« À Caen, je me suis construit en tant qu’homme »

Formé au Stade Malherbe Caen, Thomas Callens avait signé son premier contrat professionnel avec les « rouge et bleu » en 2018. Depuis, le natif de Brest a connu une saison pleine en National 2 du côté de Lorient avant d’arriver en prêt au FC Annecy, club dont il gardera le but ce soir à d’Ornano. Entretien.

Thomas, peux-tu revenir sur tes dernières saisons avant d’arriver à Annecy ?

« Je suis parti du club en octobre 2020, on s’était mis d’accord avec le club pour une rupture d’un commun accord. C’est à ce moment que je suis retourné au FC Lorient. C’était une saison particulière avec les championnats de National 2 qui ont vite pris fin avec le COVID donc on peut parler d’année blanche sur la compétition. Par contre la saison dernière j’ai eu pas mal de temps de jeu avec 15 matchs de National 2, des performances plutôt convaincantes et une belle deuxième place. »

L’objectif était absolument d’être prêté cette saison ?

« Oui absolument, j’ai fait quelques groupes avec Lorient la saison dernière et je voulais vivre ça de l’intérieur en National ou Ligue 2. Cette saison, je voulais engranger de l’expérience, faire partie des feuilles de match d’un club professionnel. Le club d’Annecy m’a proposé un projet plutôt sympa avec une belle concurrence pour le poste de numéro 1. L’objectif était de pouvoir faire mes débuts chez les professionnels et avoir du temps de jeu. »

Justement, tu viens de faire tes premières minutes chez les professionnels. Peux-tu revenir dessus ?

« Thomas Escales s’est blessé à l’épaule il y a dix jours. Parfois le malheur des uns fait le bonheur des autres et on sait qu’au football c’est encore plus vrai. J’ai donc fait ma première en Ligue 2 face à Sochaux samedi dernier et ça s’est plutôt bien passé avec un succès à domicile. C’était mes grands débuts même si j’avais aussi joué le 7e tour de Coupe de France le week-end d’avant mais ce n’était pas la même saveur, c’est encore autre chose. »

Il n’y avait pas trop d’appréhension avant ce match face à Sochaux ?

« Franchement il y avait beaucoup de joie et de satisfaction parce que j’ai beaucoup travaillé pour faire ce premier match professionnel. On le sait notamment à Caen mais ce n’était pas passé loin à Valenciennes juste avant le COVID. Bien sûr il y avait un peu de pression mais elle était minime, c’était de la pression positive et de l’excitation. »

La belle histoire est que tu vas jouer face à ton club formateur, c’était une date que tu avais coché dans le calendrier ?

« Oui bien sûr, la date je la connaissais même avant de savoir que j’allais jouer la rencontre dans un rôle de titulaire. Pour moi un retour à d’Ornano ça veut dire beaucoup de choses, j’ai joué cinq ans ici et je me suis fait beaucoup d’amis ici. De pouvoir jouer cette rencontre c’est vraiment magnifique et j’ai vraiment hâte. Ça va être de belles émotions parce que c’est ici que je me suis construit en tant qu’homme, j’ai signé mon premier contrat pro, j’ai eu mon permis, j’ai rencontré ma copine… »

On imagine qu’il y aura du monde dans les tribunes…

« Oui il y aura mes parents qui viennent de Bretagne, ma copine et ma belle-famille. Je crois que l’on va demander toutes les places aux collègues avec Steve Shamal (rires). »

Tu es donc resté en contact avec certains joueurs de l’effectif actuel ?

« Jessy m’a félicité le week-end dernier pour mon premier match en professionnel donc ça fait toujours plaisir. J’ai gardé de bons contacts avec Hugo Vandermersch et Godson Kyeremeh aussi. Puis il y a Eddy Costil avec qui je suis resté en relation. Ça va faire plaisir de revoir tout le monde mais aussi particulier d’être adversaires, c’est ce qui fait aussi le charme du football. Je suis content de retrouver les supporters, j’ai gardé contact avec certains d’entre eux encore aujourd’hui. »

Pour parler du FC Annecy, comment se passe cette saison en tant que promu ?

« Je pense que l’on fait une saison sérieuse pour le moment. Pour la plupart des joueurs qui composent le groupe, la Ligue 2 BKT c’est une découverte et sur ce qu’on montre sur le respect de nos principes, on est dans les clous. On n’a vraiment pas à rougir puisque l’on a fait des gros matchs contre les grosses écuries du championnat : on a battu Guingamp & Dijon, on a accroché un point au FC Metz et à Bordeaux on perd d’un but malgré un gros match de notre part. Pour l’instant, on est dans nos objectifs. »

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

06 déc 2022

Après du footing à la Colline aux Oiseaux, Iyad Mohamed et ses partenaires ont retrouvé le chemin des terrains ce mardi matin
Groupe pro
L'entraînement du 06 décembre en photos...
En savoir
Après deux semaines de repos, Yannis Clementia et les Caennais ont repris le chemin de l'entraînement
Groupe pro
Après avoir repris l'entraînement ce lundi par un footing, les joueurs du Stade Malherbe Caen retrouveront les terrains ce matin à 9h30. Semaine...
En savoir

05 déc 2022

Jour de reprise et séance au parc de la Colline aux Oiseaux pour nos Caennais
Groupe pro
Au plus près des joueurs pour la reprise (05/12/2022)
En savoir