur le vélo et ne pas prendre de risque. C’est le footing que j’attends avec impatience mais le docteur n’étais pas trop chaud pour que je cours tout seul, ce qui se comprend tout à fait. Il faut que je puisse avoir quelqu’un avec moi pour me corriger et ne pas aggraver la chose. Donc on va attendre le retour au club et prendre son mal en patience. Avec ce qu’il se passe en France, rejouer le plus vite au football n’est pas une priorité. Pour ma part, ce sera un retour à la compétition la saison prochaine dans tous les cas.

On essaie de relativiser dans la période que l’on vit actuellement ?

C’est exactement ça ! J’ai déjà été au centre de rééducation de Kerpape quand j’étais à Lorient et tu te rends compte qu’il y a toujours des situations pires que la tienne donc un tendon d’Achille on s’en remet bien. J’ai eu un super chirurgien donc maintenant on bosse pour garder la forme et ne pas trop perdre au niveau musculaire.

Quelles sont tes occupations le reste du temps ?

Je profite de la présence de mes parents, je ne les vois pas souvent, le reste de l’année, comme ils sont à Nancy. Des fois les journées sont un peu longues mais on arrive toujours à s’occuper. Comme beaucoup, je me lève assez tôt pour faire mon sport le matin et passer à autre chose après manger. Il y a les jeux de société, les jeux vidéo, j’aime bien lire aussi et puis comme beaucoup on passe du temps devant Netflix.

On arrive à six semaines de confinement, qu’est-ce qui tu manques le plus ?

"c'est une situation qui nous fait beaucoup relativiser"

C’est un tout, on est habitués à être avec les copains tous les jours et à jouer au football, personne n’a jamais vécu ça, c’est encore plus long qu’une trêve. Ce n’est pas facile mais il faut savoir être patients et penser aux personnels médicaux. Tout ce qu’ils font pour que l’on sorte de cette situation c’est assez dingue donc on n’a pas à se plaindre. Le mieux que l’on puisse faire c’est de rester chez nous et ne pas apporter plus de malades qu’il n’y en a déjà.

Comment vois-tu la suite des choses en ce qui concerne le football ?

Ce n’est pas facile et je pense que la situation va être compliquée à gérer pour le staff. J’ai un ami préparateur physique et il m’expliquait que ça allait être difficile de trouver la bonne formule. C’est une situation inédite pour tout le monde et il va falloir trouver les solutions pour ne pas cramer les joueurs si jamais le championnat doit reprendre rapidement. Je me mets à la place des autorités et des instances du football, c’est vraiment compliqué, il y a beaucoup de choses à prendre en compte. A priori on devrait pouvoir ressortir d’ici 3 semaines mais on devra continuer à être vigilants et prudents.

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

29 mai 2020

Groupe pro
Redécouvrez les plus belles images de nos joueurs à travers cette playlist de 4 vidéos
En savoir

18 mai 2020

Groupe pro
Le Stade Malherbe Caen souhaite un joyeux anniversaire à Jonathan Rivierez. Le défenseur des "rouge et bleu" fête aujourd'hui ses 31 ans.
En savoir

14 mai 2020

Groupe pro
Le best of des attaquants du SM Caen  
En savoir