La belle étoile

Le Stade Malherbe entamera sa seconde partie de saison à Saint-Ouen, face au club créé en 1897 par Jules Rimet, pour le compte du 32ede finale de la Coupe de France. Pour nous présenter ce match, l’adversaire caennais et le mythique stade qui accueillera la rencontre samedi, à 18h, nous avons échangé quelques mots avec l’un de ses plus fervents supporters, trente-sept années de fidélité au compteur : Boris Marazanoff. 

Le Red Star FC va disputer son premier match de la saison à Bauer, face au Stade Malherbe Caen en 32ème de la Coupe de France
Le Red Star FC va disputer son premier match de la saison à Bauer, face au Stade Malherbe Caen en 32ème de la Coupe de France

Peux-tu nous décrire la particularité du Red Star et ce qui attend les Caennais au Stade Bauer ? 

"Le club est encore marqué par l’ambiance ouvrière, prolétarienne même, qui a dominé pendant de longues années. Le Red Star affichait alors sa filiation avec les clubs anglais. Le stade Bauer a toujours été très ouvert à des supporters de toutes les origines. Le club transpire ainsi une dimension sociale propre à Saint-Ouen. Bauer est un stade à l’ancienne, qui aujourd’hui est partiellement en travaux. Mais samedi, c’est la ferveur qui va régner, ce sera à guichets fermés, avec environ 3 000 spectateurs. Pour nous, il est important de recevoir une équipe de Ligue 1, dans notre écrin de Bauer. Et puis, pour un club qui l’a remportée cinq fois (en 1921, 1922, 1923, 1928, 1942, ndlr), une rencontre de Coupe de France, à domicile, c’est un moment vraiment à part."

"le match de samedi est très important pour nous"

Quelle est la situation actuelle du Red Star en championnat ?

"Pour nous, la situation est compliquée cette année, notamment parce que nous jouons tous nos matchs à l’extérieur (le stade Bauer n’étant pas homologué pour la Ligue 2, le Red Star joue ses matchs à domicile à Beauvais). Il est vraiment difficile de créer une ferveur, et de déplacer les supporters toutes les semaines, malgré quelques bons joueurs dans l’effectif, comme les deux anciens de Ligue 1, Nicolas Douchez et Clément Chantôme. C’est pour cette raison que le match de samedi est si important pour la communauté du Red Star : cette année, il est trop rare pour nous de voir le stade Bauer."

Comme supporter du Red Star, quelle image as-tu du Stade Malherbe Caen ?

"J’ai connu le Stade Malherbe quand le club jouait encore à Venoix, un stade qui ressemblait justement à Bauer, avec des installations à l’anglaise, proches du terrain. Le Stade Malherbe a ensuite construit un stade à la bonne échelle pour sa ville. Aujourd’hui encore, le projet semble cohérent, avec des supporters fidèles, dans une enceinte avec un taux de remplissage conséquent."

Deux anciens caennais, Vincent Planté et Julien Toudic, sont passés par le Red Star ces dernières années. Quelle image ont-ils laissé au club ? 

"J’ai un très bon souvenir de Vincent Planté, dont les nombreux arrêts et des matchs magnifiques ont permis notre retour en Ligue 2 en 2015. Il était d’ailleurs un des leaders du groupe cette saison-là. Je me souviens surtout d’un joueur très intègre et particulièrement apprécié des supporters. Pour Julien Toudic, ses deux passages (en 2017, pour six mois en Ligue 2, puis en 2018, pour autant de temps en National) ont révélé un très gros potentiel. Mais, notamment lors de son deuxième passage au club, il a souvent été blessé, ce qui est vraiment dommage pour un joueur qui mouillait autant le maillot."

"le travail effectué au stade malherbe est cohérent"

Quel est ton pronostic pour le match et pour la fin de saison des deux équipes ? 

"Je suis supporter du Red Star, et je sais qu’il va y avoir une grosse ambiance à Bauer samedi prochain. Donc, je parie sur une victoire des locaux, aux tirs au but. Par contre, je suis persuadé que le Stade Malherbe va se maintenir assez tranquillement en Ligue 1. Le travail effectué est cohérent, notamment grâce à un bon entraîneur. Pour nous, le maintien, loin de nos bases, sera plus compliqué à obtenir. Mais je ne perds pas espoir : nous disposons encore d’une légère marge de manœuvre (le Red Star est 20e, à quatre points du barragiste, Valenciennes)."

Afficher le sous titre: 
Partager cet article sur :

À lire également

20 jan 2019

Paul Baysse et la défense du Stade Malherbe se sont incliné sur la seule tentative cadrée de l'Olympique de Marseille ce soir à d'Ornano
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen 0 - 1 Olympique de Marseille
Après une rencontre globalement équilibrée, le Stade Malherbe Caen s'incline sur la plus petite des marges face à l'Olympique de Marseille. Alors que...
En savoir
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen 0 - 1 Olympique de Marseille
Un Stade Malherbe Caen qui fait plaisir à voir cet après-midi face à l'Olympique de Marseille. Après un round d'observation, c'est Yacine Bammou qui...
En savoir
Groupe pro | Ligue 1 Conforama : SM Caen 0 - 1 Olympique de Marseille
SM Caen : Erwin Zelazny - Yoël Armougom, Paul Baysse, Alexander Djiku, Frédéric Guilbert - Ismaël Diomandé, Fayçal Fajr - Casimir Ninga, Malik...
En savoir