Pascal Dupraz, un savoyard en Normandie

Ça y est, le nouvel entraîneur du Stade Malherbe a pris ses marques sur les terrains de Venoix et dans les couloirs de d’Ornano. L’ancien coach de l’Evian Thonon Gaillard FC a paraphé ce mardi 1er octobre un contrat de deux saisons (plus une en option en cas de montée en Ligue 1 Conforama). Il a assisté dans la foulée à son premier entraînement avec les « rouge et bleu » sous le regard de nombreux curieux venus découvrir le nouveau technicien malherbiste.

Arrivé hier au Stade Malherbe Caen, Pascal Dupraz sera sur le banc vendredi pour la réception de Châteauroux
Arrivé hier au Stade Malherbe Caen, Pascal Dupraz sera sur le banc vendredi pour la réception de Châteauroux

La première journée de « Coach Dupraz » dans la cité caennaise aura été intense, riche en émotions et en rencontres. Arrivé de bon matin au club, le natif d’Annemasse a d’abord fait connaissance avec le personnel administratif et rapidement signé son contrat en présence du président Fabrice Clément, du directeur général Arnaud Tanguy et du directeur sportif Yohan Eudeline. « Je sais que je vais être utile ici, » a-t-il glissé. Alors, officiellement devenu le nouvel entraîneur du Stade Malherbe, Pascal Dupraz a pris la direction des vestiaires pour immédiatement découvrir un groupe au sein duquel il retrouve notamment les deux anciens Toulousains que sont Steeve Yago et Jessy Pi. « J’ai réveillé Toulouse, qui est la 4èmeville de France, rappelle-t-il. Caen, c’est plus petit et si j’ai réveillé Toulouse, je dois être capable de réveiller Caen. J’ai la volonté qu’on ne s’ennuie pas et c’est un engagement que je prends. Ma mission, c’est aussi de faire comprendre aux joueurs que nous sommes dans cet état d’esprit là. Ça va venir avec de la confiance. »

Pour sa première conférence de presse ensuite, le Savoyard aura attiré de nombreux journalistes. L’occasion pour le principal intéressé d’exposer son projet, ses attentes et ses premières impressions pendant près de 45 minutes au cours desquelles il aura habilement mêlé métaphores et facéties, prouvant à qui en doutait encore l’excellent orateur qu’il est toujours. « Ce projet correspond en tous points à ce que je souhaite, a-t-il notamment dévoilé. Le Stade Malherbe est un club structuré et c’est comparable à la vie. Ce n’est pas toujours linéaire, il peut y avoir des accrocs. Mais ce n’est pas pour autant que vous allez sombrer ou abandonner. Ça fait partie de la logique d’un club de la dimension du Stade Malherbe. » 

"Je veux réduire le temps passé par le club en ligue 2"

Entraîneur qui s’est distingué en Ligue 1 Conforama à Evian et à Toulouse, Pascal Dupraz a connu toutes les divisions mais paradoxalement pas la Domino’s Ligue 2. Il ambitionne toutefois sans détour de vite quitter la L2 : « Ce que je vais tenter d’apporter et ce que je vais tenter de soutenir, c’est de réduire le temps passé par le club en  Ligue 2. Quand je vous dis que j’arrive ici, et que mon objectif est de conduire l’équipe en Ligue 1 en fin de saison, pour l’instant je me mouille, il n’y a personne qui me contrarie. Mais quand on fait le calcul, 29 matchs x3 points ça en fait des points ! Si on en prend quelques-uns, on a encore la chance de grignoter journée après journée pour parvenir à nos fins. »

Dans ses bagages, Pascal Dupraz - qui rappelle au passage qu’il est « en pleine bourre » et que ses soucis de santé sont derrière lui – est venu avec un message pour les fans des « rouge et bleu ». « J’aime les gens ! a-t-il déclamé. Je veux qu’on retrouve l’unité, tous ensemble. J’ai un message pour les supporters : ce club est très suivi ! Il est très aimé donc. Quand il y a des amours, ça donne quelques fois lieu à des scènes qu’on regrette ensuite. Pour réussir dans notre entreprise, on a besoin du soutien de nos supporters. Qu’ils sifflent parce qu’ils sont mécontents, c’est normal. Mais aidez-nous ! Aidez-nous à faire en sorte que les joueurs retrouvent confiance. Les amoureux du Stade Malherbe ont un rôle à jouer et ce sera leur victoire lorsque le club retrouvera la Ligue 1. »

Ce vendredi 4 octobre, à 20h, Pascal Dupraz conduira les Malherbistes pour la toute première fois contre Châteauroux. Sa vision des futurs rendez-vous de ses joueurs est sans détour : « D’Ornano doit redevenir une place forte où l’équipe en face craint de venir ! L’espace d’un match, on doit terrasser l’adversaire et à la fin on se serre la main, comme des rugbymen. On s’en met plein la pipe pendant 90 minutes et après ça, on se quitte bons amis. »

Bienvenue à Malherbe, Pascal !

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

05 avr 2020

Groupe pro
Professionnel depuis l'été dernier, Jad Mouaddib fête ce dimanche son anniversaire. Le milieu de terrain prêté cette saison à l'US Granville fête ses...
En savoir

04 avr 2020

Malik Tchokounté a inscrit quatre buts en championnat depuis le début de la saison
Groupe pro
Avec 36% des votes au mois de Mars, Malik Tchokounté a été désigné joueur du mois Künkel. L'attaquant du Stade Malherbe Caen, buteur au début du mois...
En savoir

02 avr 2020

Syam Ben Youssef et les Caennais avaient obtenu leur maintien sur la pelouse du Parc des Princes en 2017
Groupe pro
17e avant la 38e journée du championnat sur la pelouse du Parc des Princes, le Stade Malherbe devra obtenir un résultat face aux Parisiens pour...
En savoir