Pour Malherbe aussi, octobre fut rose

De l’arrivée de Pascal Dupraz le 1er octobre au bon match nul ramené d’Auxerre vendredi dernier (1-1), le Stade Malherbe aura connu un véritable renouveau entre les deux trêves internationales. Si tout reste évidemment à faire dans ce difficile championnat de Domino’s Ligue 2, l’automne sourit pour l’heure aux Malherbistes. La preuve en chiffres.

Arrivé à la tête du Stade Malherbe Caen il y a moins de deux mois, Pascal Dupraz est invaincu avec les "rouge et bleu"
Arrivé à la tête du Stade Malherbe Caen il y a moins de deux mois, Pascal Dupraz est invaincu avec les "rouge et bleu"
  • 0 - Comme le nombre de revers qu’a connu Pascal Dupraz à la tête du Stade Malherbe depuis sa nomination. Toujours invaincu, le Savoisien n’a certes disputé que 5 matchs officiels avec la formation normande (2 victoires, 3 nuls) mais la performance est historiquement remarquable. Sur ce que l’on peut considérer comme étant la période « moderne » du SMC, soit depuis 1988, ce n’est en effet pas courant de rester aussi longtemps invaincu pour ses débuts sur le banc. Ni Daniel Jeandupeux, ni Franck Dumas, ni Patrice Garande par exemple n’avaient pu aligner une invincibilité longue de 5 matchs à leurs débuts. Pascal Dupraz réalise ainsi actuellement la meilleure série inaugurale d’un coach depuis l’arrivée en cours de saison de Jean-Louis Gasset en…2000-2001. Le futur « co-pilote » de Laurent Blanc avait dirigé les Malherbistes pendant…5 matchs avant de s’incliner pour la première fois à Niort (2-0) le 14 octobre 2000. Autrement dit, si le Stade Malherbe ne perd pas contre Le Mans, le 22 novembre prochain, Pascal Dupraz deviendra le premier entraîneur de l’ère moderne du Stade Malherbe à rester invaincu pour ses 6 premiers matchs sur le banc.
  • 2- Comme la position du Stade Malherbe au classement des meilleures attaques de Domino’s Ligue 2 depuis l’arrivée de Pascal Dupraz. C’est simple, au cours des 5 dernières semaines de compétition, seule l’équipe de Guingamp a marqué plus de buts que le Stade Malherbe (11). Le joueur du mois d’octobre Hugo Vandermersch et ses partenaires en ont pour leur part inscrit 8, comme Sochaux.
    8 buts inscrits lors des 5 derniers matchs

    Pour rappel, les Caennais n’avaient fait trembler les filets que 5 fois au cours des 9 premières journées.

  • 3 - C’est le nombre de places que les Caennais ont gagné au classement en un mois. C’est peu et beaucoup à la fois. 17èmes début octobre, alors à égalité de point avec le 18ème qu’était Châteauroux, les « rouge et bleu » sont passés à un 14ème rang nettement plus respirable. La place de barragiste n’est toutefois qu’à 2 points derrière, une réalité suffisamment parlante pour prouver que rien n’est encore acquis cette saison, loin de là.
  • 6 - Depuis l’arrivée de Pascal Dupraz, d’une trêve à une autre, le Stade Malherbe est retombé sur ses pattes. Sur les 5 dernières journées de championnat, tout n’a pas été parfait, certes, mais les Caennais peuvent se targuer d’être classés 6èmes sur cette période. Ils font aussi partie des 5 équipes n’ayant pas connu de revers depuis début octobre (avec Lens, l’AC Ajaccio, Grenoble et Nancy).
  • 12 - D’ordinaire, l’automne, octobre et plus globalement la période qui fait suite à la deuxième trêve internationale de la saison ne réussit pas au Stade Malherbe. Cette saison toutefois, l’effet Pascal Dupraz aura permis aux Malherbistes de rester invaincus. Cela faisait 12 ans et l’exceptionnel automne de la saison 2007-2008 que Caen n’avait pas affiché une aussi belle forme en championnat dans cette phase de la saison qui ne lui sourit presque jamais. Lors de cet exercice-là, pour rappel, les Caennais s’étaient hissés au 4ème rang à la trêve hivernale, à la surprise générale.
  • 33 -Avec ce numéro attitré aux joueurs qui déboulent dans les groupes professionnels dans le dos, l’attaquant Nicholas Gioacchini a fait une entrée très remarquée au sein de l’équipe première du Stade Malherbe. Brillant avec la réserve, l’Italo-Américain a rapidement convaincu Pascal Dupraz de lui accorder sa confiance. Résultat des courses, propulsé titulaire le 25 octobre au Paris FC, son ancien club, le gamin de 19 ans y inscrit son premier but chez les pros et manque même le doublé d’un rien (victoire 4-2). Décisif la semaine suivante sur le premier but contre Orléans (victoire 2-1) et de nouveau dans le onze de départ dernièrement à Auxerre, Gioacchini est LA révélation de l’ère Dupraz. Revigorant.
Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

08 déc 2019

La satisfaction de Pascal Dupraz après la qualification face à Chartres hier après-midi en Coupe de France
Groupe pro | Coupe de France : CHARTRES 0 - 1 SM Caen
8e tour - C.Chartres / SM Caen : l'album photos...
En savoir

07 déc 2019

La reprise de volée d'Anthony Gonçalves pour ouvrir le score en première période sur la pelouse de Chartres
Groupe pro | Coupe de France : CHARTRES 0 - 1 SM Caen
Les joueurs de Pascal Dupraz ont validé leur qualification pour les 32es de la Coupe de France grâce à leur victoire (0-1) sur la pelouse de Chartres...
En savoir
La joie des Caennais après le seul but de la rencontre inscrit par Anthony Gonçlaves inscrit en première période
Groupe pro | Coupe de France : CHARTRES 0 - 1 SM Caen
Dans une rencontre compliquée face à une belle équipe de Chartres, le Stade Malherbe Caen a validé son billet pour les 32es de finale de la Coupe de...
En savoir