J37. N'Golo Kanté : "Le championnat n'est pas encore fini"

Malgré l'extraordinaire performance de son équipe contre l'OL lors de la précédente journée, N'Golo Kanté (24 ans), une des révélations de cet exercice 2014-2015, ne se laisse pas griser par le succès. Pour le milieu "box to box" du Stade Malherbe qui découvre la Ligue 1 cette saison, le maintien n'est pas encore acquis. Mais le Franco-malien et ses coéquipiers entendent bien sceller définitivement leur avenir à l'occasion du déplacement à Bastia.
Malgré cinq points d'avance à deux journées du terme du championnat sur le premier relégable, N'Golo Kanté ne considère pas le maintien comme acquis.
Malgré cinq points d'avance à deux journées du terme du championnat sur le premier relégable, N'Golo Kanté ne considère pas le maintien comme acquis.

Qu'avez-vous ressenti à la suite votre probante victoire aux dépens de l'Olympique Lyonnais ?

"Une double satisfaction. La première, c'est de se rapprocher du maintien. Après, nous étions heureux d'avoir battu un gros du championnat, surtout quand on regarde la saison que réalise Lyon, leur classement sans oublier le déroulement du match aller (à Gerland, le Stade Malherbe s'était incliné 3-0). En plus, nous avons peut-être livré notre meilleure prestation à domicile".

"La victoire contre Lyon nous a offert une double satisfaction"

Par rapport au nul décroché au Parc des Princes face au PSG et au succès rapporté du Vélodrome au détriment l'OM, où situez-vous cette performance ?

"La principale différence, c'est que cette victoire contre Lyon nous permet d'accomplir un pas supplémentaire vers notre objectif. C'est vraiment concret. Maintenant, face à Paris et Marseille, nous nous sommes procuré des émotions extraordinaires à l'issue de scénarios incroyables(1)".

A deux journées du terme, vous disposez, désormais, de cinq longueurs d'avance sur la zone des relégables. Dans quel état d'esprit abordez-vous le voyage en Corse ?

"Tout est encore possible. Le championnat n'est pas encore fini. Il nous faut encore un point pour être tranquille. L'objectif est de terminer le travail à Bastia".

Après un seul exercice en National puis en Ligue 2 derrière vous, comment appréhendiez-vous votre baptême du feu en L1 ?

"Avant le lancement de la saison, j'éprouvais une légère crainte, car je découvrais une nouvelle compétition : l'élite du football français. Un sentiment, toutefois, atténué, parce que je suis resté dans la même formation avec laquelle je suis monté, avec un staff identique et la majorité de mes coéquipiers de l'année dernière. Les matches amicaux m'ont aussi mis dans le bain. Notre entame de championnat convaincante comme le fait de marquer rapidement m'ont aidé. Cela m'a permis d'engranger de la confiance et a également prouvé à l'équipe que c'était possible d'exister à ce niveau".

"Etre plus régulier à l'intérieur des matches"

Quelle est, selon vous, la place où vous vous montrez le plus performant ?

"Je me sens plus à l'aise dans un 4-3-3 dans un rôle de "8" qu'avec un deuxième n°6 à mes côtés. Maintenant, j'ai déjà régulièrement évolué dans un 4-4-2 y compris au sein d'un milieu à losange avec la réserve de Boulogne où j'occupais un poste sur le côté. De toute façon, ça peut changer au cours d'une rencontre".

Bien que vous vous soyez révélé aux yeux de la France du football, dans quels domaines estimez-vous devoir progresser pour franchir des paliers ?

"Dans mon jeu, il y a encore trop de déchets techniques. Après, ça dépend des parties, des périodes dans le match. Je dois trouver une plus grande régularité à l'intérieur même d'une rencontre. Je dois aussi être plus décisif dans les zones de vérité. Je peux, notamment, marquer plus, mais peut-être que je ne prends pas assez souvent ma chance".

De quelle manière avez-vous vécu l'engouement autour de vos prestations ?

"Je me concentre sur mon club, mes matches et mes entraînements. C'est ça le principal. Sur les articles me concernant, ce sont surtout les autres qui m'en parlent. Du coup, parfois, je regarde, mais je ne fais jamais la démarche en premier".

"Je me concentre sur mon club, mes matches et mes entraînements"

D'origine malienne, mais né en France, comment envisagez-vous votre avenir international ?

"Je pense défendre les couleurs du Mali à moyen terme. J'ai déjà été sollicité cette saison, mais comme je découvrais le Ligue 1 cette année, je voulais me concentrer sur mon club et ne pas penser à la sélection. Je déciderai plus tard".

A quoi ressemble la vie de N'Golo Kanté en dehors du foot ?

"Rien de particulier. En général, je reste chez moi. Depuis que je suis arrivé à Caen il y a deux ans, je me suis fait quelques connaissances donc soit ils viennent à la maison ou je vais chez eux. Tranquille".

• Bastia - SM Caen, samedi 16 mai à 21 heures au stade Armand-Cesari.

(1)Que ce soit contre le PSG ou l'OM, le Stade Malherbe était mené 2-0 avant d'égaliser dans les arrêts de jeu au Parc et de s'imposer 3-2 au Vélodrome.

N'Golo Kanté

Sa saison 2014-2015 :
 
3 182'.
37 matches dont 35 comme titulaires (dont 35 pour 34 titularisations en Ligue 1).
3 buts.
2 passes décisives.
4 avertissements.
1 expulsion.

 

Partager cet article sur :

À lire également

12 déc 2018

Ne pouvant pas se dérouler samedi après décision de la préfecture, la rencontre face au Toulouse FC se jouera mardi à 19h30
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Toulouse FC
Initiallement prévue samedi soir au Stade Michel d'Ornano, la rencontre opposant le Stade Malherbe Caen au Toulouse FC sa déroulera mardi 18 décembre...
En savoir
La rencontre entre le Stade Malherbe et le Toulouse FC est le troisième match de cette 18ème journée reporté à une date ultérieure
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen - Toulouse FC
À la demande de la Préfecture du Calvados, la rencontre SM Caen / Toulouse FC, comptant pour la 18ème journée de Ligue 1 Conforama et initialement...
En savoir

11 déc 2018

Prince Oniangué et Ismaël Diomandé ont eux aussi fait preuve de caractère au milieu de terrain pour arracher le point du match nul
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : RC Strasbourg 2 - 2 SM Caen
Cruellement en manque de points depuis plusieurs matchs, les "rouge et bleu" n’avaient d’autres choix que de ramener un résultat de la Meinau. Par...
En savoir