"Il faut que l'on confirme notre bon début de saison"

Depuis le 18 septembre et la reprise du championnat, les joueuses de Théodore Genoux n'ont connu que la victoire. Les Caennaises vont disputer pour la troisième fois le premier tour fédéral de la Coupe de France. C'est ce dimanche (14h30) face à Bréquigny au stade Venoix Claude Mercier. L'occasion de revenir sur ce début de saison avec Émilie Giffaut.
Émilie Giffaut et les Caennaises vont tenter de rejoindre le 2e tour fédéral pour la troisièmé fois en quatre ans
Émilie Giffaut et les Caennaises vont tenter de rejoindre le 2e tour fédéral pour la troisièmé fois en quatre ans

Pour commencer, peux-tu nous faire un bilan de ce début de saison ?

« On peut dire que ça a été un petit peu mouvementé cet été, après je trouve que le groupe a plutôt bien réagi puisque l’on a continué à travailler avec Thomas Pouliquen. Ce qui nous a rassuré aussi ce que l’on a répondu présentes dès le début en championnat. C’était quelque chose d’important pour nous parce que tout le monde attendait que l’on chute, beaucoup pensaient que l’on ne serait pas prêtes pour la reprise. »

Vous n’avez toujours pas pris de but en championnat, est-ce que c’est votre force cette saison ?

« Je pense que l’on peut effectivement le mettre en avant, toutes les autres équipes ont pris au moins cinq buts depuis le début de saison. Ça montre que ça nous tient à cœur d’être solides même si on a des regrets sur l’aspect offensif. C’est vrai que c’est compliqué de tout avoir mais on manque d’efficacité, on se crée beaucoup d’occasions dans nos matchs mais le dernier geste fait parfois défaut. On s’est fixé un petit objectif, de ne pas encaisser de but en championnat jusqu’à la trêve de décembre. »

Personnellement, tu as été définitivement replacée en défense centrale ?

« J’avais fait toute la deuxième partie de saison dans ce rôle la saison dernière jusqu’au barrages. Et c’est dans la continuité cette saison, j’ai dû faire deux matchs au milieu de terrain si mes souvenirs sont bons. Je le vis plutôt bien parce qu’il y a de très bonnes joueuses au milieu de terrain devant moi et la relation technique se fait naturellement. Après ce qui me manque c’est d’avoir un peu moins le ballon. On subit assez peu depuis le début donc je me concentre sur mes premières relances. »

 Pour finir sur le championnat, peut-on dire que ça va se jouer sur deux à quatre matchs ?

« Oui je pense parce que l’on va enchaîner les gros matchs. Si je ne dis pas de bêtises, on va jouer QRM et Cherbourg deux fois en l’espace d’un mois. Je pense qu’à la fin du mois de février, on en saura clairement plus sur la suite de la saison, on sait déjà que ce sera une période très importante. Beaucoup de filles sont là depuis trois ans, on a vécu des beaux parcours en Coupe de France et les barrages, la pression on la gère mieux. Puis on a clairement des qualités à faire valoir. »

Justement le premier tour national face à Bréquigny approche, c’est forcément un match que vous attendez aussi…

« Absolument, ce sera forcément un match sur lequel on devra s’appuyer pour la suite de la saison. On a trop peu ce moment où nous sommes mises en difficulté, c’est ça la difficulté pour nous en toute modestie. On doit se servir de ces matchs à enjeux. »

Quel regard vous avez sur cette Coupe de France féminine ?

« Ça a toujours été un objectif pour le club de faire un parcours dans cette compétition. Ça nous permet de se confronter à des équipes plus relevées. On a jamais franchi les 2e tour national donc on doit se servir des anciens parcours pour faire encore mieux cette saison. Ce qui change sur ce premier tour fédéral ce que l’on reçoit, pour tout le club c’est important. Il faut que l’on confirme notre bon début de saison. »

Le tirage au sort du prochain tour est déjà effectué, est-ce une source de motivation supplémentaire ?

« On sait que si l’on passe, on a des chances de jouer contre Issy qui vient de descendre de première division. Pour moi il y a du bon et du moins bon ce tirage au sort anticipé : on sait que l’on se déplacera mais c’est aussi motivant pour le groupe de savoir que l’on peut affronter une équipe de ce calibre. Comme chez les garçons, il y a le charme de la Coupe de France, nous avons dans un coin de notre tête de faire un petit exploit dans cette compétition. »

Que peut-on vous souhaiter pour la suite de la saison ?

« Je l’ai déjà dit tout à l’heure mais on veut garder notre but vierge le plus longtemps possible en championnat. Pour le reste, l’objectif est clair à la fin de la saison. On aimerait aussi récupérer la première place rapidement vu que Cherbourg est devant à la différence de but. »

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

21 nov 2022

La jeune Zina Catherine a de nouveau marqué lors de ce match de Coupe de France
Féminines
CDF : SM Caen - CPB Brequigny : l'album-photos...
En savoir
Les féminines du Stade Malherbe Caen lors du premier tour fédéral face à Bréquigny
Féminines
Après 2019 & 2021, les féminines du Stade Malherbe Caen vont disputer les 32es de finale de la Coupe de France. Opposées aux Bretonnes de...
En savoir

03 nov 2022

Les Caennaises tenteront de rejoindre les 32es de finale de la Coupe de France 2022 / 2023
Féminines
Les joueuses du Stade Malherbe Caen font partie des quatre dernières équipes normandes encore en lice dans cette Coupe de France 2022 / 2023. Les...
En savoir